Drame au secteur n°22 de Ouagadougou : Deux enfants trouvent la mort en consommant le fisan

lundi 13 juin 2011 à 02h18min

Le lundi 6 juin 2011, deux enfants ont trouvé la mort au secteur n°22 de la ville de Ouagadougou, des suites de la consommation du fruit du fisanier, appelé le fisan.
Dans la famille Maré, habitant au secteur n°22 de Ouagadougou (Tampouy), c’est la consternation. En effet, deux enfants issus de cette famille ont trouvé la mort dans la journée du lundi 6 juin 2011. Ce sont Naïmatou, âgée de 13 ans, élève et handicapée visuelle, et Mohamed Maré, un garçonnet de 5 ans. Les décès sont survenus respectivement au Centre médical Paul VI et à l’hôpital Yalgado Ouédraogo. Sur les circonstances du décès des deux enfants, Mme Maré explique que c’est le samedi 4 juin dans la matinée, qu’un groupe d’enfants a consommé des fruits du fisanier, un arbre qui se trouvait dans la cour du voisin, lequel voisin se serait débarrassé de cet arbre sur les conseils d’un de ses amis qui lui confia que l’arbre était dangereux .

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Elle a expliqué par ailleurs que ce sont trois (3) enfants dans les cinq enfants qui ont eu à consommer le fruit du fisanier. Pour ce qui est des effets, elle indique : "C’est dans l’après-midi du samedi que les effets du fruit ont débuté chez le garçonnet de 5 ans par des vomissements et de la diarrhée. Nous l’avons amené à Paul VI, ensuite à Yalgado Ouédraogo. Les mêmes effets se sont produits chez Naïmatou (la fille de 13 ans) quelques heures après". Cette dernière, aux dires de Mme Maré, a été conduite au Centre médical Paul VI où elle décédera le lundi 6 juin. L’aîné des Maré qui a également consommé le fruit a été hospitalisé à Yalgado Ouédraogo, mais aux dernières nouvelles, son état serait stable.

Jean-Yves Ouédraogo, enseignant à l’école "La renaissance" que fréquentait la défunte Naïmatou Soré explique qu’il a toujours déconseillé à ses élèves la consommation du fisan (fruit du fisanier). C’est le lieu d’indiquer que si le fruit du fisanier est consommable, il reste quand même dangereux et il n’est pas à confondre avec l’anacardier ou pommier de cajou même s’il y a une ressemblance.

Souleymane KANAZOE


Le fisanier dont le nom scientifique et le Blighia sapida est issu de la famille des Koenig sapindacées. C’est un arbre qui mesure 8 à 10 m de haut.

Il produit des fruits (le fisan) et au niveau de la graine, précisément au niveau du microphyle, se développe une excroissance charnue appelée "arille" qui est la partie du fruit consommable cru, bouilli ou frit. Le fruit est de forme capsulaire souvent en maturité, mais dangereux lorsqu’il n’est pas mûr , c’est-à-dire vert, car l’arille contient des substances nocives qui peuvent être dangereuses pour l’homme. Le fisanier est une espèce originaire des forêts guinéennes de Côte d’Ivoire et du Ghana.

Il est utilisé dans plusieurs domaines :

- Pharmacopée traditionnelle, l’usage culinaire et alimentaire et les usages agricoles, pastoraux et vétérinaires.

S.K

Source : arbres, arbustes et lianes des zones sèches d’Afrique de l’Ouest. Michel Arbonnier, 2e édition-2002-573P

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés