Situation nationale : Les artistes marchent pour la paix

lundi 23 mai 2011 à 02h42min

Suite aux remous que le Burkina Faso a connus ces derniers mois, les artistes burkinabè ont battu le pavé le vendredi 20 mai 2011 à Ouagadougou pour la paix au "pays des Hommes intègres"

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

"Ar’tristes pour la paix". Tel est le concept de la marche organisée par les artistes burkinabè le vendredi 20 mai 2011 à Ouagadougou. Selon l’initiatrice de l’activité, Aïcha Minata Traoré, cette action vise à interpeller le président du Faso afin qu’il use de tout son pouvoir légal pour que le climat social qui va en s’améliorant revienne à son niveau d’avant-crise. Elle a indiqué que la paix et la stabilité sont des conditions indispensables à la créativité artistique. "C’est pourquoi, nous artistes burkinabè, à travers cette marche, voulons lancer un vibrant appel à toutes les populations du Burkina Faso afin que chacun à son niveau, œuvre par ses actes, ses actions, ses propos et par sa pensée à préserver la paix sociale", a-t-elle martelé.

Pour la cause, toute la famille culturelle et artistique s’est mobilisée. En effet, du ministère de la Culture au rond-point des Nations unies, comédiens, musiciens modernes et traditionnels, peintres, managers, promoteurs de spectacles, producteurs, toutes générations confondues, ont battu le pavé pour affirmer leur attachement à la paix. Pour Georges Ouédraogo, artiste- musicien, leur souci principal à travers cette activité est de contribuer à apaiser la situation. Cet avis est également partagé par l’artiste-musicienne Amety Meria qui a invité les Burkinabè à la vigilance pour ne pas sombrer dans la violence. Et Aïcha Minata Traoré de s’interroger en ces termes : "Est-ce notre pays tant aimé qui voit des Burkinabè traumatiser leurs frères et sœurs burkinabè ? C’est à ne vraiment plus reconnaître notre pays et certaines composantes de ses habitants".

Par ailleurs, elle a exprimé sa compassion à toutes les victimes de la crise qui a secoué le Burkina Faso avant de remettre un message pour le président du Faso, représenté par le secrétaire général du gouvernement, Baba Diémé. Celui-ci, tout en saluant l’initiative, a promis de transmettre le message à qui de droit. Selon lui, cette activité prouve l’attachement des Burkinabè à la paix sociale. M. Diémé a émis l’espoir que le message des artistes soit entendu par tous les Burkinabè pour que la quiétude règne à jamais.

Raphaël KAFANDO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés