Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

mardi 2 août 2011 à 02h30min

A la suite de la profanation de la sépulture de son mari, Mariam Sankara a fait, depuis Montpellier où elle réside, la déclaration suivante, parvenue hier à notre rédaction. On lira également sur le même sujet un écrit de la Fondation Thomas-Sankara pour l’humanité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est avec une émotion et une consternation profondes que nous, membres de la famille du président Thomas Sankara, avons appris l’horrible nouvelle de la profanation de sa sépulture dans le cimetière de Dagnoën, à Ouagadougou. Face à un tel acte d’une horreur inqualifiable, nous ne pouvons qu’exprimer notre colère et notre indignation, mais aussi notre condamnation avec la plus grande fermeté.

Attaquer ce sépulcre, supposé être celui du président Thomas Sankara, est indiscutablement une insulte à sa mémoire et à celle de tous ceux qui sont tombés à ses côtés. Tout laisse à penser que les lâches auteurs de cet acte barbare ont voulu, à travers cette profanation, souiller ce grand homme qui, même mort, continue manifestement à gêner les auteurs et les commanditaires de son assassinat.

Au-delà de son ignominie, contraire aux valeurs séculaires de la société burkinabè, cet acte est symptomatique du refus de justice qui continue d’entourer son assassinat mais, de façon plus générale, de l’impunité qui constitue le lit du régime Blaise Compaoré.

Il nous apparaît également évident que cette profanation qui, semble-t-il, s’est accompagnée du déversement d’un liquide étrange sur la tombe, vise indiscutablement à contrecarrer l’action que nous avons engagée devant les juridictions du Burkina Faso pour que soit démontré et certifié que le corps du président Thomas Sankara repose effectivement dans une des treize tombes hâtivement creusées dans la nuit du 15 octobre 1987.

Cette action initiée depuis plusieurs années vise, pour nous, à lui assurer son droit effectif et inaliénable à une sépulture digne et à permettre à toute la famille Sankara, à mes enfants et moi-même de commencer enfin le travail du deuil que ceux qui l’ont lâchement assassiné nous ont empêché de faire jusqu’à ce jour.

Cette ignoble et inacceptable profanation vient confirmer un fait déjà patent à l’époque : le projet machiavélique de mausolée et de réhabilitation lancé à cor et à cri en son temps par le régime de Blaise Compaoré n’était que de la poudre aux yeux pour essayer d’endormir la vigilance de ceux qui, partout dans le monde, se battent pour que la lumière soit faite sur cet assassinat et qu’éclate la vérité.

Nous exigeons donc que tous les moyens soient mis en œuvre par l’Etat burkinabè pour appréhender et sanctionner les auteurs de cet acte barbare afin que ce type d’agissement ne demeure pas impuni ; même si nous sommes sans illusion quant aux suites qui seront réservées à nos requêtes, compte tenu de l’impunité qui règne en maître au Burkina Faso.

L’affaire de l’assassinat du président Thomas Sankara, celle du journaliste Norbert Zongo ou, plus récemment, la mort du jeune Justin Zongo et bien d’autres sombres histoires démontrent suffisamment cette impunité.

Appelons tous les Burkinabè à se mobiliser contre l’impunité, face à laquelle nul n’est à l’abri.

Montpellier, le 29 juillet 2011

Pour la famille,

Mariam Sankara


Fondation Thomas Sankara pour l’humanité : Déclaration relative à la profanation de la tombe de feu le Président Thomas Sankara

Le jeudi 28 juillet 2011, la population de Ouagadougou et celle d’ailleurs apprenaient par voie de presse la profanation de la tombe de feu le Président Thomas Sankara, intervenue le mercredi 27 juillet : l’épitaphe tombale a été démolie. La dalle centrale de la tombe a essuyé des coups de pioche. Du sang a été versé sur la tombe, faisant penser à un sacrifice sur la tombe.

Assassiné depuis le 15 octobre 1987, le Président du Conseil national de la Révolution, Président du Faso, repose au cimetière de Dagnoën, il y a maintenant vingt-quatre (24) ans. Depuis lors, des mystères entourent les treize (13) tombes des treize (13) camarades assassinés et enterrés à la sauvette en cette nuit du 15 octobre 1987. Les enterrements ont été donc faits sans la présence d’aucun membre des familles.

Au moment où le dossier Thomas Sankara refait surface avec l’introduction d’une requête de douze (12) députés burkinabè auprès de l’Assemblée nationale française, pour déterminer le rôle éventuel de la France dans l’assassinat du Président Sankara, la destruction de ce qui est supposé être la tombe du Président Sankara vient encore comme une machette sur la tête des peuples africains qui n’ont pas eu droit ni à une sépulture digne, à la hauteur de la personnalité du président du CNR, ni à des obsèques nationales, ni à des funérailles selon la culture africaine. Pis, des membres de la famille Sankara ont été contraints à l’exil depuis lors. Les gifles ont donc été encore redoublées car le cœur du méchant ne s’est toujours pas attendri.

Faut-il voir dans cet acte une relation de cause à effet ? En tout état de cause, la Fondation Thomas Sankara pour l’Humanité, prend l’opinion nationale et internationale à témoins sur l’acharnement dont continue d’être victime feu le Président Thomas Sankara.

Elle prend également acte des déclarations du gouvernement sur les antennes de Radio France internationale (RFI), condamnant cet acte, et l’exhorte à tout mettre en œuvre pour situer les responsabilités tel que le préconise déjà le gouvernement à travers les déclarations de son porte-parole sur les antennes de RFI.

En tous les cas, un dicton burkinabè dit ceci : "Si vous faites bagarre avec un fou et que vous le terrassez c’est que vous êtes physiquement plus fort que lui. Mais si vous le terrassez et vous le traînez à terre par les pieds, cela signifie tout simplement que ce fou n’a pas de famille, ni de parents proches dans les environs’’.

Le président : Jonas Hien

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 août 2011 à 03:06, par Upright Man
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    Mariam,
    tu penses que seul le regime de Blaise en veut a ton defunt de mari ? tu es vraiment loin de la realite. J’en connais personellement de simple citoyens, qui n’ont jamais fait la politique, mais qui en veulent beaucoup a ton mari. Depuis Montpelier, c’est tres facile de penser et de raconter tout ce que tu veux. Mais arretes de peindre ton mari en ange. Nous savons tous qu’il avait de grandes ambitions pour le Faso, et qu’il a beaucoup fait pour notre Pays,mais il est arrive au pouvoir par un coup d’Etat et il etait President dans un Etat d’EXCEPTION.Il ya eu beaucoup de crimes aussi sous son regne.Des personnes innocentes ont ete tuees. Il ya des preuves et on peut tout ressortir. S’il doit y avoir justice pour Sankara, il faudra aussi que celui-ci soit juge a titre postume pour les morts sous son regne. TOUTES LES VIES S’EQUIVALENT.
    Depuis plus d’une vingtaine d’annees, tu es installee en FRANCE, loin des realites du Faso. Tu payes tes impots a la FRANCE, tu contribue a l’economie de la France. Et sur RFI tu demandes au gouvernement BURKINABE de veiller a ce qu’on monte la garde sur la tombe de ton mari. Avec quel argent ? demandes au gouvernement Francais de le faire pour toi ; ou bien tu viens monter la garde !

    Répondre à ce message

    • Le 2 août 2011 à 17:40, par Eric
      En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

      Mon ami tu n’a rien à reprocher a Mariam elle a fait ce qu’elle avait à faire, profaner une tombe est inadmissible et intolérable,même si ce n’était pas la tombe de Sankara qui avait été profaner on allait condamner cet acte.

      Répondre à ce message

    • Le 3 août 2011 à 00:20
      En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

      ecoute mon cher Uprightman ! J’espere qu’au moins tu sais ce que ce mot veut dire ! Mais je vais reter zen ! quand on n’a rien dire on se tait ! « Il est bon de parler, et meilleur de se taire. » et « Si la parole que tu vas dire n’est pas plus belle que le silence, ne la dis pas ».
      Il est encore plus facile pour toi de t’asseoir derriere un ordinateur et un pseudo pour parler de facon si irreverencieuse. Meme s’il est de ton droit de ne pas aimer Thomas sankara (personne ne te le demande d’ailleurs) mais au moins du respect pour sa douleur a elle.
      Au lieu de reflechir un minimum, tu te lances dans des affirmations que j’eviterai de qualifier, car on n’est pas là pour juger. Et nul part personne ne dit que les vies ne s’équivalent pas. Mais si tu as compris cela au moins, tu auras commencé a comprendre un tant soit peu le B.A.B.A des idées de Sankara. Ote les oeilleres de tes interets et rancoeurs personnels et arrete ton psittacisme de "état d’exception", "innocents tuées", etc. Tu dis qu’il y a des preuves et qu’on peut les resortir !! Mais bravo ! on n’attend que cela ! Sortons les cadavres des placards et posons les responsabilités de qui a fait quoi et quand et comment et pourquoi ?
      Sankara a bon dos pour tout prendre, surtout quand il est mort. Et pourquoi il est mort ? je ne demande pas comment il est mort puisque il est dit que c’est de mort naturelle. Mais on sait qu’au burkina la nature agit de facon "speciale" et contredit ses propres lois ! Qu’est ce qui dit meme que c’est le corps de sankara qui est a dagnoen ? Et vu cet acte ignoble qui montre le chemin inverse parcouru depuis l’assassinat de sankara, on voit bien que le burkina porte bien mal ce nom depuis lors, car en afrique le sacrilege des sacrileges c’est la profanation des morts, meme pas la tombe de son ennemi mortel ! C’est a croire que meme mort, sankara fait peur et empeche certains de dormir qui connaissent des lendemains amers malgré les apparences.

      Alors s’il te plait, la moindre des choses c’est de reconnaitre a Mme Sankara le droit d’exprimer son état d’ame devant cet acte inqualifiable, meme si cela te derange. T’es tu jamais posé la question pourquoi Mme Sankara a du s’expatrier, comme tant d’autres ? Mais je comprends ta position et ton manque d’objectivté. C’est "normal"
      SOME

      Répondre à ce message

    • Le 3 août 2011 à 00:28, par Boulougou Compaoré
      En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

      Mon ami "Upright Man"

      Si tu connais la culture Mossi, j’espère que tu sais ce que c’est un charognard ! Je te souhaite de mourir comme un charognard !

      Thomas Sankara a été un président au Burkina Faso. Il nous a tous représenté au dépend de sa vie. Il n’y aura jamais de président parfait.

      Il faudrait accepter que Thomas Sankara repose en paix, si on veut que nos anciens présidents et notre président reposent aussi en paix.

      Boulougou Compaoré

      Répondre à ce message

    • Le 3 août 2011 à 00:35, par saduko
      En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

      Un peu de respect pour la premiere Dame du Burkina Faso Monsieur , vous etes trop froid dans vos paroles .

      Répondre à ce message

    • Le 3 août 2011 à 00:50, par Zachary
      En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

      Upright man. Ton nom ne reflete pas ton niveau d’esprit. Un "Upright Man" est un homme integre, digne et droit mais a travers ton ecrit tu es un vraiment une personne pitoyable et tres court d’esprit. Tu incarnes ce qui est mauvais en Afrique. Oui bien que des crimes ont ete commis sous le regime de Thomas sankara cela ne peut en aucun justifier ce crime combien ignoble et detestable. Ou est parti l’humanisme des Burkinabe ? Tu es libre de supporter le regime de Blaise Compaore mais de grace respecte les morts et aussi la veuve Mariam qui a le droit d’exprimer sa colere et son indignation face a ce crime. Tu as interet a te regarder dnas le miroir et reflechir profondement car tu as besoin de te resaisir. Merci. Zachary

      Répondre à ce message

  • Le 2 août 2011 à 09:57
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    Mr Hien ! C’est qui le fou dans tout ça ?
    Sachez illustrer vos propos avec de proverbe qui sied.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2011 à 11:05, par Ya maam la woto
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    Que la lumière soit !!!
    A qui profite cet acte ? sommes nous tentés de nous demander ?
    Au régime ? pour monter son mépris pour Sankara ?
    A l’opposition sankariste pour inciter à la revolte ?
    Que pourrait être ce liquide ? Bizarre tout ça.
    Un marabout aurait-il recommander ce geste pour qu’à jamais l’affaire s’étouffe ?
    Cela peut aussi être un acte inutilement perpétré par un irréductible pour rire des réactions qui s’en suivront !!
    Que Dieu bénisse le Burkina

    Répondre à ce message

    • Le 2 août 2011 à 17:02
      En réponse à : cela n’est acceptable pour aucun Burkinabé

      Il faut proscrire de tels agissements de notre pays. Personnellement je pense que le Capitaine Thomas Sankara est un soldat tombé au combat, donc il n’y a pas de procès qui tienne, même s’il s’agit du plus illustre de nos présidents.Mais, profaner sa tombe est un acte ignoble, à condamner fermement.

      Répondre à ce message

  • Le 2 août 2011 à 11:30, par Isak Niss
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    Bonjour à tous les patriotes du Burkina, épris de paix et de justice.
    J’ai parcouru l’ensemble des déclarations non seulement issues de la famille de feu le Président du CNR et Président du Faso.
    La déclaration de Mariam SANKARA, ne m’a pas trop enchanté et pour cause :
    1°/ C’est elle la victime, mais la modestie voudrait qu’elle ne réagisse pas de la sorte, même cela l’a touché
    2°/ Des gens penseront qu’elle est en train de les instrumentaliser à sa cause
    3°/ Je voudrais que ce soit d’autres personnes qui fassent cette déclaration, quand à elle,elle devrait utiliser des mots qui poussent les gens à être très sensible.
    Du reste la déclaration de l’association m’a vraiment touché et ça, c’est tout le Burkina et pourquoi pas le monde entier qui se sent choqué par cette profanation.
    Madame, laissez nous la lutte pour la justice de feu le PF.
    Cette profanation est au délà de la famille et nous en faisons nôtre, ce combat.
    Thom SANK n’est pas mort, il vit en chacun de nous toujours et toujours
    "La patrie ou La mort Nous vaincrons"

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2011 à 11:35, par LaVoix
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    De mon avis, je pense que le pouvoir en place n’a aucun intérêt à profaner la tombe de Thomas SANKARA du moment où il sait bien qu’il y aurait du boucan autour de cette profanation. Les auteurs de son assassinat ont plus intérêt à ce qu’on l’oublie. Thomas SANKARA est mon président mais sachons être objectif. S’il y a une partie de la classe politique qui peut tirer profil de cette profanation, ça ne peut être le parti au pouvoir, ça c’est sûr.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2011 à 15:34, par Aly S
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    Dans tout ca, que disent les semblants de partis Sankaristes ? Vous voyez§ ! C’est juste une couverture physique par le Nom du president Sankara que ces partis ont pour tromper le peuple. Ils n’appliquent points les ideologies du president Sankara. Seul le pouvoir les interesse.
    Maitre Benewendé, semblant avocat de la respectueuse famille Sankara, que dis tu ? Tu dois sursoir à la recherche aveuglée du pouvoir pour aider la tantie Mariam SANKARA ;
    Jai effectivement peur quon puisse dire un jour que la tombe qui a ete vandalisée a perdu son contenu ou remplacé par d’autres restes (os). Une telle affirmation, si ca arrive, peut semer le doute dans la recherche de la reconnaissance et de la certification de la tombe DU PRESIDENT SANKARA. Le pouvoir pourrait dire que le president Sankara a été bel et bien enterré en ce lieu (meme si cest pas vrai).

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2011 à 16:48, par arch
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    C’est vraiment minable ces actes je ne peux comprendre cela aller profaner la tombe de T Sank. Ils n’ont pas honte. Eux et toute leur descendance leur intelligence combinée ne pourra jamais égaler cet homme. C’est vraiment quand les gens sont de mauvaise morale et très très peut intelligents qu’ils sont capable de tels actes. Qu’ils retiennent bien que ya un fossé sans limite entre eux et cet homme qu’ils n’ont même pas le mérite de se prosterner devant sa tombe à plus forte raison de la profaner. C’est comme le Prof à dit ce que le Burkina a vu ces derniers jours n’est rien d’abord le pire reste à venir et quand ce temps arrivera on ne pourra plus se relever. Les gens fuient pour la CI on les y massacre la situation dans le pays se dégrade personne n’a assez de couilles pour parler. SANKARA était l’espoir vu le fait que notre pays n’a aucune ressource on aura beau cherché top ou tard il va falloir recourir à ses méthodes pour espérer sortir de la merde dans laquelle on n’est plongé.il n ya a pas autre solution pour le Burkina les gens compte s’en sortir avec quelle ressource ? l’or qu’on est entrain de surexploiter sans vraiment un plan sérieux pour le future ??? Depuis que la crise s’est installée c’est quelle solution de sorti de crise que le gouvernement a pu nous proposer ? aucune, la solution c’est ce que le Président SANKARA nous proposait le travail, c’est de compter sur la ressource humaine c’est la seule richesse digne inépuisable que l’on a au BF et cela n’est réalisable que quand le peuple recommencera a avoir confiance à ses dirigeants bien sur c’est pas avec ceux-ci qui nous pillent nous ruinent .Il l’avait compris il y’a de cela 30ans et 30 ans ont passé et nous n’avons toujours pas compris, malgré les avantages(les médias, ordinateurs et autres moyens qu’on dispose aujourd’hui pour analyser)Il ya un fossé entre lui et nous et il mérite notre grand respect ne serait-ce que pour le sacrifice qu’il a accepté pour nous ayons toujours la paix au Burkina pour n’avoir pas mis le pays a feu et a sang comme on le voit dans certains pays quand le président se sent menacé.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2011 à 17:13
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    salut à tous. S’il est vrai que le pouvoir de Blaise Compaoré n’y est pour rien dans cette profanation, sachez que les auteurs seront retrouvés et punis conformément à leur forfait. Si les auteurs ne sont pas retrouvés comme dans la plupart des assassinats perpétrés tout au long du règne de mr Compaoré, c’est que le pouvoir est au courant. pour ma part,je pense et je crois que même mort, Sankara dérange toujours ses bourreaux. La preuve, voici qu’il s’agit de sacrifices effectués. De toutes façon, si ce n’est pas ce pouvoir, la pesse nous presentera incessamment les auteurs.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2011 à 17:25, par Sid-nooma
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    Upright Man, depuis que le président Thomas SANKARA n’est pas là, tout ce qui était mauvais sous la révolution vient de lui. Même des sages et croyants comme J. Ki- Zerbo à 2 pas de la mort, l’ont accablé. Ceci pour dire que je suis d’accord avec toi sur une chose : Juger tous les acteurs de la révolution. Tu as cité des assassinats. On peut s’amuser à faire le décompte macabre et tu verras que les 4 années de la révolution sont incomparables à une année seulement de rectification. Si après, tu ajoutes les Henri Zongo, Lingani, Dabo Boukary, Guillaume Séssouma, Clément O. Ouédraogo, ça devient carrément un génocide. Je ne parle même pas des cas énumérés sous la pseudo-démocratie (Norbert et ses amis, David, Michel Congo, Justin Ouédraogo…..). Même en prenant les licenciés, un jugement aurait permis de situer les responsabilités car, s’il est vrai qu’il y a eu des erreurs sous la révolution, ces erreurs ne peuvent être commises par une seule personne. Les actions ont été collectives. Et que dis-tu de nous, élèves et étudiants qui voyons nos cités et restaus fermés en guise de représailles. Cela ne crée pas de souffrance et de malheureux contre des enfants qui n’ont fait que user de leur droit de grève pacifiquement ? Il a fallu que de bonnes volontés se cotisent pour apporter à manger à des fils de Tindaogo, victimes d’une situation sans forcément être des acteurs. Quand une AG vote majoritairement, tout le monde s’y plie.
    Que dis-tu aussi des 600 militaires dégagés ? La révolution avait estimé que les enseignants avaient commis une faute grave (je ne le pense pas personnellement mais c’était des méthodes d’exception propres aux régimes d’exception) ; comme la 4ème république a trouvé que l’acte des 600 militaires est grave (je suis d’accord) d’après les principes d’état de droit propres aux états de droit.
    Que dis-tu des déflatés d’entreprises, des licenciements sans droits, des malheurs provoqués par le Programme d’Ajustement Structurel auquel s’est farouchement opposé Tom SANK ?
    Que dis-tu des pertes faites par nos artisans du fait de l’abandon du slogan ‘‘consommons burkinabé’’, les producteurs de riz local face aux importations, les tisserands, etc. ? Il faut voir plus loin que le bout de ton nez mon cher frère.
    On parle souvent des mauvaises actions des CDR. On sait tous qu’ils sont toujours vivants. On sait aussi qu’une seule personne (fût-il Thomas SANKARA), ne peut à lui tout seul accomplir tout cela sans la participation d’autres personnes. Qu’on juge les actes tant condamnées de ces CDR et ces personnes viendront répondre aux yeux du peuple burkinabé. Un devoir de mémoire s’impose pour la nouvelle génération à laquelle j’appartiens. Un internaute disait que le nouvel ambassadeur du BFA en France est un ancien CDR. Simon Compaoré est un ancien CDR et il ne s’en cache pas. Tous les anciens ministres, DG et députés sont des anciens CDR.
    Je pense Upright Man, que si les gens étaient de bonne foi, et puisqu’ils avaient des griefs suffisants contre le Président du CNR, ils l’auraient simplement fait arrêter (ils en avaient la possibilité vu les circonstances rapportées de l’assassinat) et on aurait assisté à un procès-école. Non ! Son assassinat répond à d’autres raisons qui sont loin des accusations portées contre lui et tu le sais. Alors, arrête de jouer à l’innocent. Le Burkina et l’Afrique ont perdu avec sa mort.
    Sid-nooma

    Répondre à ce message

    • Le 5 septembre 2011 à 16:47
      En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

      Grand merci à vous Siidnoma !
      Merci ! Sankara, même si c’est vrai qu’il est venu au pouvoir par coup d’état, n’a pas tué pour cela Upright machin chose !!! D’ailleurs, l’ancien président Jean-Baptiste vit toujours, et des jours heureux, paisibles ! Pourquoi n’a-t-on pas fait cette faveur également au Président Sankara ?! Upright machin truc, remarquera que c’est le seul coup d’état meurtrier au Burkina ici..... pour le moment.... car, ne dit-on pas que si l’on commence quelque chose, cela à tendance à se répéter ?!... Sans vouloir jouer les oiseaux de mauvaise augure !!! On sait que quelque temps avant sa mort, le Président Sankara a reprouvé avec la dernière énergie le comportement des CDR qui en son temps se croyaient tout permit du fait de leur position ! Pourquoi ?! Parce qu’il a constaté (lui au moins s’imprégnait des réalités de la population, il s’informait, afin de corriger ce qui n’allait pas)des égarements, des comportements irresponsables de ceux qu’il avait choisi pour servir le peuple ! Il a constaté que ces CDR étaient devenus des bourreaux ! D’autres, pour ce qui concerne les licenciements, profitaient de leur position pour dénoncer de manière injuste leurs ennemis, ceux qu’ils jalousaient de puis belle lurette ! Mr Upright, on ne va tout de même pas vous refaire l’histoire de la révolution, surtout que votre mémoire est très sélective et bornée !
      Toutes les trahisons dans l’histoire de l’Afrique viennent toujours de proches, de compatriotes, mais qui profitent ailleurs !!! Réfléchis un peu Mr upright ! Comme l’a si bien dit Siidnom, voyez plus loin que le bout (épaté !)de votre nez ! Ce n’est pas difficile d’ailleurs !

      Répondre à ce message

    • Le 5 septembre 2011 à 16:56
      En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

      Grand merci à vous Siidnoma !
      Merci ! Sankara, même si c’est vrai qu’il est venu au pouvoir par coup d’état, n’a pas tué pour cela Upright machin chose !!! D’ailleurs, l’ancien président Jean-Baptiste vit toujours, et des jours heureux, paisibles ! Pourquoi n’a-t-on pas fait cette faveur également au Président Sankara ?! Upright machin truc, remarquera que c’est le seul coup d’état meurtrier au Burkina ici..... pour le moment.... car, ne dit-on pas que si l’on commence quelque chose, cela à tendance à se répéter ?!... Sans vouloir jouer les oiseaux de mauvaise augure !!! On sait que quelque temps avant sa mort, le Président Sankara a reprouvé avec la dernière énergie le comportement des CDR qui en son temps se croyaient tout permit du fait de leur position ! Pourquoi ?! Parce qu’il a constaté (lui au moins s’imprégnait des réalités de la population, il s’informait, afin de corriger ce qui n’allait pas)des égarements, des comportements irresponsables de ceux qu’il avait choisi pour servir le peuple ! Il a constaté que ces CDR étaient devenus des bourreaux ! D’autres, pour ce qui concerne les licenciements, profitaient de leur position pour dénoncer de manière injuste leurs ennemis, ceux qu’ils jalousaient de puis belle lurette ! Mr Upright, on ne va tout de même pas vous refaire l’histoire de la révolution, surtout que votre mémoire est très sélective et bornée !
      Toutes les trahisons dans l’histoire de l’Afrique viennent toujours de proches, de compatriotes, mais qui profitent ailleurs !!! Réfléchis un peu Mr upright ! Comme l’a si bien dit Siidnom, voyez plus loin que le bout (épaté !)de votre nez ! Ce n’est pas difficile d’ailleurs ! OUI, LE BURKINA ET L’AFRIQUE A PERDU AVEC LA MORT DE THOMAS SANKARA (entre autres martyres) ! UN SEUL HOMME EST VENU SORTIR SON PAYS DE L’ANONYMAT ! IL A RÉUSSIT L’EXPLOIT DE L’AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE EN SEULEMENT 4 ANS !!! EN 4 ANS QUI A CONSTRUIT DES LOGEMENTS SOCIAUX DE GRANDE ENVERGURE ! 4 ANS A PEINE !!! IL PENSAIT D’ABORD A SON PEUPLE, IL AVAIT DE GRANDS PROJET POUR SON PAYS ! PROJETS D’ailleurs que d’autres ont achevé ou entrain de le faire ! IL EST MORT EN HERO pour moi en tout cas ! Qu’a fait son prédécesseur en 23 ans de règle ?!!!LE BURKINA PEUT ÊTRE FIER D’AVOIR PORTE EN SON SEIN UN FILS DIGNE INTÈGRE VALEUREUX ! Pas comme les soi-disant faiseurs de paix qui tuent chez eux et courent chercher les honneurs hors de chez eux !

      Répondre à ce message

  • Le 2 août 2011 à 18:41
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    Upright man. Arrête ta colère viscérale contre la veuve Sankara. Pourquoi elle ne va pas se plaindre pour la memoire de son mari ? Même s’il y a eu des pertes en vie humaines sous son mari c’est déplorable. Mais sache que Blaise est également responsable de ces actes au même titre que Sankara. Ne compare pas Sankara à n’importe qui. Tu penses que mme Sankara ne veut pas vivre au Burkina ? Elle est là-bas parce que Blaise l’a contrainte à l’exil.

    Répondre à ce message

    • Le 2 août 2011 à 20:51
      En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

      Faux faux et archi faux. Le Burkina Faso d’aujourd’hui n’interdit pas à Mme veuve SANKARA de venir vivre au Burkina.
      Elle a préféré vivre chichement en France et c’est son choix.
      Mais arrêtez d’accuser le Président Blaise COMPAORE. Avez-vous des preuves ? Déclinez votre identité s’il vous plaît...Mme Monsieur.

      Répondre à ce message

      • Le 3 août 2011 à 17:23
        En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

        Mon cher Monsieur ou Mme commence par appliquer a toi meme ce que toi tu exiges des autres : alors commence par t’identifer toi meme (meme sous un pseudo, c’est tellement facile !) avant de la demander aux autres. C’est cela avoir de la consistance, de la rigueur et de ..l’integrité. Ca te rend plus credible
        SOME

        Répondre à ce message

  • Le 2 août 2011 à 19:04, par Rouquin
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    Qui ose deranger le sommeil de nos marthyrs ? J’aimerais qu’on puisse analyser le liquide verser sur la tombe pour voir s’il ne s’agit pas de sang humain,comme certains ont pris l’habitude de le faire au Faso.
    Malheur a ceux qui persecutent leurs victimes ad mortem.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2011 à 19:10
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    Qui se sent morveux, mouche.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2011 à 23:34
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    Upright man .Laisse nous tranquille dèh !Prochainement ferme la.Tu n’a pas honte de parler ainsi à une veuve.

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2014 à 09:44, par iltireh
    En réponse à : Profanation tombe de Sankara : Déclaration de Mariam Sankara

    La mort de Thomas Sankara avait été une tragédie pour toute l’Afrique car on le tuant ils ont tuer non seulement tous l’espoir d’une génération mais aussi tous l’espoir d’un continent. mais son œuvre n’est pas morte, ils ont beau essayer de l’effacer de l’histoire du pays des Hommes intègre non seulement ils y arriveront pas mais ils vont se rendre compte que son nom est a jamais graver dans le cœur de tous africains d’est en ouest et du sud au nord, je peux en témoigner je suis de l’Est. contrairement a certain qui ne seront que de passage dans l’Histoire et citer comme.............. et c’est ce qu’ils ont été.
    nous sommes a vos cotes pour cette recherche de vérité madame Mariam Sankara a vous et a toutes la famille Sankara.
    la patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés