Crise scolaire au Burkina : Faut-il toucher le fond pour comprendre ?

jeudi 26 mai 2011 à 04h28min

Le sauvetage de l’année scolaire ne tient désormais qu’à un fil au Burkina Faso. Après moult grèves, sit-in et meetings de protestation et de boycott des cours, les acteurs de l’école burkinabè sont arrivés dans la zone rouge. Si d’ici quelques jours encore, les syndicats d’enseignants et d’élèves ne jouent pas balle à terre pour sauver ce qui peut encore l’être, il va falloir chanter le requiem de l’année scolaire 2010-2011.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Du moins pour une bonne partie des écoles privées et publiques, notamment pour celles de la ville de Koudougou d’où est partie la vague de contestations suite à la mort suspecte de l’élève Justin Zongo. Alors que le gouvernement du Premier ministre, Beyon Luc Adolphe Tiao enclenchait des concertations pour éteindre les foyers de tension, voilà que le nouveau débrayage des enseignants pour exiger des primes risque de tout compromettre. Il faut espérer qu’on en arrivera pas au pire, et que la conclusion des pourparlers entre le gouvernement et les syndicats entamés mardi dernier aboutissent ce jeudi à une solution heureuse pour l’ensemble du monde de l’éducation. On croise les doigts pour que la menace de l’année blanche qui plane désormais sur l’univers éducatif burkinabè ne se réalise point.

Mais à l’allure où va le raidissement de certaines positions, on est tenté de se demander si les jusqu’au-boutistes et autres va-t-en-guerre ne tirent pas un peu trop sur la corde pour provoquer le chaos. En tout cas et dans tous les cas, l’école burkinabè est sur la corde raide. Il faut la manager vite et bien pour lui éviter le précipice.

Bark Biiga

Fasozine

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés