Baccalauréat 2011 : 47000 candidats sur la ligne de départ

vendredi 17 juin 2011 à 02h50min

Les écrites du Baccalauréat 2011 session normale auront lieu du 12 au 28 juillet 2011 sur toute l’étendue du territoire national. A cet effet, le Pr Albert Ouédraogo, ministre des Enseignements secondaire et supérieur s’est rendu le jeudi 16 juin 2011 à l’office du baccalauréat afin de s’enquérir des préparatifs.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La session 2011 du baccalauréat enregistre un total de 47 000 candidats contre 42 790 en 2010, ce qui représente une progression de 9,84% de l’effectif total enregistré en 2010. Pour la présente session, on dénombre 16 972 filles représentant 36,11% de l’effectif total, contre 30 028 garçons représentant 61,89%. En rappel, la proportion de filles était 36,42% en 2010.
Les candidats libres de session 2011 sont nombre de 13 624, soit 28,99% de l’effectif total. En 2010, la proportion de candidats libre était de 32,28%.

Les 47 000 candidats de la session 2011 sont repartis à travers 202 jurys, soit 21 jurys de plus que la session précédente. Ces 202 jurys sont logés dans 95 centres au total sur toute l’étendue du territoire contre 85 en 2010. La présente session a été entre autres marquée par des particularités comme :

-  L’ouverture de jurys complets dans les centres de Zorgho, Djibo, Diapaga, Bogandé et Saponé. Le centre secondaire de composition de Niangoloko est également en centre complet,
-  Le renforcement des centres de déroulement des épreuves pratiques du baccalauréat technique E, F1, F2, F3, MVA et Electronique au lycée professionnel du Kadiogo et au lycée professionnel Bruno Buchweiser,
-  L’absence de candidats au Baccalauréat professionnel option maintenance en audiovisuel électronique (MAVELEC), etc.

Entre autres, la poursuite de l’expérimentation de l’informatisation des notes des jurys pour faciliter les tries et extractions indexés sur les performances des candidats. A cet effet, chaque Direction régionale a été dotée d’un ordinateur pour permettre aux présidents de jurys de saisir leurs notes en temps réel pendant la session. L’interface de saisie et d’impression confectionnée à cette occasion permettra désormais : d’affecter un numéro d’anonymat à chaque candidat et de saisir les notes de chaque candidat, d’imprimer les feuilles de relevé de notes avec anonymat pour les correcteurs, d’imprimer des exemplaires de la feuille de proclamation des admis au premier tour, etc. l’utilisation de cet outil va améliorer davantage le système car il permettra entre autres de rende le système d’anonymat plus fiable, d’éviter les erreurs de délibération et de supprimer les opérations fastidieuses de secrétariat.

Les organisateurs de la session 2001 du baccalauréat 2011 estiment à 13 652 acteurs directs impliqués dans la mise en œuvre de cet examen. Dénombrons, 117 présidents de jurys, 409 secrétaires de jurys, 11 280 surveillants, 3 636 correcteurs, 95 chefs de centres, 406 organisateurs, etc. l’ensemble des acteurs ci-dessus mentionnés est de 16 285 contre 14 580 personnes en 2010. A cet effectif s’ajoute les examinateurs de l’épreuve d’éducation physique et sportive, les agents de la chaîne financière, le dispositif de sécurité, les autorités régionales, les agents des directions régionales (chauffeurs et manœuvres) et le personnel de manutention. Tout ceci amène l’effectif global à environs 20 772 personnes. C’est à juste titre que le budget de l’organisation du baccalauréat 2011 est de un milliard cinq cent quatre vingt deux millions quarante mille francs (1 582 040 00 F CFA).

Ce budget se répartit de la manière suivante : 60% pour les indemnités diverses servies aux acteurs impliqués, 18% pour l’achat du matériel et des équipements pour les épreuves pratiques des séries techniques, 16% pour les fiches d’inscriptions et les feuilles de composition, 5% pour l’hébergement, le carburant, l’ancre et les feuilles de tirage. Il ne reste que 1% de ce budget pour les dépenses diverses.

Pour la présente session et comme les précédentes, c’est la région du centre qui enregistre le plus grand nombre de candidats avec 20 443, puis viennent respectivement et dans l’ordre chronologique les hauts bassins avec 8 394 candidats et le centre ouest avec 3 022 candidats. La région du sahel avec 533 candidats enregistre le faible effectif de candidats.
Dans le classement des catégories de baccalauréat c’est le baccalauréat général qui vient entête du classement avec 37 145 candidats contre 32 773 en 2010. Au niveau des effectifs par série, la série D enregistre le plus nombre de candidats avec 20 558 contre 18 139 en 2010. La série A4 vient en deuxième position avec 15 776 candidats et la série G2 compte 7 612 candidats.

Au moment où nous traçons ces lignes, la session 2011 du baccalauréat enregistre deux candidats qui attireront sans doute de nombreux regards. Monsieur Hassane Ouédraogo, né le 7 août 1954 à Ouahigouya et candidat de l’Etablissement scolaire polyvalent assomption de Koudougou (ESPAK) en série G2 serait le candidat le plus âgé de la présente session. A l’opposé, Abdourahamane Yao né le 25 octobre 1995 à Niamey et candidat du collège Notre dame de Kologh Naaba en série A4, le plus jeune candidat du Baccalauréat 2011, session normale.

Nébilibié A. Bayili

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés