COUR D’APPEL DE OUAGADOUGOU : 15 présumés détourneurs de deniers publics au rôle le 14 juin

mardi 7 juin 2011 à 02h31min

Du 14 au 17 juin 2011 se tiendra la 9e session des assises criminelles de la Cour d’appel de Ouagadougou. 15 présumés détourneurs de deniers publics auront à justifier de leurs actes qui ont coûté environ 400 millions de F CFA aux contribuables burkinabè. C’est l’information que le Procureur général près la Cour d’appel, Honorine Dabiré/Méda, a donnée lors d’une conférence de presse le 3 juin 2011 à Ouaga 2000.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est le Procureur général Honorine Dabiré/Méda près la Cour d’appel de Ouagadougou qui a principalement entretenu les journalistes dans son bureau à Ouaga 2000, dans l’après-midi du 3 juin 2011. "La Chambre criminelle de la Cour d’appel de Ouagadougou tiendra sa 9e session du 14 au 17 juin", a-t-elle de prime abord informé. Mais elle sera particulière. Pourquoi ? Parce que spécialement consacrée au jugement des crimes économiques. Une expression que le PG a explicitée en ces termes : "Les crimes économiques, qui s’opposent aux crimes de sang, concernent les affaires de détournements de deniers publics, d’enrichissement illicite, de faux et usage de faux en écriture publique, de corruption". Le champ lexical étant ainsi uniforme chez tous, Honorine Dabiré/Méda peut indiquer que le Parquet a programmé plus d’une dizaine de dossiers portant sur cette catégorie de crimes.

Environ 400 millions de F CFA détournés

"Au total, 15 personnes ( des fonctionnaires de l’Etat) seront jugées pour un montant d’environ 400 millions de F CFA", dont environ 346 millions de F CFA détournés par une seule personne, a indiqué le PG. "C’est tout ?" ont semblé exprimer les journalistes à travers leurs questions. "Ce n’est pas tout", a semblé répondre à son tour la magistrate puisqu’elle révèle que 85 dossiers de la même nature sont en attente de jugement. Mais faute de moyens financiers conséquents et de la longueur des procédures, "la Cour va à son rythme". Ok. Mais d’où viennent ces présumés détourneurs ? De Ouagadougou, de Fada, de Dori, de Djibo et de Tenkodogo, autrement des 15 juridictions qui relèvent du ressort de la Cour d’appel de Ouaga, a répondu le PG.

Et pourquoi tout ce monde doit se réunir à Ouaga ? C’est la volonté du gouvernement, qui a tenu à ce que non seulement ces crimes soient jugés à Ouaga, mais aussi qu’ils le soient seuls dans le but de montrer que "l’impunité n’est pas totale", selon les termes de la magistrate. Elle ajoute que, généralement, les jugements des crimes économiques sont "noyés" dans ceux des crimes de sang, donnant l’impression que les criminels économiques sont impunis. Madame Honorine Dabiré/Méda a reconnu néanmoins que la situation nationale y est un peu pour quelque chose dans cette volonté de juger publiquement les présumés délinquants.

"Les jugements ne corroborent pas les rapports du REN-LAC"

Les journalistes ont demandé si parmi eux, ceux indexés par la Cour des comptes figureront sur le banc des accusés le 14 juin prochain. Non, a répondu le PG, pas plus qu’il n’y aura de dossiers provenant de l’Autorité supérieure du contrôle de l’Etat (ASCE), parce que la dizaine de dossiers programmés datent de longtemps, notamment de 2005 et 2006. La Cour d’appel s’est-elle inspirée des rapports du REN-LAC ? Et plus précisément, est-ce vrai que c’est la douane qui vient en tête du classement des "corrompus" ? A ces questions, le PG répond : "Pas du tout ! Je ne peux pas dire que les jugements corroborent les rapports du REN-LAC". Pourquoi ? Eh bien, parce qu’il faut prouver ce qu’on dit et de l’avis de la magistrate, c’est à ce niveau que le REN-LAC et la Justice se quittent dos à dos. Pour l’instant, 15 personnes sont soupçonnées d’avoir indûment pioché dans le grenier commun. Pour savoir de qui il s’agit, si c’est vrai et comment ils ont fait, rendez-vous donc le 14 juin à la Cour d’appel à Ouaga 2000. A toutes fins utiles, l’entrée est gratuite !

Abdou ZOURE

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés