GOUVERNANCE UNIVERSITAIRE ET SYSTEME LMD : Les acteurs nationaux s’informent

dimanche 5 juin 2011 à 02h35min

Le ministre des Enseignements secondaire et supérieur, le Pr Albert Ouédraogo, a ouvert le 26 mai 2011 à Ouagadougou une rencontre d’échanges sur le système Licence Master Doctorat (LMD) et la bonne gouvernance de celui-ci, au profit des acteurs du monde universitaire. L’objectif était de permettre à la communauté universitaire de mieux s’informer sur le nouveau système qui sera appliqué dans les universités du Burkina Faso d’ici à 2012 et sur la gouvernance de celui-ci.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Il est prévu l’entrée en vigueur du système LMD d’ici à 2012. En vue de permettre aux acteurs universitaires et à la communauté nationale de mieux s’informer afin de prendre des décisions idoines, le ministère des Enseignements secondaire et supérieur a organisé, du 26 au 28 mai 2011, un symposium national sur sa mise en oeuvre et la gouvernance universitaire. A l’heure où la presque totalité des universités modernes se mettent toutes au système LMD, il va de soi que celles du Burkina leur emboîtent le pas. Afin de donner toutes les chances aux universités burkinabè de réussir l’entrée dans le système, le symposium national de Ouagadougou est l’occasion de mettre toute la communauté universitaire au même niveau d’information.

L’expérience dans laquelle le Burkina Faso entend se lancer ne peut réussir que dans le partage des expériences réussies ou non dans d’autres universités. C’est ainsi que des missions ont eu lieu afin de préparer le terrain. Il ressort de ces informations que l’entrée dans le système LMD reste tributaire des moyens mis à la dispositions des universités et de la bonne gestion même de l’institution universitaire. Cette bonne gouvernance, il importe que la communauté s’en impreigne. Des réflexions ont donc été menées au cours du symposium sur les stratégies de mobilisation des ressources humaines, matérielles et infrastructurelles, sur la gestion efficiente des ressources administratives, financières, matérielles, humaines, pédagogiques et des TIC. Des domaines qui nécessitent une mutation ont également été identifiés et les rôles de chacun des acteurs dans la réussite de l’entrée dans le système ont été identifiés.

Les travaux se sont déroulés tant par des communications que par des commissions-débats et communications. Le ministre des Enseignements secondaire et supérieur, le Pr Albert Ouédraogo, s’est réjoui de la qualité des participants et des réflexions qu’ils ont produites. La dimension pédagogique de la réforme a retenu l’attention du ministre qui la trouve comme l’un des points névralgiques du système LMD. La définition des offres de formation et de parcours, l’élaboration des curricula, la création des écoles doctorales dans les structures de formation sont aussi des points non moins importants qui ont retenu l’attention du ministre Albert Ouédraogo. Il a ensuite invité tous les acteurs à une gestion plus rigoureuse, concertée, à une gouvernance plus productive et plus créative.

Aussi assure-t-il que le pilotage des universités du Burkina Faso devra évoluer vers plus d’autonomie et éviter que les universités africaines dans leur ensemble cessent d’être à la remorque des nations les plus puissantes. Convaincu que le système LMD est une opportunité scientifique pour le Burkina Faso, le Pr Albert Ouédraogo a invité les acteurs des universités à aller tous dans la même direction. Les participants quant à eux ont unanimement reconnu que la dynamique amorcée depuis 2005 pour la mise en oeuvre du système LMD est suffisamment avancée du fait qu’elle bénéficie d’une feuille de route. Les participants, un millier environ, dont des recteurs et présidents d’universités, sont venus non seulement des universités du Burkina Faso, mais aussi des universités d’autres pays d’Afrique.

Aimé NABALOUM (Stagiaire)

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés