ONATEL SA-SYNATEL : Le conflit est terminé

lundi 13 juin 2011 à 02h18min

La signature de convention entre le Syndicat national des travailleurs des télécommunications et la Direction générale de l’Office national des télécommunications (ONATEL SA) a eu lieu le vendredi 10 juin 2011 dans la salle de conférences du ministère des Transports, des Postes et de l’Economie numérique. Cette signature est la concrétisation des accords définitifs, résultant des pourparlers menés par le ministre des Transports, des Postes et de l’Economie numérique, Gilbert Noël Ouédraogo, sous la diligence de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP). Ainsi six points considérés comme une plate-forme minimale ont été satisfaits après des tractations.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La signature de convention concrétisant l’accord définitif relatif au conflit interne entre la Direction générale de l’Office national des télécommunications (ONATEL SA) et le Syndicat national des travailleurs des télécommunications (SYNATEL) a eu lieu le 10 juin 2011 dans la salle de conférences du ministère des Transports, des Postes et de l’Economie numérique à Ouagadougou. Les pourparlers ont été menés par le ministre des Transports, des Postes et de l’Economie numérique, Me Gilbert Noël Ouédraogo, sous la diligence de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Pour le Secrétaire général du Synatel, Soulémane So, après une période difficile, cet accord est le bienvenu. Il s’est dit soulagé d’autant plus que les six points qui constituaient la plate-forme minimale ont été satisfaits. Soulémane So a affirmé que cette signature constitue un nouveau départ pour le syndicat et la Direction générale de l’ONATEL SA.

"Cet accord règle définitivement le conflit"

Quant au Directeur général de l’ONATEL SA, Morchid Mohammed, il s’est dit satisfait parce que cet accord met fin à une crise qui a causé beaucoup de désagréments. Pour lui, cette convention permettra de travailler dans un climat de confiance et de sérénité. Pour ce faire, des efforts doivent être déployés pour garder un bon climat pour qu’une telle crise ne se reproduise plus, a-t-il poursuivi. Morchid Mohammed a donc assuré qu’il ne ménagera aucun effort pour aider les employés à travailler dans de meilleures conditions. Selon le ministre des Transports, des Postes et de l’Economie numérique, Gilbert Noël Ouédraogo, "un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès" d’autant plus que l’essentiel est de sauver l’entreprise. Pour ce faire, le ministre a salué l’esprit d’écoute qui a prévalu des deux côtés.

Selon lui, cet accord règle définitivement le conflit permettant à l’ONATEL SA de repartir pour cinq ans de fonctionnement. De ce fait, il a souhaité que les deux parties veillent à la préservation de ces accords pour une paix durable. Par ailleurs, le ministre a aussi souhaité qu’il y ait un cadre d’échanges permanent au sein de l’entreprise. Pour rappel, la signature de cet accord fait suite à celui du 15 mai 2011 mettant fin à la grève des employés de l’ONATEL SA.

Françoise DEMBELE (Collaboratrice)

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés