Gouvernement – médias privés : A la recherche d’un partenariat pour la politique de communication gouvernementale

lundi 13 juin 2011 à 02h18min

Le ministre de la Communication, porte parole du gouvernement, Alain Edouard Traoré a rencontré le samedi 11 juin 2011, la presse privée de Bobo-Dioulasso. Objectif : Entraîner l’adhésion et la disponibilité des dits médias dans la politique de communication gouvernementale afin de donner l’information juste et en temps réel à la population.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Les hommes de médias privés au nombre d’une dizaine ayant répondu à l’appel ont été situés sur cette rencontre. En effet, il s’est agi pour le ministre la Communication, porte-parole du gouvernement de solliciter la disponibilité et l’adhésion de la presse privée à un exercice qui est de pouvoir piloter des politiques de communication gouvernementales qui informent et qui rendent compte à la population. Cette nouvelle démarche à caractère anglo-saxon permet au gouvernement d’être plus proche des gouvernés. « Il faut qu’au déla de l’information, nous ayons en filigrane une volonté d’amener les gouvernants à rendre compte des politiques qui sont ménées », soutient M. Alain Traoré.

De telles actions requièrent impérativement la collaboration des médias privés. Il y a lieu donc de l’avis du porte parole du gouvernement de trouver ces canaux de collaboration entre les médias privés et le ministère de la communication « pour envisager sinon utiliser tous les acteurs de la communication en vue de la communication gouvernementale ». Cela, a-t-il poursuivi : « Nous voulons travailler à faire de sorte qu’il n’ai pas de clivage, ni déchotomie entre la presse privée et publique ». Chacune de ces deux entités a un rôle essentiel dans le développement du pays. Pour M. Traoré, il n’y a pas de presse affectée à une tâche et une autre catégorie affectée à une autre tâche. Pour ce faire, celui-ci souhaite donc avoir la disponiblité des médias privés afin de pouvoir communiquer et informer sur les actions du gouvernement.

Pour y parvenir, un document de vision et un dispositif clair de communication gouvernementale sera mise à la disposition de toute la presse qu’elle soit privée ou publique. Il s’agi là d’un dispositif qui permettra d’envisager sur quoi, et par quels moyens le gouvernement va communiquer. C’est en cela que la presse privée répresente pour le ministre « un partenaire de choix », en ce sens qu’elle pourra apporter une critique, une autre vision différente. Mais pour qu’elle y arrive, il faudra mettre à sa disposition l’information juste et en temps réel. « Il faut toujours donner une part importante à la limite prioritaire aux médias privés à travers par exemple des annonces, des publicités… », a-t-il martélé. Cela, parce que le ministre ne veut pas qu’on réproche au gouvernement d’être renfermé mais tout en faisant la part belle aux médias étrangers.

Le gouvernement entend travailler a ce que l’information de proximité trouve sa place. Et cette disponibilité selon Alain Edouard ne se fera pas que dans les propos. Son contact téléphonique est accessible à tous les journalistes. Aussi, un numéro vert sera rapidement mis à la disposition des médias en cas de besoin d’information. Pour ainsi dire que le gouvernement sera ouvert à toutes les presses. « Avancons ensemble mais chacun avec sa ligne éditoriale pour le développement du pays », c’est en ces termes que le porte-parole du gouvernement a rassuré les hommes de médias privés dans la politique de communication gouvernementale.

Accompagner oui…, mais à quel prix ?

En retour, de quoi les médias privés bénéficieront dans cet accompagnement outre l’accès à l’information. A cette question, M. Traoré dira qu’ils verront comment est-ce que la subvention des médias peut-être beaucoup plus appropriée par rapport à leur attente. L’urgence selon le ministre est l’accès à l’information parce que beaucoup de médias privés réprochent à l’Etat d’être dans le mutisme. Esperons que le message est passé car l’avenir du Faso imcombe à tous ses citoyens.

Bassératou KINDO

L’Expess du Faso

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés