Communication gouvernementale : Les innovations présentées aux DCPM

mercredi 3 août 2011 à 01h54min

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Edouard Traoré, s’est entretenu, le mardi 2 août 2011 à Ouagadougou, avec les Directeurs de la communication et de la presse ministérielle (DCPM) autour des innovations majeures dans le domaine de la communication gouvernementale. Cette rencontre élargie aux directeurs de la communication et des relations publiques des institutions a également permis au ministre
de recueillir leurs préoccupations.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Montrer les innovations et mieux impliquer les Directeurs de la communication et de la presse ministérielle (DCPM) dans la nouvelle dynamique de communication gouvernementale, c’est dans cet objectif que le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Edouard Traoré, a rencontré les acteurs de la communication des ministères et institutions. Il a souligné que sa prise de fonction s’est déroulée dans un contexte de crise et les priorités du gouvernement en étaient la résolution.

Cela a nécessité d’énormes actions de communication et de dialogue interactif. L’une des causes du profond malaise social que le Burkina Faso a vécu ces derniers temps est le déficit de communication en matière de gouvernance administrative et politique. C’est pourquoi, a ajouté Alain Edouard Traoré, « le gouvernement a décidé d’appuyer son action sur une communication proactive et réactive dans une vision d’anticipation et d’explication ». Cette approche de communication a déjà fait ses preuves pour la sortie de crise et le gouvernement s’est engagé à la renforcer à travers de nouvelles initiatives.

Il s’agit de la tenue régulière des points de presse du gouvernement, de la publication dans les journaux d’une chronique hebdomadaire sur divers thèmes. Le ministre a également cité la mise en place d’un numéro vert, avec pour objectif d’informer en temps réel les hommes et femmes de médias et les citoyens, de même que l’intervention de membres du gouvernement dans les médias privés afin de donner au public, l’information vraie.

Des productions journalistiques de fond

Au nombre des initiatives figurent de nouvelles émissions audiovisuelles comme : « Talents de production », « Vie de femmes », « Le marché de l’emploi », « Les chantiers du développement », « L’école à la télé », « La diaspora burkinabè » et « Questions des citoyens au gouvernement ». Par exemple, l’émission « Questions des citoyens au gouvernement » dont l’épisode-pilote a été diffusée le vendredi 29 juillet 2011, à l’occasion des cent jours du gouvernement Tiao, donne la parole aux citoyens pour interpeller le gouvernement sur des questions qui les préoccupent.

Selon le ministre, porte-parole du gouvernement, la mise en œuvre de toutes ces actions de communication ne pourra se faire sans l’implication effective des DCPM. « Votre mission consistera à être les facilitateurs, les points focaux dans la collecte de l’information au sein de vos structures, mais aussi à vous impliquer dans l’organisation pratique de l’intervention de vos responsables, lors des différentes activités en collaboration avec le Service d’information du gouvernement (SIG) », leur a dit Alain Edouard Traoré, entouré de ses principaux collaborateurs dont le secrétaire général du ministère, Adama Barro et le directeur du SIG, Kloutan Samaté. Aussi a-t-il insisté : « la réflexion est permanente pour améliorer et toujours innover la communication gouvernementale pour davantage d’efficacité ».

Les préoccupations des directeurs de la communication et de la presse ministérielle ont porté sur la nature de leur contribution, le format des émissions et des articles ainsi que la périodicité de leur diffusion.
A ce propos, le porte-parole a indiqué que les points de presse auront désormais lieu deux fois par mois et la chronique paraîtra à partir du premier mercredi du mois de septembre dans les trois principaux quotidiens. Les DCPM ne devront plus se limiter à des cérémonies « d’ouverture-clôture » de séminaires. Il leur est maintenant demandé des productions journalistiques de fond sur les grandes politiques de leurs départements. Dans la nouvelle dynamique, un numéro vert sera mis en service pour répondre au besoin en information des médias et des journalistes.

A cet effet, une cellule de dix personnes-ressources sera mise en place dans chaque ministère. Concernant le problème d’insuffisance de moyens, le ministre Traoré a promis d’œuvrer, de concert avec les chefs de départements ministériels, à renforcer les capacités des services de communication.
Les DCPM ont aussi évoqué leur situation salariale « peu reluisante », parce qu’il ne leur est pas servi les indemnités de journaliste. Alain Edouard Traoré a promis de « monter en haut-lieu » pour régler ce problème car « il n’est pas normal » de prendre des gens pour leur qualité de journaliste, et de leur enlever les indemnités de journaliste.

Bachirou NANA

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 août 2011 à 04:58, par Malick
    En réponse à : Communication gouvernementale : Les innovations présentées aux DCPM

    Je n’ai jamais eu l’impression que ces directeurs font de là com. Pour moi qui suis hors du Burkina , je suis étonné de voir dès pays "farfelus" et leurs dirigeants présents dans les médias internationaux. Et nous ? Avons nous peur d’étaler nos carences ? Ou est-ce toujours ce "tais-toi et manges" ? Pourtant dans ces médias ( RFI, BBC, Al-jazeera...) dès compatriotes s’y trouvent et pourraient nous ouvrir dès portes. Je le pense en tous cas

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2011 à 12:12, par Zanloulou
    En réponse à : Communication gouvernementale : Les innovations présentées aux DCPM

    Je suis d’avis avec vous ; ces DCPM ne servent à rien du tout. s’ils faisaient leur boulot le pays n’allait pas arrivé à cette histoire de mauvaise information.

    Il faut que le premier ministre exige de ces DCPM une rencontre par moi

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2011 à 12:15, par rayimbi
    En réponse à : Communication gouvernementale : Les innovations présentées aux DCPM

    C’est une bonne nouvelle mais je crois qu’il faut aller dans la communication, au dela du journalisme
    ce n’est pas parceque l’on est journaliste que l’on est bon communicant
    les solutions sont bcp plus large & c’est une bonne chose que le gouvernement s’y interesse déjà, mais il faut aller au delà , faire appel à des professionnels de la communication & non forcement à des journalistes

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés