Commune rurale de Pabré : Des carcasses de viande en putréfaction déversées dans les villages de Yamba et de Bigtogo

mardi 5 juillet 2011 à 02h29min

Dans la nuit du dimanche 26 juin 2011, aux environs de 23 h, une importante quantité de carcasses de viande de porcs et quelques carcasses de bovins en putréfaction avancée ont été déversées dans la commune rurale de Pabré à une vingtaine de kilomètres de Ouagadougou, précisément dans le village de Yamba et de Bigtogo. Selon un procès verbal dressé par le chef de zone d’encadrement d’élevage de Pabré, une équipe composée du 1er adjoint au maire de la commune Souleymane Nacoulma, d’un élément de la brigade de gendarmerie, du chef de brigade adjoint et du chef de zone d’élevage de la localité s’est déportée sur les lieux. Sur place, le constat est macabre : Toujours selon le rapport c’est une trentaine de carcasses de porcs ayant à peu près 150 kg chacune.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Pour l’équipe, ces porcs ont été divisés en deux quartiers depuis la tête jusqu’à la base de la queue dans une charcuterie avec une fente franche faite à la machine coupante de l’abattoir frigorifique. Quant aux carcasses de bovins, estimées à quatre (4), elles ont été découpées en quatre quartiers et atteignent chacune 250 kg.
Au regard des caractéristiques et du poids des animaux, l’équipe a estimé qu’ils étaient destinés à une alimentation de la place ou à l’exportation.

Après quelques investigations, certains auraient aperçu une fourgonnette blanche passer aux environs de 23 h pendant le match Burkina # Equateur et pensent que c’est ce véhicule qui a commis le parfait.
Toujours selon les investigateurs, des passants, à la vue de cette viande, se seraient servis. Toute chose qu’a déploré la population.

Après avoir enfoui les carcasses, la population a été sensibilisée sur la consommation de ces genres de carcasses.

En attentant, la gendarmerie de Pabré en collaboration avec les autres brigades, poursuit ses enquêtes afin de mettre la main sur les coupables. A cet effet, la collaboration de tous est attendue.

Mariam OUEDRAOGO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés