Service national du développement : La réaction du directeur général, le Colonel Antoine Sanou

jeudi 21 juillet 2011 à 02h20min

Dans cet entretien, le directeur général du service national pour le développement, le Colonel Antoine Sanou, réagit à la lettre ouverte de Arnaud Nikièma qui propose une méthode électronique pour le recrutement des appelés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Sidwaya(S.) : Certains citoyens estiment qu’a l’ère des TIC, vous devez explorer la piste de la méthode électronique pour la sélection des appelés SND. Quel est votre commentaire ?

Colonel Antoine Sanou (A.N ) : Je remercie d’abord ce monsieur qui a fait la proposition et que j’aimerais rencontrer pour qu’il puisse nous aider. Nous avons très longtemps sollicité l’aide des citoyens et l’occasion nous est donnée.

Au lieu de détruire, ce monsieur, auteur de la lettre, Arnaud Nikièma, est sur le chemin de la construction. Cela nous fait plaisir que des citoyens fassent des propositions pertinentes qui vont en droite ligne de l’amélioration de nos services. Honnêtement, nous n’y avons jamais pensé. Nous souhaitons avoir l’expertise de ce monsieur, si possible, pour appuyer notre service informatique.

S. : Vous allez donc appliquer la méthode électronique dans les année à venir, même si vous allez faire recours à des experts ?

A.N. : Pourquoi pas. Nous avons une cellule informatique et elle va se mettre à l’œuvre. Si elle n’arrive pas à faire le travail, nous allons budgétiser pour 2012 et lancer un avis d’appel d’offre pour avoir les meilleurs techniciens qui vont nous aider à monter ce site.

S. : Pourquoi avoir attendu cette lettre ouverte ?

A.N. : Sincèrement, mon équipe et moi, nous n’avons jamais pensé à cette méthode. Mais chaque fois que nous avons eu l’occasion, nous avons toujours demandé aux gens de nous aider à améliorer.

Nous avons réfléchi et nous n’avons trouvé mieux que le système de tirage au sort. Maintenant qu’une proposition a été faite, c’est une piste que nous allons explorer. Mais cela ne veut pas dire que la proposition sera retenue d’office.

Entretien réalisé par Lassané Osée OUEDRAOGO


Service national pour le développement : Arnaud Nikièma propose une méthode électronique pour le recrutement des appelés

A chaque levée de promotion du Service national pour le développement (SND), le nombre de candidats ne fait que s’accroître à un rythme exponentiel. Au regard de la souffrance de ces candidats lors des recrutements, Arnaud Nikièma, dans cette lettre ouverte au directeur général du SND, propose une méthode électronique pour le recrutement.

A

L’intention de Monsieur le directeur du Service national pour le développement (SND)

Lundi 4 juillet dernier, les candidats à la 55e promotion du SND étaient massés en nombre devant la direction générale du Service national pour le développement (SND), dans l’espoir d’être tirés parmi les appelés de la promotion.

La livraison que la presse nous a donnée de lire démontre que la souffrance des postulants fut grande. Selon l’observation faite par l’Observateur Paalga (dans sa parution du mardi 5 juillet 2011), M.K témoignait : "J’ai dormi ici. Je suis arrivé la veille vers les 17 heures. Au guichet, j’ai remis ma pièce d’identité, mon Certificat d’études primaires (CEP) et la chance m’a souri ». Un autre, arrivé à 3heures du matin (avec cette insécurité à Ouaga) disait ceci : « J’ai lutté très fort, je suis fatigué et j’ai des courbatures. (...) Au premier tirage, c’était le "non." J’ai refait le rang et cette fois-ci, les dieux de la chance ont été avec moi ».

Ces témoignages illustrent bien la « galère » vécue par les candidats, bien valides.

Que dire donc des cas des personnes à la santé fragile et des mères (filles-mères) qui y ont passé la nuit, à la belle étoile, avec leurs bébés, juste dans l’attente du tirage.

Vous savez bien que notre pays est entré de plein pieds dans la pratique des, Technologies de l’information et de la communication (TIC) et récemment, le thème de la semaine nationale de l’Internet était relatif au gouvernement. Il faudra donc tirer le maximum de profits des avantages que nous donnent les TIC. A l’avenir pour la sélection à des postulants, nous vous proposons d’explorer la piste de la méthode électronique. Si cette année, il y a eu 15 000 postulants, il n’est pas exclu que le nombre atteigne le double, voire le triple dans les 5 ans à venir. Il vous suffit de mettre en place un logiciel sur le site Web du SND que vous créerez et permettre aux candidats de s’inscrire en ligne sur une période donnée de l’année (10, 15 ou 30 jours par exemple) avec les données que vous voudrez (n° CNIB, identité complète de l’intéressé, photo, etc.).

Les tirages du nombre voulu pourraient donc se faire de façon systématique et aléatoire par le logiciel approprié sous la supervision d’un huissier par exemple. Les exemples de sélection de candidats par voie électronique foisonnent : sélection de gagnants aux jeux organisés par certaines sociétés de la place, la sélection des candidats à la DV lottery appelée loterie américaine, etc.

Ce procédé pourrait empêcher l’inscription des personnes qui ont déjà fait le SND au détriment de plus jeunes (grâce à une informatisation des données des anciens bénéficiaires). Il éviterait les bousculades monstres et les tirages multiples, de même que le déplacement depuis les provinces des candidats. Il donnerait une réelle égalité de chance à tous les postulants.

Dans l’espoir que cette proposition vous sera utile, recevez Monsieur le directeur mes respectueuses salutations. .

Ouagadougou,

le 14 juillet 2011

Arnaud NIKIEMA : Auditeur en Master Droit du cyberespace (fichiersnick@yahoo.fr)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 juillet 2011 à 11:20, par attention
    En réponse à : Service national du développement : La réaction du directeur général, le Colonel Antoine Sanou

    Salut, ah ! l’ordinateur ! Mr Arnaud n’oubliez pas que même le tirage électronique de la Lotto Américaine a eu des problèmes cette année. Tous ceux qui ont été inscrits les premiers ont été tirés positivement et le Gouvernement Américain a décidé d’annuler et de reprendre parce qu’il a jugé que c’est pas normal. Donc, aucun système n’est infaillible.

    Répondre à ce message

    • Le 21 juillet 2011 à 16:07, par Arnaud NIKIEMA
      En réponse à : Service national du développement : La réaction du directeur général, le Colonel Antoine Sanou

      Aucun systeme n’est infaillible. C’est sûre et même certain. En faisant la proposition, je savais qu’aucun systeme n’etais infaillible.Meme les elections presidentielles (vote electronique)aux Etats unis opposants Algore et Bush ont été sujet à de grands debats.Je n’ignore pas la protection des données à caractere personnel et la cybercriminalité.
      Mais une chose est sûre. Les nouvelles technologies sont une chance pour l’Afrique. "Nous avons raté la révolution agricole, la révolution industrielle, il ne faut pas rater la révolution de l’information comme le disait M.Khoudia NDIAYE.
      Afin de rendre l’administration plus performante plus accessible, plus transparente, plus efficace, plus proche et plus responsable, les autorités doivent utiliser les TIC pour moderniser leurs structures et leurs moyen.
      Il est vrai que les esprits dans nos pays n’adopteront pas pas aussi vite cette révolution mais, nous ne pouvons etre à la traine. Si aujourd’hui le commerce electronique est en expansion (achat de marchandise sur le net puis livraison par la poste ou sur le net) le teletravail (travailler à distance de son employeur) est pleinement un mode de travail, le vote electronique est utilisé partout dans les pays developpé et reduisent les contestation, les transferts d’argent et achats se font par le numerique, il faut certes aller avec un minimum de precaution mais...nous ne pouvons pas nous baser sur les quelques erreurs informatiques pour rester dans les vieilles pratiques.

      Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2011 à 14:44, par cicéron
    En réponse à : Service national du développement : La réaction du directeur général, le Colonel Antoine Sanou

    Je ne peux pas laisser passer l’occasion de saluer ici l’humilité du Colonel ! Accepter qu’on a pas pensé a quelque chose et accepter publiquement de considérer les propositions d’un citoyen lamda ! C’est pas courant à la république très très démocratique du....... ! Chapeau

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés