Incendie au marché central de Fada : Sept boutiques parties en fumée

mardi 12 juillet 2011 à 03h18min

Le marché central de Fada N’Gourma a été victime d’un incendie dans la nuit du 9 au 10 juillet 2011. Le feu a consumé sept boutiques. Heureusement, on ne déplore pas de perte en vie humaine ni de blessé grave.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

L’incendie qui a ravagé sept boutiques de pièces détachées et de cycles s’est produit, peu avant 22 heures. Les différents témoins disent avoir vu de la fumée s’échapper d’une des boutiques qui était déjà fermée. Ce qui était de la fumée va s’embraser et brûler sept boutiques, sous le regard impuissant des commerçants. Des motos, des pièces détachées de motos et de l’huile sont ainsi parties en fumée. Fort heureusement, cet incendie ne s’est pas étendu à tout le marché et a été circonscrit, grâce à l’intervention des ouvriers spécialistes de l’incendie de la Société cotonnière du Gourma (SOCOMA).

Une équipe de sapeurs-pompiers, dépêchée depuis Ouagadougou à plus de 200 km, est venue prêter main forte à ces ouvriers pour éliminer toute source potentielle d’incendie. Les causes de sinistre qui a ravagé les investissements des commerçants ne sont pas déterminées. Mais selon certaines indiscrétions, l’incendie serait survenu dans une des boutiques où on venait de décharger de l’huile de moteur. A cause de l’obscurité ambiante, ceux qui déchargeaient ont eu recours à des bougies pour s’éclairer. Et c’est peut-être à partir de là que seraient parties les flammes. Mais rien n’est sûr et les commerçants attendent l’issue des enquêtes de la police pour connaître les causes exactes de leur malheur.

Paramanga Ernest Yonli, ambassadeur du Burkina aux Etats-Unis qui était dans la ville de Fada au moment du sinistre, est allé encourager ceux qui ont lutté pour éteindre le feu. Le lendemain de l’incendie, Paramanga Ernest Yonli, accompagné de membres du gouvernement et des cadres régionaux du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) qui étaient à Fada dans le cadre de la convention régionale extraordinaire du parti est allé constater l’étendue des dégâts et apporter la solidarité du gouvernement et du parti aux sinistrés. Il a invité les responsables de ce marché, qui joue un rôle majeur dans l’économie de la région de l’Est, à encadrer et à garantir leurs biens.

Pour lui, cet incendie est un signal fort et met tout le monde devant ses responsabilités. Cet incendie vient, en effet, rappeler une fois de plus, la nécessité d’installer une brigade de sapeurs-pompiers dans cette vaste région qui a connu un incendie qui a ravagé une usine de la SOCOMA, l’année dernière, dans la province de la Tapoa. Au lendemain du sinistre, les commerçants du marché central ont décidé de fermer leurs boutiques pour exprimer leur solidarité à leurs confrères sinistrés.

Moumini YAMEOGO (YambaZ@yahoo.fr)

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés