Au coin du palais : « Puer l’alcool n’est pas synonyme d’ivresse »

mercredi 27 juillet 2011 à 05h27min

BGS est un médecin officiant à Bobo-Dioulasso. Deux jeunes l’ont convoqué en justice le vendredi 22 juillet 2011, parce qu’il a provoqué un accident qui a endommagé leur cyclomoteur et blessé l’un d’entre eux. BGS a été poursuivi pour avoir roulé à gauche, conduit en état d’ivresse et détruit les biens d’autrui. Selon les victimes, BGS qui roulait à gauche de la chaussée, aurait quitté son couloir de marche pour aller percuter ces jeunes qui venaient en sens inverse. Egalement, des témoins dont les propos sont consignés dans le rapport de police, affirment que BGS conduisait en état d’ébriété, parce que puant l’alcool. Mais ces différentes versions ont été rejetées par BGS et son avocat.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Pour ce dernier, ce sont plutôt les jeunes qui ont percuté son véhicule, arguant que son client n’avait même pas traversé la ligne médiane pour qu’on puisse l’accuser d’avoir circulé à gauche. BGS a ajouté que sentant les jeunes venir vers lui, il a dû faire des jets de phare pour qu’ils changent de direction. Le médecin a aussi précisé qu’il n’était pas saoul, même s’il a pris deux bouteilles de bière, et que sentir l’alcool ne signifie pas qu’on est ivre. L’avocat a pour cela, demandé de relaxer son client. Les victimes elles, ont exigé la réparation de leur moto et le payement de leurs frais d’ordonnance. Le Tribunal a pour sa part, condamné BGS à 100 000 F CFA d’amende avec sursis. Il a appelé les plaignants à se référer à la maison d’assurance de BGS pour d’éventuels dédommagements.


3 mois avec sursis pour avoir conduit sans permis

Pour avoir conduit sans permis, SO a été condamné à 3 mois de prison avec sursis. SO, un tôlier, a en effet circulé avec un taxi qu’il venait de réparer. Malheureusement pour lui, il a fait un accident avec ce véhicule qui n’était même pas assuré, et a blessé deux personnes. Accusé de défaut de maîtrise, SO a été traduit en justice. Après avoir écouté ses explications sur les circonstances de l’accident, le Tribunal l’a, en plus des 3 mois de sursis, condamné à payer 250 000 F CFA comme frais de réparation des engins des victimes et 26 000 FCFA pour les frais médicaux.


Un taximan « dealer » de graine de coton

IC est chauffeur de taxi. En plus de ce métier qu’il n’exerce que de nuit, IC collabore avec des voleurs de sacs de graine de coton. Son rôle est de transporter nuitamment les sacs volés pour les livrer aux demandeurs. C’est ainsi qu’il a été appréhendé avec 14 sacs de graine de coton qu’il devait déposer chez un acquéreur. Ses fournisseurs eux, ont pris la poudre d’escampette. Devant les juges, IC accusé de recel a reconnu les faits, mais a dit ne pas savoir que les graines de coton étaient volées. Il a également confessé que ce n’est pas la première fois qu’il convoie clandestinement des graines de coton vers des destinations douteuses. Pour ce délit, le ministère public a demandé 12 mois de prison ferme. Tout tremblant et presque les larmes aux yeux, IC s’est confondu en excuses en demandant au Tribunal, qui a le dernier mot, de « faire pardon à cause de Dieu ».

Ses supplications ont payé puisque le Tribunal l’a finalement condamné à 12 mois et 300 000 F CFA, le tout assortis de sursis. Et c’est avec un grand soulagement et presque souriant qu’il a regagné sa place, en attendant probablement le soir, pour pouvoir rentrer chez lui où l’attendent son épouse et ses deux enfants. En tout cas, il a promis de mettre fin à cette activité illicite. Son séjour à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso lui aurait servi de leçon.

Rassemblés par Adaman DRABO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 juillet 2011 à 15:53, par Alexio
    En réponse à : Au coin du palais : « Puer l’alcool n’est pas synonyme d’ivresse »

    Horreur a ta profession de medesin-Ou avez etudier ?L alcool et la conduite er incompatilble,infractionnelle.Ethiquement et moralement.Quelque soit la quantite, ici en Europe vous allez perdre votre permis de conduire plus une amende collossale-Au Burkina,un Medesin qui montre sa cupidite et veut intimider par son titre.Nul n est au dessus de la lois.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés