Echos de l’Ouest : Quand les ministres font Ouaga-Bobo en car !

vendredi 22 juillet 2011 à 03h11min

A l’occasion de la 11e édition de la Rencontre gouvernement-secteur privé tenue à Bobo-Dioulasso le 18 juillet dernier, les membres du gouvernement ont fait le trajet Ouagadougou-Bobo-Dioulasso, long de 360 km, dans deux cars. Le Premier ministre explique cela par la volonté manifeste des ministres de diminuer le train de vie de l’Etat. Egalement, il s’agissait ainsi pour eux, de contribuer un tant soit peu à la réduction de la pollution de l’environnement, si l’on imagine le nombre de véhicules que l’ensemble des ministres devait amener. Une démarche qui est à saluer, tout en espérant que cette volonté se poursuivra.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le printemps des mariages

La ville de Bobo-Dioulasso vit en ce mois de juillet, au rythme des mariages surtout religieux ou coutumiers. C’est presque devenu une tradition qu’à l’approche du mois de Ramadan, les hommes se marient. Mais le problème est que les réjouissances se tiennent sur les voies publiques, souvent sans une signalisation préalable. C’est avec surprise que des usagers se retrouvent nez-à-nez avec les invités au mariage. Il convient pour les organisateurs de prendre des dispositions, pour sécuriser leurs lieux de célébration de mariage.


Saison des pluies à Bobo : dur dur de circuler…

La saison des pluies s’installe progressivement à Bobo-Dioulasso, après un démarrage difficile. Si la pluie fait la joie des producteurs, ce n’est pas le cas des usagers de la route à Bobo-Dioulasso. En effet, les routes sont impraticables en cette période humide, surtout dans les quartiers périphériques. C’est la croix et la bannière pour les habitants de ces quartiers qui empruntent ces routes. Par ailleurs, avec les caniveaux bouchés et les travaux de canalisation inachevés, surtout au secteur 9 (Accart-ville), il faut craindre des cas d’inondation dans certaines parties de la ville. Vivement que les autorités communales prennent à bras-le- corps ce problème des routes à Bobo-Dioulasso, en faisant des réparations nécessaire

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 juillet 2011 à 10:02
    En réponse à : Echos de l’Ouest : Quand les ministres font Ouaga-Bobo en car !

    Bravo au PM et à son gouvernement j’ose espérer que ça va continuer. ça coûte trop chers à notre pays. je ne suis pas économiste mais j’aimerais bien avoir une idée de ce qu’un tel acte représente comme gain financier.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2011 à 11:28, par gramaton
    En réponse à : Echos de l’Ouest : Quand les ministres font Ouaga-Bobo en car !

    Messieurs et mesdames les autorités de Bobo,

    je vous exhorte à prendre des mesures afin de sensibiliser voir réprimander les acrobaties sur la voie publique par les cortèges de mariage.

    Merci pour votre préoccupation pour nos vies.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2011 à 11:30
    En réponse à : Echos de l’Ouest : Quand les ministres font Ouaga-Bobo en car !

    j’espère que ça va continuer ainsi. on a l’habitude de voir une 1ère fois sans que la deuxième fois ne vienne.
    Pour diminuer le train de vie il faut commencer par diminuer le nombre de véhicule à la disposition de chaque Ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2011 à 13:47, par Traoré
    En réponse à : Echos de l’Ouest : Quand les ministres font Ouaga-Bobo en car !

    Je suis vraiment ravis et je cautionne beaucoup ce chemin que le premiers ministre vient de prendre.c’est ça la vie au même niveau,là ils vont eux même connaîtrent les réalités du terrain en matière de la voirie.NB:il ne faut pas que ça soit la première et la dernière fois.Ils doivent toujours continuer dans ce sens.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2011 à 14:48, par angelo confiant
    En réponse à : Echos de l’Ouest : Quand les ministres font Ouaga-Bobo en car !

    c’est bien mais c’est la corruption et la législation douaniere et fiscale qui assasine le secteur privé au profit des fonctionnaire de l’état qu’il faut mettre a nu et la supprimé

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2011 à 15:59, par Général Galland
    En réponse à : Déclaration des religieux à la CNSS

    Il est temps que tous les prêtres, religieux et religieuses soient tous déclarés à la CNSS. Comme il n’existe pas de cavimac au Burkina, il faudrait les déclarer tous à la CNSS. De nombreux prêtres, religieux et religieuses font recours à leurs parents pour se soigner. Ceux dont les parents ont les moyens, il n’y pas de problèmes mais ceux dont les parents sont paysans, c’est un vrai problème. Si on ne veut pas de tiers religieux au Burkina, il est temps qu’on fasse quelque chose.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés