Prise en compte de la dimension genre dans les activités économiques des femmes au Burkina : Une quarantaine d’actrices de filières agroalimentaires outillées

jeudi 26 mai 2011 à 04h29min

A l’issue de 3 jours d’échanges fructueux, les membres burkinabè du consortium TCHIWARA Filières agroalimentaires ont clos hier, 25 mai 2011 à Ouagadougou, leur atelier sur la planification des activités de l’année en cours. A en juger par l’ambiance de satisfaction générale qui régnait à la clôture des travaux, la rencontre a été très bénéfique aux participantes dont beaucoup se réjouissent d’en avoir assez appris.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Initié, dans le cadre du projet « Genre et développement économique, les femmes actrices du développement » (FSP), par Aprossa –Afrique Verte Burkina avec l’appui de structures partenaires, l’atelier a en effet permis à la quarantaine de femmes qui y ont pris part de partager et de renforcer leurs connaissances en genre et relativement aux domaines d’activités dans lesquels elles interviennent, à savoir les filières agroalimentaires. Ainsi, les transformatrices du karité ont appris comment introduire le concept genre tout au long du cycle de projets et comment organiser ensemble des réseaux pour le plaidoyer autour de leur secteur.

De même, les transformatrices de céréales, de sésame et de tomate ont eu l’opportunité au cours de la rencontre de mieux appréhender les concepts se rapportant au genre et leur permettant d’optimiser leur efficacité sur le terrain.

« Tenir compte du concept genre dans ses activités économiques, c’est en augmenter leur valeur ajoutée », a indiqué Philippe Ki, coordonnateur d’Afrique Verte Burkina.
Ainsi, dans l’optique de les rendre opérationnelles dès leur retour chez elles, les participantes ont eu droit à des travaux en groupes très pratiques. Par exemple, comment formuler un bon message de plaidoyer et comment bien choisir l’outil ou le mode de communication parmi une multitude de possibilités : forum, SMS par téléphone, cartes postales, danse, musique, etc.

Et toujours dans la perspective pragmatique, les séminaristes, ainsi outillées, ont planifié les activités de leurs projets au programme de l’année 2011.
Bref, l’atelier a offert aux participantes les outils d’intégrer, de prendre en compte le concept genre dans les activités.
Dans ce contexte d’échanges gagnants- gagnants, l’on comprend aisément les sentiments de satisfaction des unes et des autres à l’issue de la rencontre qui aura atteint ses objectifs.

« Pour tout dire, c’est la première fois que je prends part à ce genre d’atelier et je vous avoue que cela m’a énormément plu. J’ai beaucoup appris et je m’en réjouis vraiment d’avoir été là », nous confie Delphine Ouédraogo de l’Association Pouk Yam pour la Promotion socioéconomique de la femme et de la jeune fille en difficulté. La structure de Mme Ouédraogo intervient dans la production et la transformation des céréales, ainsi que dans la fabrication du soumbala, de la pacte d’arachide.

« J’ai vraiment aimé l’esprit de partage. Les échanges ont été très enrichissants », a renchéri Patricia Sawadogo de l’Ambassade de France.
Du côté du duo de formateurs constitué de AdamaTega et de Françoise Yoda, la satisfaction était également au rendez-vous, se félicitant chacun de la pleine participation de leurs interlocutrices au bon déroulement et au succès de la rencontre.

Et au coordonnateur Ki de conclure sur la même note de satisfaction générale : « La formation a totalement rempli ses promesses ». Il a par ailleurs tenu, comme c’est souvent le cas en pareilles circonstances, à rendre, au nom de la responsable de sa structure absente, un vibrant hommage à tous les acteurs de la réussite du présent atelier.

Ses participantes sont entre autres issues des structures comme : ASFODEVH- BF, GRET, ADEE/UGPPK, APROSSA- Afrique Verte Burkina, ASMADE- AGLAE, RFA, MPF, UEMOA, CAFCO.

Grégoire B. BAZIE
Ph. Bonaventure PARE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés