Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

mardi 21 juin 2011 à 03h53min

L’actualité au niveau de la commune de Ouagadougou a été marquée ces derniers temps par de multiples mouvements d’humeur au sujet des opérations de lotissements et les accidents mortels dans certains arrondissements. Pour en parler, le maire de la ville, Simon Compaoré, a rencontré la presse le lundi 20 juin 2011. Il s’est aussi agi, au cours de la rencontre, de la tenue de la 3e édition des « Journées bilan de l’action municipale » qui débute aujourd’hui même.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Contrairement aux usages qui veulent que les conférences de presse débutent par une déclaration liminaire, cette fois-ci, les hommes de médias sont allés droit au but en posant sans détour des questions au bourgmestre de Ouaga, qui n’a pas boudé son plaisir, comme à son habitude, d’y apporter les réponses idoines. Le premier responsable de la commune se réjouit de l’évolution de la situation nationale, qui a des retombées positives sur la ville.

Depuis un certain temps en effet, a-t-il fait remarquer, la cité recommence à s’animer d’une autre manière au niveau du commerce, du social, du sport et de la culture. Cela achève de convaincre ceux qui étaient encore sceptiques que les choses sont en train de rentrer dans l’ordre. C’est tant mieux. Et le maire de remercier les uns et les autres pour les efforts consentis, les prières qui ont été dites çà et là et qui ramènent le Burkina dans une situation de stabilité.

En attendant le bilan de l’action municipale, qui sera présenté ce matin même au palais de la Jeunesse et de la Culture Jean-Pierre-Guingané, on peut d’ores et déjà retenir que c’est autour de 15 milliards de francs CFA que la mairie de Ouaga a investi dans la réalisation d’infrastructures de voirie, 11 autres milliards pour les routes…en somme pas moins de 30 milliards ont été injectés dans la construction d’écoles, de dispensaires, de maternités, de canalisations... Malheureusement, déplore Simon Compaoré, ces différentes actions de la municipalité ont été celées par les multiples problèmes de lotissements.

Les lotissements, il en a justement été question au cours du point de presse. Foi de Simon Compaoré, en son temps, il avait attiré l’attention des conseillers municipaux, des maires et de certaines associations sur les problèmes éventuels. Ses conseils n’ont pas été suivis et ce qu’il craignait est arrivé dans nombre d’arrondissements qui se sont retrouvés avec plus de demandeurs que de parcelles disponibles.

Résultat, une grogne généralisée. Le gouvernement a donc décidé de l’arrêt des opérations de lotissement pour y voir plus clair parce qu’il régnait, selon l’édile de Ouaga, « un flou artistique ». Pour Simon Compaoré, dans l’attribution des parcelles dans sa commune, il faut savoir ce qui est prioritaire. Il préconise même, pour y couper court, que la gestion des lotissements soit retirée aux maires et confiée au ministère de tutelle.

Candidat à sa propre succession ?

S’agissant des mouvements d’humeur à travers la capitale, l’avis du maire est qu’aucun citoyen ne s’interroge sur le travail du Conseil municipal pendant ses 5 ans à la tête de la commune en matière d’assainissement, de voirie, d’eau... Ouagadougou, pour lui, existe depuis toujours et n’est plus ce qu’elle était au départ.

La ville a explosé du point de vue de sa superficie et de celui de sa démographie. En 1960, la capitale comptait 60 000 habitants avec quelques milliers d’hectares. Aujourd’hui elle est à 2 millions d’âmes avec plus de 52 000 hectares. Face à une telle situation, confesse le maire, les problèmes ne peuvent pas manquer. On dénombre plus de 6000 rues dans la ville de Ouagadougou et plus de 2000 km qu’il faut y créer et entretenir.

Même avec des milliards chaque année, il est difficile de donner satisfaction à tout le monde. Les barricades et les pneus brûlés par certains citadins pour réclamer des ouvrages d’assainissement et du bitume sont, de l’avis du maire, le signe d’une anarchie que la municipalité ne saurait tolérer. Pour lui, « la situation nationale qui est en train de se normaliser ne plaît pas à des gens qui tentent alors de maintenir la chaleur en brûlant des pneus ».

Que dire des accidents mortels dans la capitale dont des noyades dans des trous creusés par des individus dans les quartiers périphériques pour y prélever la terre ou pour fabriquer des briques ? Simon est catégorique. L’incivisme de ces derniers et la responsabilité parentale son engagés. « Chacun doit assumer ses turpitudes », conclut-il.

Les préoccupations des journalistes ont aussi porté sur le projet de redécoupage de la commune, les problèmes à Rood-woko, le projet de cimetières et de pompes funèbres municipaux… Le maire, assisté de ses collaborateurs, a donné des réponses appropriées aux questions des hommes de médias, leur demandant de toujours accompagner l’action municipale.

Une question qui s’est, tout naturellement, invitée au débat, c’est celle de la candidature du maire Compaoré à sa propre succession en 2012. Au départ évasif, Simon s’est finalement prononcé en ces termes : « Si après nous avoir suivis pendant des années, vous avez vu que c’est quelque chose qui vous plaît, qui vous enchante, préparez-vous parce qu’il y aura suffisamment la place ». Relancé par les journalistes, il ajoute : « En termes clairs, c’est à vous de tirer les conclusions. Honnêtement, moi j’ai 16 ans à la tête de l’Hôtel de ville. Je n’ai plus rien à prouver ».

D. Evariste Ouédraogo

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 juin 2011 à 04:22, par ben
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    Monsieur le maire, il faut démissionner maintenant. merci tu a bien travailler pour la ville de ouaga.lasse les autre faire pour eux aussi.
    avec tout ce que tu a subit comme humiliation ces derniers temps, si ca ne te fait pas souffrir sache que tes parents qui t’aiment souffrent.

    Répondre à ce message

    • Le 21 juin 2011 à 13:45
      En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

      M. Ben je respecte votre pont de vue. Seulement évitons de crier demission, demission ! Soyons méthodiques et patients pour la construction d’un Etat de droit.Apprenons à respecter le droit de ceux que nous n’aimons pas. Avant d’appeler à la demission,
      1)travaillons sur les textes d’abord.
      2)Battez vous d’abord pour limiter tous les mandats que vous voulez.
      3) Ensuite mettez en place une bonne administration electorale.
      4)Sanctionnez lors des elections.
      5)Prévoyez ce qu’il faut faire en cas de manquement lors de l’accomplissements des fonctions.
      Voyez vous, avec cela c’est mieux que de laisser les textes qui autorisent à tout et se lever selon l’humeur pour crier demission. Ayons des propos justes qui ne mettent pas en inécurité les autres et les choses iront mieux.Evitons de regler les problèmes de toute la communauté par l’humeur du jour ou du moment.Ne mettons pas de côté les droits humains quand surviennent les crises. Merci de féliciter le maire c’est comme ça on critique. Il faut s’efforcer de féliciter ce qui est bien et puis dire ce qu’il faut ameliorer et comment.
      En outre n’oublier pas que malheureusement en politique, le principe c’est : je suis le meilleur.(même si c’est faux !). En général, ceux qui sont trop conscients de leurs limites sont des administratifs , des technocrates, ils n’aiment pas la politique !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 05:07, par Partir a tant
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    Mr le Maire, mes respects ! Vous avez fait un bon travail !C’est vrai que l’on peut toujours faire mieux...mais en attendant, je vous felicite pour le travail accomplit.Tout le monde a ses defauts mais il faut savoir apprecier les qualites des autres. C’est vrai que j’aimerai bien vous voir Maire de la ville de Ouaga en 2012, le pays a besoin des gens comme vous, mais je vous conseillerai de ne pas vous presenter aux elections. Si vous etes sage, partez maintenant ! Ne faites pas comme Michel Tapsoba...j’ai pitie pour lui quand je vois ce qui lui arrive...Laissez la place aux autres de tester leur capacites de gerer Ouagadougou. Encore mes Felicitations Mr le Maire de Ouagadougou...comme l’a dit un internaute, on vous donnera 8/10...Meme si on dit que vous aviez eu votre part du gateau, vous avez aussi travaille pour le developpement de la capitale. Il faut juste savoir quitte la piste de danse a tant... Mais s’il vous plait, assurez vous que Mme la Maire de Boulmiougou ne soit plus maire de cette commune.
    Que DIEU vous benisse, vous et votre femme.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 08:13, par TSS
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    Merci Monsieur le Maire ! vous au moins vous reconnaissez que vous avez des limites. Certains de vos proches ont plus de 24 ans à la tête de tout un pays et ils estiment toujours avoir quelque chose à nous prouver, si bien qu’ils ne dorment pas à cause de l’article 37. Bonne retraite à vous si ma compréhension est juste.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 09:09, par Tapsoba
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    On peut tout reprocher à "Tebguéré" sauf de ne jamais évoluer dans la langue de bois.C est ce dont on attend de votre mentor : Si après 16 ans à la tête de la mairie ,vous n’avez plus rien à prouver,celui qui aura passé 28 ans à la tête du pays en 2015 l est encore plus.Cependant,l idée selon laquelle les maires devraient être dessaisis de la gestion de lotissement n est pas mal mais d une part,ne pensez vous pas que le moment pour la suggérer n est pas propice ? À la veille de votre départ ? N y a -t-il pas,-diront certains-, une volonté de mettre du sable dans le couscous de votre(vos) probable(s) successeur(s) qu il soit à la mairie centrale ou dans quelconque arrondissement ou ailleurs ? D autre part,si dessaisissement devrait avoir lieu,qu il ait un audit sur la gestion de lotissement de tous les maires du Burkina,pour savoir qui a fait quoi,qui est responsable de malversation et par consequent établir les responsabilités de tout un chacun avant de passer la main .

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 09:10, par Le CITOYEN
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    il etait temps pour que la pagaille cesse... après boulmiougou et bogodogo,le maire de nongr-massom lutte pour que la presse ne decouvre pas ce qui se passe dans son coin ! et les hommes de media sont complices dans ce domaine avec le dit maire...

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 10:01, par B Z H-N
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    « En termes clairs, c’est à vous de tirer les conclusions. Honnêtement, moi j’ai 16 ans à la tête de l’Hôtel de ville. Je n’ai plus rien à prouver ».
    Bien dit Monsieur le Maire ! Vous avez beaucoup fait pour Ouaga et tout le monde doit vous en être reconnaissant.
    Pouvez vous dire cette belle phrase au grand Monsieur de Kossyam ? Il a besoin de quelqu’un de plus sincere que ses conseillers, de quelqu’un qui sait compter les ages pour lui dire que 16 ans (le temps de Simon à la t^te de la Mairie de Ouaga) est inférieur à 24 (le tems de sa présidence, et ca continue), mais que Simon a déjà fait ses preuves et pense à s’en aller. Alors...

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 11:07, par Bakaridjan.
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    Merci à Monsieur le Maire pour ce rendez vous d’information avec des opinions plus ou moins pertinentes.

    La crise est entraine de s’en aller mais je crois qu’il faut imputer aux engagements des uns et des autres que sur le compte des séances de prières. On a point besoin de prier pour resoudre une telle crise, c’est n"est pas une catastrophe naturelle mais plutôt une mauvaise gouvernance.
    Evitons donc de chercher des solutions irrationnelles à des problèmes bien rationnels.

    Pour ce qui est des question de lotissements, je crois qu’il serait insensé de retirer la gestion aux maires et confier ça au mlinistère de tutelle. Le ministère est il capable de piloter toutes les opérations de lotissements de Ouagadougou à Kiparkopuye ? J’en doute fort. Il faut plutôt proposer des hommes compétents et honnêtes à la tête de nos mairies. Tant qu’on continuera à y elire des trafiquants de toutes sortes, on aura bien les delester de la gestion des lotissemnts que rien n’y changera.

    Ayons le courage de faire face aux problèmes, de les réssoudre à la racine que de les deplacer.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 11:52
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    Simon, comme l’ont dit les autres, tu as fait pour toi ; laisse quelqu’un d’autre essayer. Faut partir ! Part avec la tete haute !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 12:13, par Le Dissinois
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    Même si on n’aime pas l’homme court de la capitale,reconnaissons qu’il a fait du bon travail ;c’est après lui que ses détracteurs le comprendront.Le maire,ce n’est comme un ministre ,député ou président de la république,vous êtes tous les jours avec les populations qui vous sollicitent et vous devez trouver les solutions.BRAVO MONSIEUR LE MAIRE ET BONNE CHANCE A VOUS

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 12:39, par Big Base
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    Bien que ayant bien travaillé à la tête de l’hotel de ville de Ouagadougou, je suis enchanté de savoir que délibèrement, il ne présentera pas aux élections de 2012. Cultivons l’esprit du changement ; même si parfois le changement ne resoud pas forcement les problèmes mais diminue les frustrations et les contrastes" extrèmement riche et extrèment pauvre" dans le même pays.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 13:16, par ZORRO
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    Ce Monsieur a bien bossé à la tête de la Commune de Ouagadougou. Merci à lui et à toutes les équipes qui l’ont aidé.

    J’ai un rêve, celui de voir Simon COMPAORE devenir Maire de la Commune de Bobo-Dioulasso. Si ce rêve se réalisait, cette ville aurait peut-être des caniveaux.

    Bravo Monsieur le Maire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 13:24, par pegui
    En réponse à : très bien

    bon il faut un organe impartial pour cette affaire de logement à ouaga tous les burkinabés ont le droit d’avoir au moins une parcelle.

    une personne ne peut pas avoir 5, 6, 7, maison et parcelles à lui seul cest pas normal et des parcelles très grandes et bien situées.

    j me propose de diriger cet organe là :)

    et quoi que les gens disent Simon est un bon maire un très bon Maire même. il fera mieux de rester là ba. ceux qui ne sont pas d’accord visité les capital voisines vous verrez qu’il se bat avec les moyens du bord et qu’en fesant des jumélage avec les européens il apporte beaucoup à la ville... mlheureusement on est jamais roi chez soi. et ceux qui lon frappé et violenté sa famille là c’est juste des gens non instruits qui ne savaient pas ce qu’ils fesaient.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 14:15, par Diarradougou
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    Comme tous les humains, le Maire de Ouaga a ses defauts. Mais il faut s’empresser de dire qu’il est un "homme excellemment efficace" en qualite de Maire. Et surtout efficient. C’est le rapport entre les moyens mis a disposition et les resultats effectivement atteints.

    J’ai la conviction que celui qui le remplacera Simon souffrira de comparaison, s’il lui arrive d’etre defaillant.

    Cela dit, il n’y a pas d’hommes indispensables. Il y a des institutions indispensables. Ouaga, dans l’environnement du Burkina, en fait partie. Aussi le "Koro" Simon, sachez quitter les choses avant que les choses ne vous quittent.

    Conseil d’un citoyen lamda.

    PS "Bobo-Dioulasso cherche depuis toujours "son Simon". Au secours !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 14:15, par Moi
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    Simon president ; Simon president

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 15:21, par Boulougou Compaoré
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    Salut les amis,

    Voyez-vous ! les dirigeants deviennent de plus en plus consciencieux. Je n’avais jamais imaginé que Simon Compaoré peut conseiller la retrait de la gestion des lotissements aux maires ! C’est bien et c’est un bon début ! C’est en effet ce genre de bonne fois que nous recherchons dans chaque dirigeant.

    Boulougou Compaoré

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 15:22
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    J’ai lu avec intérêt votre article mais j’avoue que son contenu m’a laissé perplexe.
    Je ne sais pas si vous faites le culte de l’individu ou bien si vous nous relater des faits en tant que journalistes.
    Vous dites dans votre article
    “au bourgmestre de Ouaga, qui n’a pas boudé son plaisir, comme à son habitude, d’y apporter les réponses idoines”.
    Je pensais qu’en tant que journaliste votre rôle était de relater des faits et non de le juger avec un parti pris, je ne sais pas sur quelle base vous trouvez les réponses apportées idoines. Merci de m’éclairer
    Le maire, assisté de ses collaborateurs, a donné des réponses appropriées aux questions des hommes de “médias
    Je ne savais pas que les hommes de médias avaient et/ou attendaient des réponses appropriées.
    ça ce n’est pas ce que nous citoyens Burkinabè attendons de nos journalistes.

    Messieurs je pense que Simon Compaoré a été clair en nous faisant comprendre qu’il n’avait rien à prouver encore et j’apprécie à sa juste valeur cette sage decision responsable qu’il a pris de ne plus se presenter.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2011 à 18:31, par Burkimbila
    En réponse à : Lotissements à Ouagadougou : Simon conseille le retrait de la gestion aux maires

    A voir de très près, on a l’impression que la visite des bidasses a pesé beaucoup dans cette sage decision que Simon vient de prendre. Ngaw. Tu n’as pas dis que tu es garcon ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés