MOUVEMENT DE LA PAIX/BURKINA : "Un arbitre ne doit pas être partisan"

mercredi 13 juillet 2011 à 03h02min

Ceci est une correspondance de la section provinciale de la Kossi du Mouvement de la paix/Burkina, adressée au président national dudit mouvement. En substance, elle y déplore la participation du président au CCRP.
Monsieur le Président,
Depuis un certain temps, il nous a été donné de constater vos sorties dans les organes de la presse audio-visuelle et/ou écrite. Lors de chacune de vos sorties, vous vous êtes exprimé sur des sujets sensibles, voire très sensibles du moment où ils concernent non seulement le présent mais aussi et surtout l’avenir de plusieurs millions de Burkinabè.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Parmi ces sujets, nous pouvons citer l’article 37 qui est revenu à plusieurs reprises dans vos sorties, comme une sorte de leitmotiv. En tant que section provinciale de la Kossi, nous nous réjouissons que vous vous soyez exprimé sur ce qui constitue les préoccupations de l’heure et sur la vie de notre chère patrie, le Burkina Faso. Cela démontre de la vitalité de notre Mouvement et du sérieux qu’il met dans le suivi de l’actualité nationale et partant, internationale. Cependant, permettez-nous de vous dire que nous avons quelques griefs à l’encontre de vos sorties. Nos griefs se focalisent surtout sur votre fixation sur l’article 37 et votre participation au Conseil consultatif sur les réformes politiques (CCRP).

Tout d’abord, permettez-nous de rappeler aux uns et aux autres que le Mouvement de la paix/Burkina œuvre et doit œuvrer, d’une part, pour l’avènement d’un monde de paix et de concorde. De ce fait, tous nos faits et gestes et tous nos efforts ne doivent concourir qu’à l’atteinte de ces idéaux combien nobles. D’autre part, nous sommes appelés à nous investir pour le rétablissement de la paix, partout où elle est mise à rude épreuve. Nous pensons, à notre humble avis, que la prise en compte de ces deux aspects du Mouvement de la Paix, devraient vous dissuader de participer aux travaux du CCRP. Nous ne sommes et nous ne devrions être ni pour, ni contre le CCRP ou même tout autre organe mis en place par l’Etat ou le gouvernement, tant qu’il ne lèse pas les droits de l’Homme ou ne menace dangereusement l’existence de la paix.

En tant que acteurs de la paix, nous sommes appelés à jouer le rôle des arbitres, par conséquent nous devrons être neutres au risque de porter préjudice à notre arbitrage. Nous parlons ici de neutralité parce que nous avons tous constaté que le CCRP divise l’opinion du moment où il y a des formations politiques et des Organisations de la société civile (OSC) qui n’y prennent pas part. Un arbitre ne doit pas être partisan. Nous devons défendre toute bonne idée, et ce, d’où qu’elle vienne. Vous êtes déjà au CCRP, soit ! Mais la manière dont vous y êtes nous amène à aborder le deuxième grief. En fait, de toutes vos sorties dans les médias jusqu’à votre présence au CCRP, nous tenons à dire que la section provinciale de la Kossi n’a été ni avertie, encore moins impliquée.

Là aussi, nous pensons que, bien qu’étant le président national, et surtout en tant que président national, vous auriez dû ne serait-ce que nous informer, à défaut de nous impliquer dans toutes ces différentes et diverses démarches. Pour prétendre ou pouvoir défendre la démocratie, nous devons être en mesure de travailler étroitement avec sa base, toute sa base. Sans vouloir vous offenser ou offenser qui que ce soit, ce sont là les quelques aspects que nous tenions à partager avec vous, avec l’opinion nationale et internationale, sur une petite fenêtre du Mouvement de la paix/Burkina. Tout en vous souhaitant une bonne réception Monsieur le président, nous vous prions de bien vouloir agréer l’expression de notre profond respect.

Nouna, le 8 juillet 2011

Pour le Bureau exécutif provincial,

Le Secrétaire général,

Hama Hamidou DICKO Dick2h@yahoo.fr

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 juillet 2011 à 08:29
    En réponse à : MOUVEMENT DE LA PAIX/BURKINA : "Un arbitre ne doit pas être partisan"

    Très bien dit ; seulement il fallait crever l’abcès et dire tout simplement que le président national est allé au CCRP pour manger ; rien d’autre ; Est ce qu’en réalité c’est vraiment un président ? c’est tout simplement quelqu’un qui est à l’écoute et aux ordres de son tube digestif. C’est très dommage pour un mouvement qui se dit de la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2011 à 11:49, par NOUROU
    En réponse à : MOUVEMENT DE LA PAIX/BURKINA : "Un arbitre ne doit pas être partisan"

    ECOUTEZ DITES-LUI CLAIREMENT QUE VOUS NE PARTAGEZ PAS DU TOUT LE RETOURNEMENT DE SA VESTE. LE SIEUR BIDIMA PENSE AVOIR SUFFISAMENT FAIT DE L’OPPOSITION ET VEUT A PRESENT PARTICIPER A LA SOUPE DE MONSIEUR COMPAORE BLAISE.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2011 à 12:32, par Gjau
    En réponse à : MOUVEMENT DE LA PAIX/BURKINA : "Un arbitre ne doit pas être partisan"

    Comme le disait feu Houphoet BOIGNY "la paix ce n’est pas un mot c’est un comportement" Comment comprendre un président qui agit au nom d’un mouvement sans consulter sa base ? Cela demontre que ce président n’est pas crédible et en bon démocrate il doit tirer les leçons qui s’imposent car c’est une violation flagrante des dispositions qui régissent le fonctionnement de toute association.Il crée en ce momment une suspiscion entre lui et sa base. Peut-on dire qu ’il a une prise de position impartiale au CCRP ? La preuve il est entrain de nous proposer un referendum dans le cadre de la révision ou non de l’article 37 pourtant ce président a participé aux différentes luttes du collectif suite à l’assasinat du journaliste Norbert ZONGO qui a aboutit en partie à la limitation du nombre de mandat présidentiel.Il faut que ce mouvement puisse réellement poser des actes qui aillent dans le sens de la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2011 à 13:08, par le citoyen observateur
    En réponse à : MOUVEMENT DE LA PAIX/BURKINA : "Un arbitre ne doit pas être partisan"

    Aux militants et sympatisants du Mouvement de la Paix/Burkina,je voudrais les inviter à la vigilance et chercher à mieux connaître leur organisation et surtout son président. Ils comprendront et sauront pour qui il(le président) roule, afin d’éviter de se retrouver à défendre des causes qui leurs sont étrangères.
    LE CITOYEN OBSERVATEUR.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2011 à 14:20
    En réponse à : MOUVEMENT DE LA PAIX/BURKINA : "Un arbitre ne doit pas être partisan"

    Mr. Hama Hamidou DICKO, secretaire general du bureau executif provincial de Nouna du Mouvement de la paix/Burkina, je comprends vos inquietudes. Cependant, toute organisation a des cannaux de communication internes. Avez vous epuise ces voies ? Si non, quel est en realite l’objectif d’une telle sortie mediatique pour vous adresser a votre representant national ?

    A mon humble avis, vous devez vous meme cultiver la paix dans votre organisation car la voie de la paix aurait du vous amener a discuter a l’interne d’abord de votre probleme. Cela aurait permi de ne pas creer des problemes internes et aussi et surtout de ne pas porter un prejudice a votre organisation dont les objectifs sont nobles.

    A l’heure actuelle effectivement, les Burkinabe toutes tendances confondues ont besoin de la paix et peut etre qu’une organisation comme la votre pourrait les aider a atteindre cet objectif.

    Malheureusement, votre sortie mediatique n’est pas du tout un signe de paix a l’interieur de votre organisation. Si vous n’arrivez pas a gerer vos differents entre vous en evitant une telle sortie mediatique pour vous adresser a votre representant, comment nous Burkinabe pourrions nous faire confiance a votre structure pour gerer nos situations conflictuelles, nos situations de non paix ?

    je vous demande donc de repartir vers le siege de votre organisation, de poser votre probleme a l’interne et d’y trouver une solution.

    Imaginez vous si votre representant national se mettait aussi a vous repondre par voie mediatique ; quelle image donneriez vous de votre organisation au peuple Burkinabe ?

    Je vous encourage sincerement a developper des voies internes de communication car c’est la meilleure maniere de developper la paix dans les differentes organisations de la societe civile.

    Si nous ne developpons pas la paix dans nos relations internes, pouvons nous pretendre oeuvrer pour la paix au niveau national ?

    Une Burkinabe de la Diaspora

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2011 à 17:35, par le fonctionnaire
    En réponse à : MOUVEMENT DE LA PAIX/BURKINA : "Un arbitre ne doit pas être partisan"

    moi je pense qu’il n’ya pas plus aveugle que celui qui ne veux pas voir sinon Monsieur dicko connait tres bien son president et sait tres bien ce qu’il cherche, les agerements de ce monsieur bidima ne datent pas d’aujourd’hui donc ne fatiguez pas les gens, nous nous connaissons tres biens les enemis de notre peuple (dont monsieur bidima) donc monsieur dicko si vous vouler en faire partie ou non il faut vite choisir

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2011 à 18:45
    En réponse à : MOUVEMENT DE LA PAIX/BURKINA : "Un arbitre ne doit pas être partisan"

    Un conseil d’ami ; A la prochaine Assemblée Generale organisez-vous et debarquer ce Monsieur BIDIMA de votre Association ; Si vous voulez un monsieur inconsequent c’est BIDIMA quil faut attrapper. C’est un opportuniste chercheur d’argent. Il ne milite pas surtout pour la paix ; Sinon comment comprendre qu’au moment où les revisions constitutionnelles mal intensionnées remettent en cause la paix dans nos pays (Niger, Senegal, etc) Monsieur BIDIMA se permettent de dire que rien n’empèche la revision de l’article 37 ? Savez-vousque lors d’une perquision on avait trouvé une arme chez Monsieur BIDIMA et il avait dit que c’est Diendéré qui lui avait donné pour se proteger ; Pensez-vous vraiment qu’un tel individu milite pour la paix au Burkina ?
    Ce sont des gens qui aiment les crises parce que sans crises ils ne peuvent pas gagner à manger. C’est le gain facile ;

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2011 à 21:48, par Mouhou
    En réponse à : MOUVEMENT DE LA PAIX/BURKINA : "Un arbitre ne doit pas être partisan"

    L’histoire a montré que les canaux de communication interne sont inéficaces. La crise en elle-même, le démontre. Le PF était obligé lui-même, de rencontrer les couches sociales. On a l’impression que certaines personnes se plaisent à bloquer les dossiers dans ce pays.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés