Baccalauréat 2011 : "Allez ! entrez dans le cercle des BAC+"

mercredi 13 juillet 2011 à 03h03min

Le ministre des Enseignements secondaire et supérieur (MESS), Albert Ouédraogo, accompagné d’une forte délégation de son département, a procédé au lancement de l’examen du BAC, ce mardi 12 juillet 2011. Ce sont les candidats des jurys 103 et 104, au lycée Wend-Pouiré de Saaba qui ont été invités par le professeur à rejoindre le cercle des BAC+, après la tumultueuse année qu’ils ont connue. Grande fut la satisfaction des premiers responsables des Enseignements secondaire et supérieur ainsi que des élèves de voir l’examen pour l’obtention du premier diplôme universitaire, session de 2011, être une réalité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

46 991, c’est le nombre exact de candidats inscrits à l’examen du baccalauréat 2011 et non 47 000 comme nous l’écrivions dans notre livraison d’hier mardi 12 juillet 2011.

C’est à Saaba, commune rurale de la province du Kadiogo, située à la sortie est de Ouagadougou, que les autorités des Enseignements secondaire et supérieur ont lancé solennellement le déroulement des épreuves de cet examen, session 2011. En effet, dès 7 h, Albert Ouédraogo et ses collaborateurs étaient au lycée Wend-Pouiré pour donner le top de départ de ce que le Professeur a appelé "un passage et non un piège". Au jury 104, série D, Albert Ouédraogo est passé dans trois salles et a félicité les candidats pour le déroulement effectif des évaluations et les a encouragés. Selon lui, il y a deux mois, personne n’était certain de la tenue du BAC 2011. Mais grâce à la volonté des uns et des autres, mais surtout à celle du bon Dieu, "les élèves sont aujourd’hui en salle de composition".

Aux élèves de terminale, le MESS a dit : "Vous êtes sur le point de quitter le secondaire pour le supérieur. Déjà, sur vos feuilles de composition, vous verrez marqué Université de Ouagadougou. Cela veut dire que vous allez à la conquête du premier parchemin universitaire, le passage obligé pour être des étudiants. C’est un passage, ce n’est pas un piège. Allez ! entrez dans le cercle des BAC+".

C’est au jury 103, séries A4 et A5, que la première enveloppe d’épreuve, celle de la philosophie, a été ouverte (Lire le sujet en encadré).

Les candidats de la série D, eux, ont commencé par l’épreuve de français (dissertation, résumé-discussion, commentaire composé). Pour les séries techniques, c’est l’étude de cas qui a ouvert la réflexion.

Le centre de Koudougou, précisément le jury 21, série G2, abrite le candidat au BAC 2011 du Burkina le plus âgé. Il s’appelle Hassane Ouédraogo et est né le 7 août 1954 à Ouahigouya.

Abdourahamane Yaro, lui, né le 25 octobre 1995 à Niamey, est le plus jeune cette année à aller à l’assaut du bachot burkinabè au jury 23 du centre de Ouagadougou.

M. Arnaud Ouédraogo

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés