Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

mercredi 3 août 2011 à 01h54min

Est-ce une manière de dévaloriser la religion musulmane ? Est-on tenté de se demander. En tout cas, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à Bobo-Dioulasso, tout au long du mois de juillet, à l’approche du jeûne musulman, il n’y a plus ce jour où des gens ne font la fête dans les secteurs. En effet, selon la religion musulmane, une femme qui n’est pas mariée devant Dieu (c’est-à-dire à la mosquée) ne peut en aucun cas faire la cuisine pendant la période du jeûne. Cela est formellement interdit par le Coran, donc punissable le jour du jugement dernier. Ainsi, un couple qui vit sans être uni à la mosquée commet un acte d’adultère. Et pour ne pas aggraver davantage cette infraction, beaucoup de couples s’unissent « par force » à l’approche du mois de carême.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Pour bénéficier certainement des « bouillis » et « zoom koom » que l’autre moitié du ciel pourrait préparer pour son époux, mais aussi pour la belle-famille. Ainsi, dans la belle cité de Sya, beaucoup d’unions ont été célébrées à cette occasion. Si d’habitude, on célébrait les mariages les jeudis ou dimanches, cela n’a pas été le cas à l’orée de ce mois de carême. L’on n’attendait plus ces jours. Du lundi au dimanche, dans l’après-midi, les mosquées refusaient du monde pour la célébration des mariages religieux. Dans la même soirée, la nouvelle mariée est accompagnée chez son époux. Plus de protocole pour les sept jours que la mariée devrait faire sans mettre pied dehors. Rappelons aussi que durant ces jours, elle ne devait manger que du poulet, mais le plus important était les conseils qu’on lui prodigue pour un bon ménage.

En effet, une seule journée suffit à l’approche du mois de carême pour l’ensemble de tous ces rites religieux. Aussi, selon la tradition, la nouvelle mariée doit bénéficier d’au moins quelques effets pour continuer à séduire son époux. Mais beaucoup de mariages ont été célébrés sans ces paramètres. Elles sont nombreuses, celles qui ont rejoint le foyer sans aucun effet. C’est le cas, par exemple de cette jeune fille qui a dû abandonner ces études en classe de troisième pour s’occuper de son enfant. A l’occasion donc de ce mois de carême, son mariage a été célébré afin qu’elle puisse faire la cuisine pour le père de son enfant. Quelle triste réalité ?

Mais, contrairement à cette dernière, beaucoup de nouvelles mariées sont accompagnées dans leur nouveau domicile avec tous les honneurs dus au mariage. A partir donc de 19h, on ne peut plus rien entendre. Ce sont des klaxons de mobylettes ou de voitures suivis de toutes sortes d’acrobaties sur la voie publique. Sans ignorer le « djanjoba », qui a eu lieu toute la journée. On pouvait même assister à deux ou trois « djanjoba », dans un même six-mètres, bien entendu pour des célébrations de mariages. En tous cas, la moindre des choses pour un couple qui s’aime, c’est bien de s’unir devant Dieu et devant les hommes. Mais faut-il le faire juste pour combler un vide ou répondre à un besoin ? Doit-on se marier juste pour bénéficier des avantages du jeûne ? Que va-t-il se passer après ce mois de privation surtout pour beaucoup de ces couples qui n’ont pas appris à se connaitre ? Autant de questions qui méritent réflexion lorsque l’on sait que le mariage est une question de vie entière.

Bassératou KINDO (beckyelsie@yahoo.fr)

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 août 2011 à 09:40, par bonasserie
    En réponse à : Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

    bonjour.le mariage est sacré et en aucun cas on ne doit s’inquiéter comme vous le faite. sinon tous les mariages ou les couples se sont connus meme dix ans avant de se marier font des divorces et des couples de six mois vivent ensemble jusqu’à la mort.on ne doit juger l’avenir d’un couple à l’avance sur des paramètres que vous maitrise.il existe une hygiène de vie dans un couple et quand on peut pas respecter le minimum,il va desoit qu’on oblige l’autre à s’assumer en divorçant.et que dites vous des mariages matérialistes de nos jours, des mariages basés sur des calculs de nominations ou l’on profits des beaux parents bien placés ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2011 à 10:05
    En réponse à : Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

    Mon cher journaliste, tu n’as absolument rien compris. C’est ce qu’on appelle de la malhonnêteté intellectuelle. Vouloir réduire les mariages à l’approche du mois du ramadan au simple besoin de faire la cuisine pour son mari n’est rien d’autre que la conséquence d’une méconnaissance totale de la religion musulmane.
    Votre argument ne tient pas. Parce que le mari qui était célibataire avant ce mois de ramadan, comment jeunait-il avant son mariage ? S’il pouvait jeuner sans la cuisine d’une femme il peut également le faire pendant ce présent mois. Et même si le futur mari avait besoin d’une femme pour lui faire la cuisine, il n’a pas besoin d’attendre deux jours avant le ramadan pour se marier. Il peut le faire, 6 mois, 5 mois avant. Donc, Monsieur le journaliste, vous vous trompez où vous êtes animés d’une mauvais intension.
    Les mariages à l’approche du mois de ramadan, n’ont qu’un seul but. Le mois de ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Pendant ce mois, toutes les invocations sont agréées par Allah. Les musulmans en profitent pour fortifier leur foi. Alors beaucoup de musulmans se marient à l’approche de ce mois bénis pour que leur union débute dans la ferveur religieuse et soit ainsi bénie par le Tout Puissant bien que les autres mariages sont aussi bénis par Allah.
    Monsieur Le journaliste, en tant que journaliste, ayez le réflexe d’avoir une démarche journalistique avant d’écrire vos articles. Vous feriez mieux d’approcher les musulmans et chercher à comprendre pourquoi tant de mariages à l’approche du mois de ramadan.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2011 à 10:18
    En réponse à : Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

    "En effet, selon la religion musulmane, une femme qui n’est pas mariée devant Dieu (c’est-à-dire à la mosquée) ne peut en aucun cas faire la cuisine pendant la période du jeûne. Cela est formellement interdit par le Coran, donc punissable le jour du jugement dernier." archifaux ! c’est de quel coran vous parlez. je vous propose de ne pas dire, dans votre journal, des faussetés sur les religions.
    en outre, vous déplorez le fait qu’il y a beaucoup de mariage juste avant le mois du jeûne en présumant que ce serait des mariages éphémères, juste le temps du carême. si vous n’avez rien à dire de substantiel, évitez de conjecturer. personnellement je trouve que c’est une bonne chose que des gens décident de rompre avec l’illégalité qui consiste qui consiste à vivre maritalement en dehors de tout lien de mariage. il s’agit pour eux d’éviter cette situation pendant le carême ; ils choisissent donc de régulariser leur situation en se conformant aux prescriptions coraniques.
    en plus vous amalgamez ce qui relève de la tradition et ce qui est du domaine religieux. bref, défaut de maitrise du sujet vous ne maitriser pas le sujet

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2011 à 10:27
    En réponse à : Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

    C’est un bel article mais je constate que vous mélangez dans la même sauce ce qui est purement religieux et ce qui est d’ordre traditionnel et ceux qui ne savent pas auront du mal à faire la part des choses. Par exemple les 7 jours auxquels vous faites allusion sont plus de la tradition et cette durée peut varier en fonction des milieux.
    D’autres parts, à ma connaissance la vie en couple hors mariage est en principe interdit par la plus part des religions (surtout monothéistes) et des traditions. Et je ne pense pas qu’il faille imaginer que la plupart des mariages avant le Ramadan sont des unions contraintes ; certains oui, mais pas tous (je pense)
    Enfin, je suis d’accord que le contexte fait qu’on ne peut pas se marier aujourd’hui comme beaucoup de nos ancêtres l’ont fait car à leur temps on pouvait former un bon couple sans jamais s’être rencontré avant le mariage. Nous on est obligé de prendre du temps et beaucoup de temps avant de se lancer ! donc c’est un grosse erreur de se précipiter pour se marier à cause du Ramadan. Du coup on serait tenté de demander aux religions d’évoluer avec le monde mais dans ce cas ça ne sera plus des religions.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2011 à 10:29, par soboré
    En réponse à : Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

    Vous aurez dû poussez votre investigation plus loin pour mieux comprendre ce phénomène qui prend de l’ampleur chaque année dans la ville de Sya. Si vous aviez par exemple enquêté sur quelques couples après le ramadan vous comprendrez mieux la situation. Les questionnements que vous faites n’ont pas de sens car vous aurez dû y répondre.
    A mon avis, la plupart des jeunes se marient aujourd’hui sans réellement se connaître contrairement à nos parents. Il n’y a pas que ça chez les musulmans uniquement et cela ne se limite pas au mariage religieux. Aussi il faut comprendre qu’il est rare de voir un jeudi ou samedi à Bobo sans mariage religieux. Étant difficile de célébrer le mariage pendant le mois de ramadan, tous ceux qui avaient décider de le célébrer pendant cette période sont obligés de le ramener juste avant, ce qui fait que tous les mariages qui devaient être célébrés dans le mois d’aout se font dans le mois de juillet d’où le nombre élevé de mariages. On peut donc ajouter cet aspect à ce que vous avez évoqué notamment le fait que le mariage soit célébré devant Dieu avant que la fille ne puisse préparer pour son mari.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2011 à 10:55, par ISLAM
    En réponse à : Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

    Merci pour cette analyse, mais il faut savoir que tout ce que vous avez souligné comme problème ne pourra se régler avec un mariage célébrer comme vous le vouliez. on n’a point besoin du nombre de jours en mariage pour mieux conseiller une mariée.
    Autres remarques, est -ce que vous avez mené l’enquête à Bobo pour prendre une photo de la mosquée centrale de Ouaga comme image, n’ y a t-il pas de mosquées à BOBO ?. merci !

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2011 à 11:53, par Hamane
    En réponse à : Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

    ma soeur Bassératou KINDO. Je me suis marié pendant un mois de jeûne, dans cette mêem ville de sya mais pas pour les raisons que tu as évouqé dans ton écris. je me suis marié durant ce mois car c’est un mois beni, aussi le mariage durant ce ùmois coute financièrement moins chers. c’est domage que tu ne montre que le coté négatif comme s’il n’y que tu négatif dans ce mariage du mois de jeûne. critiquer c’est montrer le positif et le négatif.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2011 à 12:05, par S’il faut dire quelque chose...
    En réponse à : Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

    il y a comme de l’imprécision dans ce que vous défendez. Si non à quel moment faut - il parler de "force" pour des êtres qui sont en concubinage on ne sait quand très souvent et qui décident de porter sur la place publique leur désir de rgulariser une situation qui en toute conscience le savent est toléré des hommes mais hautement répréhensible des précepts d’Allah. Quand ils ne respectaient pas le principe du mariage selon la formule de leur religion alors qu’ils ne l’ignoraient pas ou quand ils décidèrent de consacrer à la tradition religieuse de leur union ? Vous semblez donner raison en cela à ceux qui malgré la circonstance du carême arrivent à offrir effets d’habillement et djandjoba à l’inverse de ceux qui le font sommairement. la foi se mesurerait -elle à la hauteur du matériel déployé ? la foi serait elle la peur du jugement de notre milieu social ? Tenez un tel n’a pas fait son mariage religieux avec sa copine qui pourtant on le sait lui prépare à manger même pour le carême. Si il satisfait à l’exigence sociale d’une manière ou d’une autre sommes nous instruits pour autant sur l’engagement de l’un pour l’autre et vice vers ? Avons nous la certification de leur dévotion par cet acte ? La peur de Dieu n’est pas à confondre avec la peur des hommes, de la société avec laquelle notre conscience est en bute. Mais si il satisfait aux exigences de sa conviction et de son amour, seul Dieu et ceux qui s’engagent le savent, car la formalité au plan social est que le mariage soit prononcé par un immam et devant témoins. La foi et l’amour ne se reconnaissent pas ni par l’abondance des djandjobas ni par leur austérité... le reste n’est que folklore et mise en scène.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2011 à 12:46, par Minnayi
    En réponse à : Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

    Je ne comprend vraiment pas la position du journaliste sur le point. Elle parlait d’abord de mariage forcé et ensuite elle parle de mariage "précipité". Non je pense que les gens profitent effectivement du mois béni pour régulariser leur situation compte tenu de la contrainte coranique. Ce n’est pas le lieu de croire ou dire que les couples s’unissent juste pour l’occasion ou qu’ils n’ont pas pris le temps de se connaître. C’est d’ailleurs ce long temps que les un(e)s et les autres mettent pour se connaître qui entrainent les grosseses et autres. On n’a pas besoin de 4 à 5 ans pour se connaître.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2011 à 13:07, par soboré
    En réponse à : Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

    Vous aurez dû poussez votre investigation plus loin pour mieux comprendre ce phénomène qui prend de l’ampleur chaque année dans la ville de Sya. Si vous aviez par exemple enquêté sur quelques couples après le ramadan vous comprendrez mieux la situation. Les questionnements que vous faites n’ont pas de sens car vous aurez dû y répondre.
    A mon avis, la plupart des jeunes se marient aujourd’hui sans réellement se connaître contrairement à nos parents. Il n’y a pas que ça chez les musulmans uniquement et cela ne se limite pas au mariage religieux. Aussi il faut comprendre qu’il est rare de voir un jeudi ou samedi à Bobo sans mariage religieux. Étant difficile de célébrer le mariage pendant le mois de ramadan, tous ceux qui avaient décider de le célébrer pendant cette période sont obligés de le ramener juste avant, ce qui fait que tous les mariages qui devaient être célébrés dans le mois d’aout se font dans le mois de juillet d’où le nombre élevé de mariages. On peut donc ajouter cet aspect à ce que vous avez évoqué notamment le fait que le mariage soit célébré devant Dieu avant que la fille ne puisse préparer pour son mari.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2011 à 13:20
    En réponse à : Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

    "En effet, selon la religion musulmane, une femme qui n’est pas mariée devant Dieu (c’est-à-dire à la mosquée) ne peut en aucun cas faire la cuisine pendant la période du jeûne. Cela est formellement interdit par le Coran, donc punissable le jour du jugement dernier"

    S’il vous plait prenez les temps de vous informer avant de sauter sur la rédaction de vos articles parce qu’il vous faut absolument publier un article. D’ailleurs vous n’êtes pas seule à agir de la sorte.

    La simple observation de ces événements que vous raconter et de la pratique de ces personnes ne vous donne en mon avis aucun renseignement sur ce que dit ou ne dit pas le Saint Coran.

    La religion est une question délicate quand on veut en parler, il ne faut rien prendre à la légère. Qu’est ce qui est formellement interdit par le Saint Coran et punissable le jour du jugement dernier ?

    Du coup vous allez vous permettre et même amener vos lecteurs à supposer voire admettre que tout ce que vous venez de "raconter" est un comportement islamique.

    Je vais vous prier de prendre les dispositions nécessaires la prochaine fois prendre la mesure de ce que vous dites avant de le dire.
    Aussi, je vous suggérer d’aller vous informer davantage sur ce que dis le Saint Coran sur les questions de mariage, de la relation entre la femme et l’homme, du rôle de la femme dans son foyer, de ce qui est permis avant le mariage entre un homme et sa fiancée(puisque apparemment c’est de ce dernier point qu’il s’agit).
    Pour le mois de Ramadan aussi il y a des sujets sur le comportement du musulman.
    Vous pourrez en trouver sur le net comme autour de vos proches sensés.

    Roger Garaudi avant de se convertir à l’Islam avait dit : "Je remercie Dieu de m’avoir permis de connaitre la religion avant les musulmans". Cette phrase prend tout ce son sens dans ce genre de circonstance.

    Bonne journée

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2011 à 14:04, par ouedyac
    En réponse à : Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

    JE CROIS QUE NOTRE JOURNALISTE A FAIT L’AMALGAME ENTRE CE QUI EST RELIGIEUX ,EMANANT DE LA DOCTRINE ISLAMIQUE ET CE QUI EST PUREMENT TRADITIONNEL QUI N’A AUCUNE RELATION AVEC L’ISLAM.ET IL SERAIT PREFERABLE POUR CEUX QUI ECRIVENT SUR LES ARTICLES A THEMATIQUES RELIGIEUSES D’ETRE BON CONNAISSEURS DES QUESTIONS RELIGIEUSES ,DES RELIGIONS EN QUESTION, CAR LE MENUISIER N’ACCOMPLIT PAS LE MEME TRAVAIL QUE LE MAçON..!

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2011 à 06:25, par fg
    En réponse à : Mois de jeûne : L’union…mais pour combien de temps ?

    Bonjour,
    Je suis musulman mais j’habite très loin de la ville Sya. Je trouve que beaucoup de choses de ce que ce journaliste a raconté concernant l’Islam sont étranges et fausses et ont rien avoir avec la religion ! en lisant les commentaires, je pense que oui le journaliste fait l’amalgame entre les traditions locales et les principes de la religion.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés