Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Compaoré, le chouchou émancipé de Kadhafi

Accueil > Actualités > International • • vendredi 17 juin 2011 à 19h52min

Le président burkinabè a lâché son « parrain » libyen. Pourtant, entre Compaoré et Kadhafi, c’est une vieille histoire d’amour...

7 mai 2011. Bourse du travail de Ouagadougou, haut lieu des meetings syndicaux burkinabè. Des voix scandent en chœur : « Vive Kadhafi, vive le peuple libyen ». Au milieu de la foule se tient Eric Zabsonré, président du Mouvement de soutien au peuple libyen et à Kadhafi.

Il exige « l’arrêt immédiat de la guerre contre la Libye ». Il s’en prend à « l’agression impérialiste » de Nicolas Sarkozy et Barack Obama. Il va même jusqu’à appeler « au boycott des articles de fabrication française et américaine ». Un ancien candidat à l’élection présidentielle, Boukary Kaboré, va encore plus loin. Il affirme que « les présidents africains doivent soutenir militairement et politiquement le peuple libyen et son dirigeant légitime, Kadhafi ».

300 personnes ont fait le déplacement. C’est peu. Pourtant, la survie politique du Guide libyen n’est pas une actualité si étrangère que cela. Nul doute qu’en quittant la manifestation, l’un ou l’autre des « kadhafistes » burkinabè aura emprunté le boulevard Muammar-el Kaddhafi, qui relie l’échangeur du Sud au monument des héros nationaux. Un autre aura longé l’un des amphithéâtres construits, à Zogona, avec l’argent du docteur honoris causa libyen de l’université de Ouagadougou, la capitale. Un troisième sera passé, à Gounghin, devant la clinique El Fateh Suka, financée par des fonds libyens…

La manifestation n’a pas, comme d’autres, bénéficié du soutien financier ou logistique du pouvoir burkinabè. Y aurait-il de l’eau dans le gaz entre le président du Faso et le Guide libyen ? Compaoré et Kadhafi, c’est pourtant une vieille histoire d’amour…

Compaoré, le chouchou du généreux Kadhafi

Dans l’après-midi du 15 octobre 1987, le président burkinabè Thomas Sankara tombe sous les balles d’un commando. Le numéro deux du régime, Blaise Compaoré, accède à la magistrature suprême. Les amis de « Thom Sank » lui en tiennent rigueur, à commencer par le président du Ghana, John Jerry Rawlings, jumeau idéologique de celui qu’on surnomme le père de la révolution burkinabè. Parmi les amis du Burkina révolutionnaire, Mouammar Kadhafi sera le premier à accorder de la bienveillance au programme de « rectification » du nouveau régime de Ouagadougou. Il aurait même tenté d’assagir les colères de chefs d’Etat « sankaristes ».

À cette date, le jeune Blaise devient l’obligé du Guide, puis son chouchou, puis son affidé.

Compaoré renverra l’ascenseur politique à son parrain. Il sera, longtemps, son avocat acharné. À titre d’exemple, c’est à Ouagadougou, au sommet de l’Organisation de l’Unité africaine de 1998, que sera adoptée une résolution en faveur de la levée de l’embargo aérien onusien qui frappait la Libye depuis l’attentat de Lockerbie. Frondeur, le « beau Blaise » joindra le geste à la parole : il sera le premier chef d’Etat à violer cet embargo.

Kadhafi effectue plusieurs visites généreuses au Burkina de Compaoré. En terrain conquis, il arrive au Faso par la route. Impériale, sa longue caravane provoque la liesse comme un cirque qui déboule dans un village d’Europe centrale. Le capitaine burkinabè et le colonel libyen « barbotent » à l’envi, de bains de foule ouagalais en parades de province. On se bouscule sur leur passage. La rumeur raconte que le Guide libyen jetterait à la foule des billets craquants. Inaudible, l’opposition marmonne que le Burkina s’est rabaissé au rang, au mieux, de satellite de la Libye ; au pire, de province libyenne.

Le couple Blaise-Mouammar est si romantique qu’un sculpteur les immortalise. La statue de ces deux « grands panafricanistes » trônera sur une place de Bobo-Dioulasso, la deuxième ville burkinabè. Le monument sera endommagé pendant les émeutes de la faim, début 2008, puis restaurée. Côté libyen, une rue et un centre de conférence de Syrte sont baptisés « Ouagadougou ».

Le Burkina sponsorisé par la Libye

Au début des années 2000, snobé par les pays de la Ligue arabe, Kadhafi s’engage résolument dans de lourds investissements socioéconomiques en Afrique subsaharienne. Il ne s’agit plus seulement de construire quelque mosquée ou quelque centre culturel islamique. Le chéquier en pétrodollars ne reste jamais longtemps dans les poches des autorités libyennes.

À l’époque, le filon est tel que le bras droit politique de Blaise Compaoré, Salif Diallo, apparaît comme un ministre des Affaires libyennes (et taïwanaises). Celui-ci est pourtant officiellement en charge des questions hydrauliques. Et le gouvernement compte bien un ministre des Affaires étrangères qui, cependant, ne porte guère les mallettes libyennes. Mais peut-être la Libye n’est-elle pas tout à fait l’étranger…

Outre les fonds investis dans les amphithéâtres universitaires, la clinique et le boulevard, Kadhafi draine, dans son sillage, toutes sortes de financements libyens impossibles à évaluer avec précision. En 2003, le colonel inaugure le siège le plus luxueux qu’une banque ait connu au Faso en dehors de la Banque centrale. C’est déjà lui qui, en 2002, avait posé la première pierre de ce bâtiment de la Banque commerciale du Burkina (BCB), ex-Banque arabe libyenne du Burkina (Balib). 50% des capitaux de la BCB appartiennent à la Libyan Arab Foreign Bank (LAFB).

En mai 2005, le colonel Kadhafi inaugure le luxueux hôtel Libya, qui toise la salle de conférence de Ouaga 2000. Le standing 5 étoiles est inégalé dans la capitale burkinabè. Dans le hall de l’établissement trône un portrait géant du Guide au poing levé. Le complexe commercial et hôtelier aurait coûté plus de 35 millions d’euros.

Le pouvoir de Tripoli encourage tout investissement libyen privé au « pays des hommes intègres ». Le groupe de commercialisation de produits pétroliers Tamoil, détenu depuis 1988 par des intérêts libyens, prend le contrôle des anciennes stations Tagui, une société à capitaux burkinabè tombée en faillite. Dans le domaine du transport international, l’embargo aérien enfin levé, Afriqiyah Airways s’engouffre dans la brèche laissée par la compagnie Air Afrique.

Les compères Kadhafi et Compaoré se contentent-ils de faire des affaires profitables à leurs pays respectifs ? Ceux qui devinèrent la main du président du Faso dans certaines crises sous-régionales affirmèrent y avoir également aperçu l’ombre de celle du Guide libyen. Sierra Leone ? Liberia ? Côte d’Ivoire ? En pleine mue politique, à l’orée des années 2010, le médiateur professionnel Blaise Compaoré pouvait-il supporter les fragrances de connivence coupable que dégageaient la proximité avec Kadhafi ?

Ces dernières années, il ne manque pas de prétextes pour justifier un désamour Burkina-Libye. L’opinion publique burkinabè est scandalisée lorsque des dizaines de ressortissants du Faso sont expulsés de Libye. C’est au moment où Kadhafi est à Ouagadougou, en 2008, que son pays décide de bouter l’ensemble des ressortissants clandestins hors de ses frontières. De même, la population burkinabè comprend difficilement pourquoi son pays souffre tant des hausses incontrôlées du prix du pétrole, alors que la Libye « sœur » fait partie des pays exportateurs.

Alors, sans clash diplomatique majeur, les « malentendus » se succèdent entre Blaise et Mouammar…

Je t’aime, moi non plus

En 2007, le Guide envoie à Ouagadougou un émissaire pour dissuader les autorités burkinabè d’assister aux cérémonies du 60e anniversaire de l’Etat d’Israël. Compaoré reste sourd. En mai, il répond à l’invitation du président Shimon Peres.

En juillet de la même année, il s’oppose ouvertement à l’idée de gouvernement de l’Union africaine (UA) que propose Kadhafi à la rencontre des chefs d’Etat de l’UA, à Accra, au Ghana. Le président burkinabè préconise plutôt la consolidation des Unions sous-régionales. Il quittera le sommet avant sa clôture.

Le 17 janvier 2008, Kadhafi débarque à Ouagadougou avec une délégation de 150 personnes au 33e sommet de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao). Il n’est pas invité. Pourtant, il veut planter sa tente au milieu de l’entrée de l’hôtel Libya, en terrain qu’il croit conquis. Mais le complexe hôtelier est devenu entretemps le Laico Ouaga 2000, géré par Sofitel, et le portrait géant du Guide a disparu. Kadhafi exige qu’on libère entièrement l’établissement pour sa délégation. La direction refuse poliment. Une dizaine de chambres seront finalement libérées. Le Guide, quant à lui, sera logé à l’extérieur de « son » hôtel, dans une villa dite « présidentielle ».

En février 2009, au douzième sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA à Addis Abeba (Ethiopie), Kadhafi se fait introniser « roi des rois traditionnels d’Afrique ». Son chouchou burkinabè n’est pas à ses côtés —officiellement, pour cause d’opération de la cataracte. Peut-être Compaoré a-t-il vu clair, au contraire. Il lorgne désormais du côté de la Maison-Blanche. Quelques mois après le sommet d’Addis Abeba, le Burkina Faso obtient un financement de 270 milliards de francs CFA (378 millions d’euros) au titre du Millenium Challenge Account...

Blaise Compaoré semble avoir réglé son complexe d’Œdipe politique. Toujours imprévisible, il a « tué » son père « adoptif ». Toujours fin stratège, il a eu le nez creux en lâchant son parrain avant les événements de 2011. Toujours discret, il n’a pas eu besoin de fanfaronner comme son homologue sénégalais.

Lire la suite sur SlateAfrique.com

Messages

  • Le guide lybien ne fait pitie...personne d’autres n’a aide les pays Africains comme Kadafi...c’est vrai qu’il voulait etre le tout puissant roi mais lui au moins ne venait pas bombarder, affaiblir pour regner comme le fait l’occident...c’est vraiment dommage de voir qu’ils sont non seuleument entrain de detruire la Lybie mais ils sont entrain d’affaiblir les pays Africains qui ont leur ressortissants labas...La situation en CI a affaibblit la sous region...la situation en Lybie va Affaiblir toute l’Afrique...attendez seulement...et vous verrez...tout est planifie...Les occidentaux parlent de democratie...pourtant chez eux, ils n’arrivent meme pas a nourrir et eduquer leur citoyens...Kadafi n’est pas democrate...mais est ce qu’on mange democratie...on veut forcer les africains a une democratie parfaite pourtant chez, la democratie n’est pas parfaite...et ils utilisent ’democratie’ comme justification pour bombarder, detruire, attendez et vous verrez...La lybie ne sera jamais comme avant..c’est liberte dans la faim et la pauvrete qu’ils veulent donner aux lybiens...ils ne font que doubler le nombre de miserables, de terroristes, d’aigris...Quand au Blaiso, il n’a que des interets, il n’a pas d’amis...c’est clair...Notre President a des amis par pure interet personnel...c’est tres mechant ce genre de vie...il doit se souvenir de tout ce que Kadafi a fait pour le Burkina et parler...pour que l’on arrete de bombarder la Lybie

    • Si tu relis bien larticle tu verra que le Blaiso a egalement supporter la Lybie notamment pour la levée de lembargo. Ya certains conseils du Blaiso que Khadafi a totallement ignorer en plus de faire des foutaise au Burkina faso par notamment les violentes expulsions de nos compatriotes. Pourquoi voudrait tu que Blaise soutienne une personne qui ignrait ses conseils et qui sest lui mem dans sa propre galère. A lheure actuelle les dés sont jetter et sy on veut sauver un quelquon lien entre le burkina et la lybie, il faudrai dore et deja collaborer avec les futur dirigeant de la lybie

  • vraiment c est bizarre tout ces pays sous tension je remarque que la plus part la diaspora est pour kelke chose dedant entrain de donné des lecture éroné de la politique de leur pays aux medias etranger soutenu par des aigris ki reve d’une posibité de gravir les marches d’une kelconque promotion personne n’a la fibre patriotique on prefere livré nos propres frere au blanc comme au temps de l’esclavage que de lavé son propre linge sale exemple affaire DSK les francais ne bronche pas si c’étais un africain on allait le maudir et raconté tout ce que on ne sait pas pauvre de nous

  • franchemant j´ai honte quand je pense á la LYBIE.vraiment comment immaginer l´occident 50 ANS APRES NOS INDEPENDANCES encore chez nous pour nous apprendre comment dirriger nos nations.franchement j´ai honte.

  • le bienfait ne perd jamais le menteur a des gambe court je m,inquiete surtout sur l.avenir de l,union africaine on ne peu pas etre amis et ennemis a la fois.le mouvement sarkon comechambre j,ai honte du reste demain c,est vous tratres si je sais ke mon grand pere a 50ans il est encore engenoux supliant son meilleur ennemis je sais que c,est debut ou la folie ou la vieillesse.vive kadhafi et le peuple libyen... paulin italy.

  • je felicite le Mali et l’Afrik du Sud pour leur position par rapport à cette crise Libyenne ki doit servir d’exemple pour tout afrikain digne. on doit depasser les interets individuels et aller vers ceux communs si nous voulons de notre afr

  • Décidément Monsieur "glaise", pardon Glez, est aussi "lourd" et "dérapant" que la terre "phonétique" qui évoque son nom dès lors qu’il abandonne ses dessins (ou du moins ceux qu’il signe...) !
    La terre dit-on a une mémoire.
    Monsieur Glez, lui, manifestement n’en a pas !
    Il semble ne plus se souvenir d’avoir accepté décoration et redécoration d’un régime qu’il ne cesse, depuis quelques temps, de dénoncer.
    Hurler avec les loups !
    Tout le monde n’a pas le talent d’un Cabu qui, sans écrire une ligne, d’un trait signe un éditorial...
    Monsieur Glez devait probablement avoir d’autres activités car il semblerait qu’une grande période des relations entre le Burkina Faso et la Lybie ait échappé à sa vigilante attention !
    Pour faire court, car il faudrait des pages pour développer ce thème, Compaoré a su instrumentaliser le Guide au profit de ses amis occidentaux comme du sien.
    Il fut un modérateur d’influence, une fois encore un pacificateur, n’en déplaise à ceux qui ne cessent de fantasmer sur un Compaoré "va-t-en-guerre" toujours prêt à en découdre !
    Compaoré savait, bien mieux que Sarkozy par exemple, les risques et les menaces que représentait Kadhafi pour la sécurité de son peuple et pour la sienne.
    Homme d’Etat, il savait aussi les lignes à ne pas franchir pour se faire respecter - contrairement à Paris, le Guide n’a, par exemple, pas pu planter sa tente même sur la pelouse du Laïco.
    Compaoré prit ses distances bien avant les gaulois !
    Sa légendaire discrétion n’a pas permis de rendre public son rôle déterminant, bien plus que celui de Cécilia qui bronzait entre les trésors archéologiques du désert Lybien, dans la libération des infirmières ôtages.
    Tout aussi discrète son intervention dans les négociations qui on permis de percer le mystère "UTA"...
    Monsieur Glez, ne sait rien !
    Dessinateur peut-être, journaliste ?
    Compaoré a toujours su faire la part entre les relations entre Etats et les compromissions personnelles.
    Il est vrai que Monsieur Glez ne peut pas tout savoir, et qu’il est dangereux de se lancer dans la géopolitique quant on n’a pas de formation particulière.
    Sinon il saurait que rien n’a vraiment changé depuis 1987 et que Kadhafi a toujours été plus proche de ce qui reste des sankaristes que de Compaoré.
    La présence du lion (édenté) du Bulkiemdé, celui qui fuya et lâcha dès les premières secondes son camarade Thomas Sankara en 1987, à la Bourse du Travail lors du meeting pro-Kadhafi en est une des preuves !

  • MESSAGE DE OUEDOUSS.

    VOICI UNE PETITE DESCRIPTION DE CE QU’ETAIT LA VIE EN LYBIE AVANT L’AGRESSION DE L’OTAN :
    1-L’électricité à usage domestique est gratuite !
    2 - L’eau à usage domestique est gratuite !
    3- Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 EUROS !
    4- Les banques libyennes accordent des prêts sans intérêts !
    5- Les citoyens n’ont pas d’impôts à payer, et la TVA n’existe pas !
    6- La Libye est le dernier pays dans la liste des pays endetté ! La dette publique est à 3,3% du
    PIB ! En France, elle est à 84,5% ! Aux US, 88,9% ! Aux Japon à 225,8% !
    7- Le prix pour l’achat d’une voiture (Chevrolet, Toyota, Nissan, Mitsubishi, Peugeot,
    Renault...) est au prix d’usine (voitures importées du Japon, Corée du sud, Chine, Etats-
    Unis...) !
    8- Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le « gouvernement » attribue une bourse de 1 627,11 Euros par mois !
    9- Tout étudiant diplômé reçoit le salaire moyen de la profession du cursus choisi s’il ne trouve pas d’emploi !
    10- Lorsqu’un couple se marie, l’ »Etat » paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés) !
    11- Chaque famille libyenne, sur présentation du livret de famille, reçoit une aide de 300 EUROS par mois !
    12- Pour tout employé dans la fonction publique, en cas de mobilité nécessaire à travers la Libye, l’Etat fournit une voiture et une maison gratuitement. Et quelque temps après, ces biens sont à lui.
    Ma question est celle-ci qu’est ce que la "Communauté Internationale" appelle DICTATURE si la reine d’Angleterre, le roi de Belgique, l’empereur du Japon... doivent mourir au pouvoir avant d’être remplacé ? Celui qui peut jeter un comprimé EFFERALGAN dans la mer et le retrouver après dix minutes, pourra me convaincre que KADHAFI est un dictateur. Vous pouvez toujours essayer. On ne tue pas une idée en coupant la tête de celui qui la porte. KADHAFI est un révolutionnaire.
    La lutte ne fait que commencer.

    Après le passage des banques sionistes :

    1-L’électricité à usage domestique est gratuite ! >>>Facture+Abonnement+Augmentation de 15%/an
    2 - L’eau à usage domestique est gratuite !>>> Abonnement annuel + Augmentation de 15%/an
    3- Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 EUROS ! >>> TIPP essence monte à 2.125€/litre
    4- Les banques libyennes accordent des prêts sans intérêts ! >>> 10.5% teg variable
    5- Les citoyens n’ont pas d’impôts à payer, et la TVA n’existe pas ! >>> TVA 19.5%, impôt sur la société, impôt locaux impôt fiscaux etc etc etc
    6- La Libye est le dernier pays dans la liste des pays endetté ! La dette publique est à 3,3% du PIB ! En France, elle est à 84,5% ! Aux US, 88,9% ! Aux Japon à 225,8% ! >>> En quelques années 1000milliards de dettes.
    7- Le prix pour l’achat d’une voiture (Chevrolet, Toyota, Nissan, Mitsubishi, Peugeot, Renault...) est au prix d’usine (voitures importées du Japon, Corée du sud, Chine, Etats-Unis...) ! Tva 19.5 + marges commerciales.
    8- Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le « gouvernement » attribue une bourse de 1 627,11 Euros par mois ! aide abaissée à 106.50€ / an
    9- Tout étudiant diplômé reçoit le salaire moyen de la profession du cursus choisi s’il ne trouve pas d’emploi ! aide supprimée
    10- Lorsqu’un couple se marie, l’ »Etat » paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés) ! F2 963.50€/mois hors charge
    11- Chaque famille libyenne, sur présentation du livret de famille, reçoit une aide de 300 EUROS par mois ! N’y pensez même plus
    12- Pour tout employé dans la fonction publique, en cas de mobilité nécessaire à travers la Libye, l’Etat fournit une voiture et une maison gratuitement. Et quelque temps après, ces biens sont à lui. Hahaha la bonne blague.

    OUEDOUSS

    ouedouss1@yahoo.fr

  • VOICI UNE PETITE DESCRIPTION DE CE QU’ETAIT LA VIE EN LYBIE AVANT L’AGRESSION DE L’OTAN :
    1-L’électricité à usage domestique est gratuite !
    2 - L’eau à usage domestique est gratuite !
    3- Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 EUROS !
    4- Les banques libyennes accordent des prêts sans intérêts !
    5- Les citoyens n’ont pas d’impôts à payer, et la TVA n’existe pas !
    6- La Libye est le dernier pays dans la liste des pays endetté ! La dette publique est à 3,3% du
    PIB ! En France, elle est à 84,5% ! Aux US, 88,9% ! Aux Japon à 225,8% !
    7- Le prix pour l’achat d’une voiture (Chevrolet, Toyota, Nissan, Mitsubishi, Peugeot,
    Renault...) est au prix d’usine (voitures importées du Japon, Corée du sud, Chine, Etats-
    Unis...) !
    8- Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le « gouvernement » attribue une bourse de 1 627,11 Euros par mois !
    9- Tout étudiant diplômé reçoit le salaire moyen de la profession du cursus choisi s’il ne trouve pas d’emploi !
    10- Lorsqu’un couple se marie, l’ »Etat » paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés) !
    11- Chaque famille libyenne, sur présentation du livret de famille, reçoit une aide de 300 EUROS par mois !
    12- Pour tout employé dans la fonction publique, en cas de mobilité nécessaire à travers la Libye, l’Etat fournit une voiture et une maison gratuitement. Et quelque temps après, ces biens sont à lui.
    Ma question est celle-ci qu’est ce que la "Communauté Internationale" appelle DICTATURE si la reine d’Angleterre, le roi de Belgique, l’empereur du Japon... doivent mourir au pouvoir avant d’être remplacé ? Celui qui peut jeter un comprimé EFFERALGAN dans la mer et le retrouver après dix minutes, pourra me convaincre que KADHAFI est un dictateur. Vous pouvez toujours essayer. On ne tue pas une idée en coupant la tête de celui qui la porte. KADHAFI est un révolutionnaire.
    La lutte ne fait que commencer.

    Après le passage des banques sionistes :

    1-L’électricité à usage domestique est gratuite ! >>>Facture+Abonnement+Augmentation de 15%/an
    2 - L’eau à usage domestique est gratuite !>>> Abonnement annuel + Augmentation de 15%/an
    3- Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 EUROS ! >>> TIPP essence monte à 2.125€/litre
    4- Les banques libyennes accordent des prêts sans intérêts ! >>> 10.5% teg variable
    5- Les citoyens n’ont pas d’impôts à payer, et la TVA n’existe pas ! >>> TVA 19.5%, impôt sur la société, impôt locaux impôt fiscaux etc etc etc
    6- La Libye est le dernier pays dans la liste des pays endetté ! La dette publique est à 3,3% du PIB ! En France, elle est à 84,5% ! Aux US, 88,9% ! Aux Japon à 225,8% ! >>> En quelques années 1000milliards de dettes.
    7- Le prix pour l’achat d’une voiture (Chevrolet, Toyota, Nissan, Mitsubishi, Peugeot, Renault...) est au prix d’usine (voitures importées du Japon, Corée du sud, Chine, Etats-Unis...) ! Tva 19.5 + marges commerciales.
    8- Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le « gouvernement » attribue une bourse de 1 627,11 Euros par mois ! aide abaissée à 106.50€ / an
    9- Tout étudiant diplômé reçoit le salaire moyen de la profession du cursus choisi s’il ne trouve pas d’emploi ! aide supprimée
    10- Lorsqu’un couple se marie, l’ »Etat » paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés) ! F2 963.50€/mois hors charge
    11- Chaque famille libyenne, sur présentation du livret de famille, reçoit une aide de 300 EUROS par mois ! N’y pensez même plus
    12- Pour tout employé dans la fonction publique, en cas de mobilité nécessaire à travers la Libye, l’Etat fournit une voiture et une maison gratuitement. Et quelque temps après, ces biens sont à lui. Hahaha la bonne blague.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Référendum en Nouvelle-Calédonie : Un défi à relever pour le Pr Augustin Loada
Dénucléarisation de la péninsule coréenne : Un enjeu qui ne semble pas intéresser l’Afrique
Nouveau gouvernement en Ethiopie : De quoi inspirer le Burkina
Cameroun- Déclaration de Londres : “Le CODE appelle l’armée camerounaise à faire allégeance au Président élu Maurice Kamto”
« La CPI n’est pas du tout une institution qui vise à écraser les peuples… », Ambassadeur de France au Burkina, Xavier Lapeyre de Cabanes
Prix Nobel de la paix 2018 : Le gynécologue congolais Denis Mukwege, lauréat
RDC : La CPI condamne Jean-Pierre Bemba à 300 000 euros d’amende pour subornation de témoins
Sénégal : Le torchon brûle au PDS autour de la candidature de Karim Wade
Mali : Le collectif d’associations et mouvements pro IBK nie une crise post électorale
Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara met fin à la polémique sur le report des élections locales
Bénin : les candidats à la présidentielle devront désormais payer une caution de 250 millions de francs CFA
RDC : le parti de Jean-Pierre Bemba envisage un boycott du processus électoral
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés