PROFANATION DE LA TOMBE DE THOMAS SANKARA : "Les auteurs seront sévèrement punis"

mercredi 3 août 2011 à 01h54min

Le Premier ministre, Beyon Luc Adolphe Tiao, a mis à profit sa visite des travaux de renforcement du tronçon Ouaga-Pô le 1er août 2011, pour échanger avec les corps constitués de la région du Centre-Sud afin de s’imprégner de leurs préoccupations et de voir quelles solutions y apporter. Au cours de ces échanges, le chef du gouvernement a condamné avec la plus ferme énergie la profanation de la tombe de Thomas Sankara et a affirmé qu’une enquête est ouverte afin de retrouver les éventuels acteurs et de les châtier à la hauteur de leur forfait.

"Les individus qui ont vandalisé la tombe du président Thomas Sankara risquent, s’ils sont appréhendés, d’écoper de lourdes peines". En tout cas, c’est ce qu’affirme ou du moins, ce que souhaite le Premier ministre. Pour lui, la profanation de la tombe de Thomas Sankara est un acte ignoble et intolérable. C’est pourquoi, le gouvernement condamne avec la plus ferme énergie cet acte. Il a, du reste, instruit le ministre en charge de la sécurité afin qu’il entame sans délai une enquête en vue de retrouver les éventuels auteurs pour qu’ils répondent de leurs actes.

Et si ça ne tenait qu’à lui, ce sont des sanctions extrêmes qu’on infligerait à ces auteurs, a-t-il fait savoir. Selon le Premier ministre, le gouvernement a également instruit le ministre en charge de la sécurité pour qu’il prenne contact avec les autorités communales et la famille de Thomas Sankara pour voir si on peut rapidement réhabiliter la tombe et de trouver des dispositifs pour la sécuriser. "On ne doit pas accepter ce genre d’acte car il va à l’encontre de nos valeurs africaines. La profanation des tombes n’est pas connue dans notre civilisation et nous devons condamner ce genre d’acte quelle que soit notre vision politique. Il faut que les disparus reposent en paix. Je souhaite que de tels actes ne se reproduisent plus.

Dans tous les cas, le gouvernement prendra toutes les dispositions nécessaires dans ce sens", a laissé entendre le Premier ministre. Il a fait savoir aux corps constitués qu’en dépit des efforts déployés par le gouvernement pour ramener la paix, il y a des gens qui rament à contre-courant. Parmi eux, ceux qui ont profané la tombe de Thomas Sankara. Après avoir écouté les nombreuses préoccupations soulevées par les différentes couches socio-professionnelles, le chef du gouvernement a promis d’examiner les plus pertinentes. Au nombre de celles-ci, la normalisation de certaines écoles, la réalisation de retenue d’eau, de gare routière, l’accès des jeunes aux fonds d’appui pour la création d’emplois, l’amélioration de la qualité des semences améliorées, etc.

Tout en se réjouissant des travaux de renforcement de l’axe Ouaga-Pô, les populations de Pô ont souhaité que les caniveaux longeant ledit tronçon soient couverts pour éviter les nombreux accidents qu’ils entraînent. Réagissant à une préoccupation relative à l’arrêt des activités de lotissement, le Premier ministre a fait savoir que la terre n’appartient pas aux maires. Et d’ajouter qu’on a trop spolié les populations dans les opérations de lotissements d’où la nécessité de les réorganiser pour éviter les dérives de certains maires.

Dabadi ZOUMBARA

Le Pays

Messages

  • Que les auteurs soient retrouves et punis. C’est ignoble cette affaire de la tombe. N’oublions pas qu’il a ete un militaire puis un President ce qui sous entend que son corps aappartient a` l’armee et dans le cas echeant a` l’Etat.A mon avis ce sera une veritable faillite de ces deux institutions si les coupables s’echappaent. Qui gagne dans cette affaire ? L’opposition ou le parti au pouvoir ? Mais il est du devoir de l’Etat de sortir grandit de cette ignoble situation

  • Sage décision prise de la part du chef de gouvernement de sanctionner les auteurs d’un tel acte. Je salue cette initiative qui vient a point nomme. Nous devons au moins du respect pour nos morts et nos héros nationaux. Il faut préserver l’état de droit, seul gage d’une démocratie apaisée au Faso.

    Les morts ne sont jamais morts.

  • si on n’a pas pu trouver ses tueurs, ce ne sont pas les profanateurs de sa tombe qu’on va trouver.
    et si c’était une diversion, question de concentrer nos attentions sur ça pour nous amener à oublier un peu le débat sur l’article 37

  • Merci Mr TIAO pour vos bonnes intentions. Mais je pense qu’avant d’être Premier Ministre, vous auriez pu suggérer aux responsables de ce pays pour que la tombe du Président défunt soit dans un espace digne de son rang. La place de sa tombe,c’est à la place de la Révolution (place de la nation selon...). Si cela avait été le cas, vous ne seriez pas là entrain de condamner des individus que vous ne trouverez certainement pas. Je reste convaincu d’une chose, tous les actes de tous ceux qui sont impliqués dans son assassinat, juste pour le passer sous silence, en repondront tôt ou tard. "Justice pour Sankara". La Patrie ou la Mort nous vaincrons.

  • J’espere vivement que ne sont pas des mots en l’air...on a dit de meme pour Norbert Zongo, Clement Ouedraogo, etc mais les dossiers ont ete clases sans suite.

    Et puis Excellence, nous sommes en Aout 2011 soit 2 mois de retard...et le dossier du petit Yameogo est toujours en attente de jugement.

    Abat les mechants et vive le fils de l’homme.

  • Combattant repose en Paix !!!! c’est la politique du faso

  • "Les auteurs seront sévèrement punis" j’aurais aussi souhaité que le PM dise la même chose sur les assassins. NGAW

  • Pauvre Burkina Faso !!!!

    Le pauvre SANKARA n’avait vraiment pas besoin de cette profanation ni de l’hypocrisie des dirigeants...

    Mr le PM monte sur ses grands chevaux en promettant la foudre au profanateur, c’est bien ! je l’en félicite même !

    Qu’à ces moments perdus, il pense aussi à promettre la foudre à ceux qui ont mis le Président SANKARA dans cette tombe ! se serait plus complets ! du meurtrier ou du profanateur de tombe, qui mérite plus sanction ?

  • Si j’ai bonne memoire, et je dis SI,car la memoire de certains Burkinabe est courte ou accourtie ; Feu son Excellence Mr le President Thomas Sankara a dit et vecu "la patrie ou la mort nous vaincrons", Feu Norbert Zongo a dit ou conclu que "Le burkinabe est un peuple peureux un peuple mouton". En fait ce qui se passe au Burkina c’est une question identite d’ame. Tant que ce peuple, notre peuple restera MOUTON, beaucoup de "Tom SANK" et de " Norbert ZONGO" ou "Justin ZONGO" seront elemines et meme leur tombe/memoire vandalisee sans que justice soit faite. Alors quand est ce que notre peuple s’identifiera en BURKINABE ???

  • Je pense que cet acte viens de ceux qui depuis un certain temps veulent plonger le Burkina dans le Kao.Restons vigilant.

  • seulement de la poudre au yeux car cette décision n’ira nulle part.wait and see !!!

  • Je pense que le Premier Ministre a une bonne incitative. Je suis un peu soulagé par sa déclaration sur la profanation de la tombe du Président SANKARA. Évitons de s’en prendre à lui. Nous devons même l’encourager : le debat politique ne doit pas viser la destruction des bonnes idées mémé si celles ci viennent de l’adversaire. Tout le monde doit se mettre dans le renforcement de la paix au Burkina. J’apprecie le Premier ministre actuel par rapport à Tectius ZONGO.Il a le sens de la communication, de l’écoute. On attend avec l’espoir, une réhabilitation et sécurisation de la Tombe du Président SANKARA.

    • Stop aux comparaisons hatives !
      Merci

    • Cet acte est inacceptable et doit être puni sans réserve. Toute personne exerçant une telle infraction est considéré au même rang d’un animal sauvage(point.gentil) Le Capitaine Sankara n’aurait pas mérité une telle humiliation après avoir sacrifié sa vie pour l’Afrique et les africains.
      Il faudrait absolument retrouver les coupable et les punir sévèrement, comme a promis le Premier Ministre Burkinabè. Un africain digne de ce nom ne doit pas se comporter ainsi et d’ailleurs c’est un comportement qui est très loin de la culture et des traditions africaines.
      Vive le Capitaine Thomas Sankara !!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés