Situation à la SN-SOSUCO : Enfin un protocole d’accord entre les travailleurs et la direction générale

jeudi 23 juin 2011 à 05h38min

La direction générale de la Société nouvelle-Société sucrière de la Comoé (SN-SOSUCO) et les travailleurs de cette entreprise ont signé, hier mercredi 22 juin 2011 à Ouagadougou, un protocole d’accord. La signature intervient après trois jours (lundi 20 au mercredi 22 juin) de discussions entre les deux parties. Le gouvernement burkinabè a joué le rôle de facilitateur pendant les négociations.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Le protocole qui vient d’être signé met fin définitivement à la crise que traverse la SN-SOSUCO depuis plusieurs mois », s’est réjoui le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Arthur Kafando. Pour lui, avec ce protocole, c’est la sérénité et la paix qui sont revenues pour permettre la reprise des activités au sein de la Société nouvelle-Société sucrière de la Comoé (SN-SOSUCO).

A l’issue des négociations, la direction générale de la SN-SOSUCO et les travailleurs de la société ont convenu sur quatre points essentiels. D’abord, le respect des textes. A ce niveau, la direction générale s’engage au retour du statut du personnel de 1997 jusqu’à l’adoption d’un nouvel outil de gestion des relations de travail au sein de l’entreprise conformément à la procédure en la matière, sous l’égide du Comité de médiation. Les parties ont convenu que le traitement de cette préoccupation incombe à l’Etat.

Le deuxième point d’accord porte sur la levée des mesures répressives et le respect de la liberté syndicale. Les parties ont convenu de mettre en place un cadre de communication, d’engager la procédure de renouvellement du mandat des délégués du personnel conformément aux textes en vigueur. L’administration du travail devra se mettre à la disposition des parties pour leur donner l’accompagnement nécessaire.

Quant au troisième point, il est relatif à l’arrêt du plan de compression du personnel déguisé en départs « volontaires » et la réhabilitation des travailleurs qui en ont été victimes. Pour la réhabilitation des travailleurs qui en seraient victimes, les parties ont convenu d’examiner au cas par cas, toutes les situations présentées avec l’assistance des services de l’administration du travail. En ce qui concerne les départs volontaires à venir, les parties ont convenu que les travailleurs concernés pourront, s’ils le souhaitent, se faire assister par les délégués syndicaux.

Enfin, le quatrième point d’accord porte sur la suppression pure et simple de la sous-traitance. La direction générale de la SN-SOSUCO a indiqué que les emplois et les acquis des travailleurs permanents ne sont pas menacés par la sous-traitance. En tout état de cause, elle s’engage à résoudre les problèmes qui seraient liés au redéploiement consécutifs à la sous-traitance et à user de son influence pour inciter les sous-traitants à se conformer aux textes en vigueur.

Des questions diverses ont été également évoquées lors des concertations. Il s’agit, premièrement, de la reprise des activités. Les parties marquent leur accord pour la reprise immédiate et sereine du travail au sein de la société. Ensuite, suite au déblayage des travailleurs du 6 au 10 juin 2011, le mouvement syndical a présenté ses excuses à la direction générale qui a pris l’engagement de ne pas prendre de sanctions à l’égard des responsables syndicaux. Les deux parties ont convenu du maintien des plaintes déposées pour s’en remettre aux décisions de la justice.

En ce qui concerne les centrales syndicales, elles s’engagent à effectuer une mission de sensibilisation à Banfora entre les responsables syndicaux ,les délégués du personnel et les travailleurs à la base. L’objectif étant de sensibiliser les uns et les autres sur leurs missions et rôle respectifs pour un apaisement du climat social au sein de la SN-SOSUCO.

Alban KINI (alban_kini@yahoo.fr) et Kafouniba Christien SOME

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 juin 2011 à 10:39, par madi
    En réponse à : Situation à la SN-SOSUCO : Enfin un protocole d’accord entre les travailleurs et la direction générale

    Enfin, il y a lieu de se réjouir de ce dénouement de la crise à la SN-SOSUCO : les responsables à quelque niveau que ce soit doivent désormais prendre en compte le fait qu’il faut respecter les travailleurs et s’efforcer dans la mesure du possible de se pencher sur leurs préoccupations, on aurait pu faire l’économie de cette crise si la direction s’était montré un peu plus soucieuse des doléances auxquelles elle vient d’accéder:le capital et le travail sont indissolublement liés, si l’un coule l’autre coule également ; si les travailleurs arrivent parfois à poser certains actes qui à priori peuvent paraître condamnables, cela est dû au comportement souvent méprisant et hautain des responsables

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2011 à 11:23, par Diallo
    En réponse à : Situation à la SN-SOSUCO : Enfin un protocole d’accord entre les travailleurs et la direction générale

    Nous, enfants de la SOSUHV devenue SOSUCO et depuis SNSOSUCO avons grandi sous l’ombre de cette société qui est toujours notre mère nourricière ! Nous prions Allah soub anah, que ce symbole de la survie de nos parents ne succombent pas.Depuis 1973 jusqu’en 1998, j’ai puisé dans cette mère ce que je suis devenu aujourd’hui...Nonobsant, la nostalgie de ma tendre enfance s’allie avec ce géant de l’industrie burkinabé...oui, je pensai d’il y a juste quelques années "n’eut été cette société qu’adviendrait de ma vie et celle de mes autres frères et soeurs ?" Loin de mon pays aujourd’hui, en pensant à mes parents, je vois defiler les images de mon enfance dans un coin de ce vaste complexe sucrier...Faites en sorte que la SNSOSUCO reste la protectrice qu’elle a été et ne meurt jamais !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2011 à 11:56, par scipio
    En réponse à : Situation à la SN-SOSUCO : Enfin un protocole d’accord entre les travailleurs et la direction générale

    n’est pas étonnant que les investisseurs étrangers plient leur bagages ! quand l’état se mêle dans l’administration de sociétés privés pour imposer le point de vue des syndicats, alors c’est foutu !comment vous pouvez expliquer que le sucre produit a SOSUCO est plus cher que le sucre d’importation !!!
    si les syndicalistes sont braves pourquoi ils ne ouvrent pas leurs propres entreprises ???

    Répondre à ce message

    • Le 23 juin 2011 à 13:03, par Sidi l’impertinent
      En réponse à : Situation à la SN-SOSUCO : Enfin un protocole d’accord entre les travailleurs et la direction générale

      Cher Scipio,

      Bien qu’étant partisan de la libre entreprise, permettez moi cependant de n’être pas d’accord avec vous. Petit rappel : Aux Etats Unis c’est plus de 700.000.000.000 DOLLARS que le gouvernement american a injecté dans les banques et l’économie pour sauver des emplois et éviter des faillites. L’Europe a fait pareil, sinon plus.

      Aucun Etat ne peut pas rester les bras croisés a regarder des sociétés qui étaient auparavant étatiques croulées et des emplois détruits. C’est pas pensable, c’est pas possible et moi je félicite le gouvernement pour cet interventionisme qui était nécessaire.

      C’est pas l’interventionisme de l’Etat pour solutionner des problèmes qui fera fuire des investisseurs mon cher ami Scipio, c’est plutot l’instabilité politique et sociale qu’il faut craindre et je pense que le présent gouvernement a compris cela, et c’est pour cette raison qu’il s’est impliqué dans le cas de la Sosuco.

      Le sucre produit au Faso coute cher ? Est-ce la faute aux Syndicats ? assurement NON ! C’est aux dirigeants de la SN Socuco de trouver des stratégies pour que le sucre produit au Faso soit plus compétitif et réponde aux attentes des consommateurs. C’est pour ca qu’on a fait appel a eux et qu’ils sont bien payés, je dirais même surpayés. Les autres employés ne font que mettre en oeuvre le plan ou la strategie décidé par la direction point a la ligne.

      Donc cher

      Répondre à ce message

    • Le 23 juin 2011 à 17:11, par kèlètigui
      En réponse à : Situation à la SN-SOSUCO : Enfin un protocole d’accord entre les travailleurs et la direction générale

      Quand on lit simplement cet article on se rend compte qu’on aurait pû faire l’économie de cette crise si seulement cette direction avait respecté les lois en la matière au lieu de faire un forcing(un peu moins d’arrogance aussi vis-a-vis des travailleurs),voilà maintenant qu’on l’y oblige. Il y’a des lois,il faut juste les respecter pour éviter ce genre de situation.
      Vous me parlez de la fuite des investisseurs,mais vous êtes quel genre de burkinabé qui privilégie les intérêts des investisseurs à la place des intérêts des burkinabés ?! La SN-SOSUCO n’est pas un privé comme tous les autres car a elle seule elle fait vivre toute une région,l’état n’a pas d’autre choix que de s’impliquer pour l’intérêt de milliers de burkinabés et la stabilité de la région des Cascades.
      Pour ta gouverne la SN-SOSUCO ne fixe pas le prix du sucre,le prix du sucre est fixé par les mafieux de la SODISUCRE(après avoir racheté la production de sosuco).
      J’ose espérer que cette fois-ci l’état veillera au grain,car nous n’en seront pas là si elle avait veiller au respect du cahier de charge et à la gestion de cette boite après la privatisation de cette entreprise.

      Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2011 à 12:52
    En réponse à : Situation à la SN-SOSUCO : Enfin un protocole d’accord entre les travailleurs et la direction générale

    Enfin une nouvelle qui appaise les coeurs
    Pourvu que ce Directeur Général tienne parole.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés