Programme Saaga : Le Premier ministre s’imprègne des réalités

mardi 14 juin 2011 à 01h34min

Le Premier ministre, Beyon Luc Adolphe Tiao a effectué lundi 13 juin 2011, une visite aux installations du Programmes Saaga à la Base aérienne, sise au côté Nord de l’aéroport international de Ouagadougou. L’objectif a été de s’imprégner du processus d’augmentation des précipitations par ensemencent des nuages.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le programme Saaga est une bonne initiative, selon le Premier ministre burkinabè, Beyon Luc Adolphe Tiao. « Le gouvernement a été bien inspiré en lançant en 1997-1998, le programme Saaga qui permet d’augmenter les précipitations par l’ensemencement des nuages », a-t-il dit, à l’issue de la visite des installations du programme à la Base 511, le lundi 13 juin 2011. La visite du chef du gouvernement des installations du Programme Saaga a débuté par une présentation de la structure.

A cette occasion, le coordonnateur national du Programme Saaga, le général de brigade aérienne, Abraham Traoré est revenu sur le contexte de création du programme. Il en ressort que le qu’il a vu le jour en 1998, suite à l’important déficit pluviométrique qu’a connu le Burkina Faso en 1997. Il a expliqué que l’opération « pluies provoquées » a été menée pendant la saison pluvieuse, avec l’appui technique et logistique du Royaume du Maroc.Le coordonnateur a précisé que le programme est prêt pour d’éventuelles interventions en cas de nécessité. Pour lui, l’idéal serait que la saison pluvieuse se déroule normalement, sans qu’on ait besoin d’ensemencement de nuages. Après 13 ans d’expérimentation, le coordonnateur national tire un bilan satisfaisant .

Des défis à relever

« Le bilan est positif, car nos évaluations ont montré qu’il y a une augmentation des précipitations, entre 7 et 15%. Ce qui est conforme à la moyenne mondiale », a justifié le général de brigade Abraham Traoré. Selon lui, chaque quatre ans, une conférence est tenue en vue de voir l’avancée de cette technologie. Le programme Saaga rencontre néamoins des difficultés. Celles-ci sont relatives aux procédures d’engagement des dépenses, à la réduction des budgets, au manque de ressources humaines qualifiées aussi bien pour la conduite des opérations que pour l’évaluation des données. Les projections pour l’évolution future prévoient que le volume des précipitations diminuera probablement dans la plupart des régions continentales subtropicales d’environ 20%. Selon les mêmes projections, d’ici à 2020, 75 à 250 millions de personnes seront exposées à un stress hydrique accentué par les changements climatiques.

Le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao après la présentation dans des salles, est allé sur l’aérodrome pour voir certains appareils et produits servant à mener l’opération d’ensemencement. A la fin de la visite le chef du gouvernement a souligné que « les changements climatiques nous rappellent que de plus en plus les pluies seront rares. Il faut donc nécessairement les provoquer… ». Il a félicité le programme qui permet chaque année d’éviter, la sécheresse, le manque de pluies. Selon Luc Adolphe Tiao, le programme Saaga doit continuer. Il a inscrit dans le livre d’or du progamme Saaga : « Le gouvernement continuera à soutenir le programme ».

Alban KINI (alban_kini@yahoo.fr) et Saidou ZOROME

(Stagiaire)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés