DU CYANURE DANS LA MARE DE DJIBO : Le SOS d’un habitant

mardi 2 août 2011 à 02h29min

Dans l’écrit ci-dessous, Adama Amadou s’inquiète des conséquences du déversement du cyanure dans la mare de Djibo.
Le vendredi 29 juillet dernier aux environs de 13 heures, un véhicule poids lourd avec immatriculation ghanéenne transportant deux conteneurs est tombé à la sortie de Djibo sur la route Djibo-Inata plus précisément dans le bassin qui constitue le déversoir du barrage. Le véhicule travaillait pour le compte de la société minière de Belhouro, une société d’exploitation minière de AVOCET MINING. En effet, il s’agit de conteneurs de cyanure, un produit toxique très dangereux pour l’homme, les animaux et la nature utilisé pour l’exploitation de l’or.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Cette partie du barrage est très importante en ce sens qu’elle alimente pendant la saison des pluies tout le nord de la province, l’eau coulant du sud au nord. Déjà, en moins de quatre heures, les conséquences de cet accident, dont il faut situer les responsabilités, sont tangibles. Et ce ne sont que les premiers signes. Nous ne pouvons pas compter le nombre de poissons morts. Pourtant, les techniciens de la société, après quelques analyses immédiates, avaient affirmé qu’il n’y avait pas eu fuite de produit. Il a fallu qu’on les mette devant les conséquences avant qu’ils ne reconnaissent cette fuite.

Les responsables s’inquiètent moins car depuis que cette mine est installée, les populations n’ont aucun droit et cela avec la complicité de certaines autorités surtout locales. En témoignent les multiples protestations organisées par les populations, surtout la jeunesse, à travers la Coordination provinciale des associations de jeunesse du Soum (COPAJES). Cette même coordination avait attiré l’attention des premiers responsables de la province et même le ministère des Mines, en mai 2011. Le blocage de la route à l’entrée de Djibo du 5 au 6 juillet 2011 pour exiger son bitumage en témoigne également. Les jeunes étaient convaincus que le trafic des engins gros porteurs qui transportent ces produits toxiques est très dangereux avec l’état actuel des routes.

Les faits malheureux survenus donnent raison aux jeunes en particulier et à la population en général. Avec ce produit dans la mare, si rien n’est fait urgemment, les populations et animaux mourront ensemble. Jusque-là nos responsables préfèrent défendre les intérêts des multinationales étrangères. Elles n’ont fait que des communiqués pour avertir les populations en leur demandant de ne pas utiliser cette eau provenant du barrage de Djibo. Les deux conteneurs ont fait trois jours sur le lieu sans solution efficace pour les soulever pendant que ce produit continue de se déverser dans les eaux. Cela est toujours inquiétant et nous pensons que le communiqué seul est loin d’être une solution suffisante pour empêcher des individus et des animaux d’accéder à cette eau.

Il faut des actes concrets sur le terrain, par exemple le déploiement du personnel de sécurité pour barrer les accès. Imaginons un instant un individu qui, pendant la saison sèche, se déplace à 5 ou 10 kilomètres pour la quête d’eau pour sa survie. Peut-on, par un communiqué, empêcher cette personne de se servir de l’eau qui coule devant sa porte ? Il faut des solutions efficaces pour éviter le drame chez les habitants du Soum en créant un cordon de sécurité dans chaque localité dans l’immédiat, et résoudre le problème des infrastructures routières de cette province. Dorénavant, il faut développer des infrastructures avant qu’une entreprise minière ne soit implantée dans n’importe quelle localité du pays.

AMADOU Adama

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 août 2011 à 09:55
    En réponse à : DU CYANURE DANS LA MARE DE DJIBO : Le SOS d’un habitant

    Vivement que les autorités prennent cet incident au serieux pour éviter le pire dans cette zone déjà mal lotie.
    N’attendons pas le pire avant d’agir !Il faut d’ore et déjà sommer la société minière de sensibiliser les populations ( illettrées en majorité)et proceder à une depollution rapide, quelle que soit les milliards demandés pour cet effet.
    Pour ma part, né dans cette ville j’appelerai à tous la vigilance et la mobilisation des jeunes pour que justice soit faite !
    Tous mobilisés pour que les conséquences ne soient pas dramatiques !!!

  • Le 2 août 2011 à 10:01, par I.SAD
    En réponse à : DU CYANURE DANS LA MARE DE DJIBO : Le SOS d’un habitant

    Merci mon frère pour cette mise au point. Si ces exploitants miniers se permettent tout, c’est pour la simple raison qu’ils reçoivent la bénédiction des autorités qui troquent l’intérêt général et la survie des régions exploitées contre des "enveloppes". Je suis un ressortissant de la province et quand on remarque la discrimination faite à la localité qui ne dispose d’aucune voie goudronnée, ça fait un pincement au coeur car le potentiel économique du Soum est énorme : ne serait-ce qu’en prenant l’exemple de l’apport en bétail qui était jusque là le 2ème produit d’exportation du Burkina ; et que le plus grand marché de bétail de la sous région se trouve à Djibo.
    Avec l’exploitation de la mine d’or de Belahouro, les ressortissants du Soum trouvaient là une autre belle occasion qui devait militer d’avantage en faveur du bitumage de la voie. Surtout qu’en 2005 Blaise dans sa campagne présidentielle avait annoncé en grande pompe que le goudron qui se limite actuellement à Kongoussi "n’est pas fou pour s’arrêter labà". Mais hélas, les espoirs sont encore noyés dans l’irresponsabilité et la mal gouvernance de nos dirigeants.
    Dans tous les cas la population est plus que jamais en état d’alerte et continue de s’organiser pour montrer à ces dirrigeants démagogues qu’elle "n’est pas un nez perecé". S’ils ne comprennent que le langage du débrayage, on se vera ici et surtout avec les élections qui arrivent. L’exemple du goudron de Dédougou est là pour nous en témoigner.

  • Le 2 août 2011 à 10:55, par kab
    En réponse à : DU CYANURE DANS LA MARE DE DJIBO : Le SOS d’un habitant

    si la population elle meme ne reagit pas personne ne viendra les aider et les hommes et les animaux mourront dans le silence c tout.Partout dans le pays les populations se battent pour l’amelioration de leur condition de vie mais a djibo riennn !!! pourtant c laba ou il ya le plus de problemes a mon avis et ce poison dans le barrage n’est qu’une consequence de la passivite de la population locale qui laisse leurs autoritees locales faire ce qu’ils veulent au lieu d’oeuvrer pour le bien de tous.

  • Le 2 août 2011 à 11:01, par Guiti
    En réponse à : DU CYANURE DANS LA MARE DE DJIBO : Le SOS d’un habitant

    C’est vraiment inquiétant, hier 01 août 2011 j’ai traversé ce bassin pour aller à Arbinda et j’ai effectivement constaté beaucoup de poissons morts. Il faut faire quelque chose pour limiter les dégâts.

  • Le 2 août 2011 à 11:05, par Guiti
    En réponse à : DU CYANURE DANS LA MARE DE DJIBO : Le SOS d’un habitant

    C’est vraiment inquiétant, hier 01 août 2011 j’ai traversé ce bassin pour aller à Arbinda et j’ai effectivement constaté beaucoup de poissons morts. Il faut faire quelque chose pour limiter les dégâts.

  • Le 2 août 2011 à 11:48, par BI NEERE
    En réponse à : DU CYANURE DANS LA MARE DE DJIBO : Le SOS d’un habitant

    Cela est une negligeance d ela part des autorités. Avec cette triste réalités, ce sont nos parents pauvres qui vont "payer cher" encore. Ne croisez pas les bras, fils et filles du Soum et du Sahel, nos parents vont tous mourrir

  • Le 2 août 2011 à 14:00, par yeral dicko
    En réponse à : DU CYANURE DANS LA MARE DE DJIBO : Le SOS d’un habitant

    c’est exacte vos propos ! j’étais à Djibo pendant cette période et j’ai fait beaucoup de photos,c’est bien dommage que les gens ne mesure pas la gravité de la situation !Il est bien temps que l’état s’occupe de cette partie de son territoire.Avec ça on vous dit que burkinabè sa se merite !!!!!!!!!!!

  • Le 2 août 2011 à 14:25, par Eric
    En réponse à : DU CYANURE DANS LA MARE DE DJIBO : Le SOS d’un habitant

    Il fallait s’y attendre de toutes façons !Tout ça c’est un problème de régime ! Quand vous êtes souillés à l’intérieur comme à l’extérieur il devient impossible de lever la tête et de dire non à ces rapaces occidentaux qui nous traitent avec moins d’égard que leurs chiens.
    Mangeons et buvons,car demain nous mourrons tous ! sauf si un petit jésus venu de nulle part arrive à nous débarasser de nos gouvernants actuels dans les plus brefs délais !
    Oups ! pas seulement nos gouvernants mais également ces vautours de présidents occidentaux de Sarko à Obama en passant par David et Merkel...ils sont plus terroristes que Al Quaïda.
    Question : Bassar est-il moins sanguinaire que Kaddafi ?
    Croyez moi, la fin du monde est tout proche
    Modorateur faut faire pardon et publier mon message un jour !!!

  • Le 2 août 2011 à 14:42, par Taretare
    En réponse à : DU CYANURE DANS LA MARE DE DJIBO : Le SOS d’un habitant

    Bonjour.
    Cette information est térrible. Merci de l’avoir porter à la connaissance du monde. J’espère qu’une solution immédiate sera trouvée au problème avant que le pire ne se produise. Je pense qu’il ne suffit pas d’écrire, la coordination des jeunes doit encore une fois se mobiliser mais là jusqu’à la satisfaction de nos préocupations éssentielles. Nos gouvernants ont toujours besoin d’un coup de pousse pour agir. En bon enttendeur salut.

    Merci de poster mon message car depuis que j’écris je n’ai pas pu voir mon écrit dans le forum.

  • Le 6 août 2011 à 22:25
    En réponse à : DU CYANURE DANS LA MARE DE DJIBO : Le SOS d’un habitant

    Bonjour mes bien chers frères et soeurs,

    Je suis terrifiée par la rélévation de cet article. Après le déversement de produits toxiques à Abidjan, ou plusieur milliers d’habitants sont victimes, l’horreur continue ...

    Je suis une de vos soeur de Guadeloupe, résidente en France, j’ai eu l’occasion de vivre en Afrique. Je vais, faire parvenir cet article dans Afriques en Luttes, bulletin des militants du Nouveau Parti Anticapitaliste (O. Besancenot) afin que l’on fasse connaitre cette situation.

    Mariam SERI SIDIBE
    Pantin FRANCE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés