Fait de chez nous : « Nous sommes nombreux à l’avoir enceintée »

vendredi 20 mai 2011 à 05h40min

Madjara ne sait plus à quel saint se vouer. Avec son nourrisson au dos, elle se balade de porte en porte pour se confier à qui veut l’entendre. Pendant ce temps, Paulin le père du bébé selon Madjara continue de nier cette paternité. « Nous sommes nombreux à avoir couché avec elle. Même son oncle a fait aussi », se plait à raconter Paulin. Renvoyée de la famille, Madjara est seule à supporter le coup d’une situation qu’elle n’a pas été seule à créer. Pire, elle risque de ne pas pouvoir se présenter à son examen du brevet d’études du premier cycle (BEPC) faute de moyens pour se rendre à son centre d’examen situé à une quarantaine de kilomètres. Pourtant, nous sommes bien à l’heure des épreuves sportives dudit examen.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est dans l’espoir de pouvoir convaincre Paulin de lui donner ne serrait-ce que le transport pour se rendre à son centre d’examen que la jeune maman s’est confiée à son supérieur hiérarchique. Paulin reconnaît avoir eu des relations intimes avec la jeune élève. Cependant, il ne reconnaît pas être le papa de l’enfant, car il connaît d’autres hommes qui ont eu les mêmes relations avec Madjara. Vraie ou fausse déclaration, seule la victime peut en juger. La mésaventure de Madjara est une nouvelle qui alimente les causeries au niveau des concessions. C’est également la même chose dans le milieu éducatif car Paulin est lui-même éducateur. Nombreux ou pas, si Paulin a une conscience, il doit reconnaître que son irresponsabilité est en train d’hypothéquer l’avenir d’une jeune fille, espoir d’un père comme Paulin lui-même et d’une mère à l’image de sa femme.

Que dire de l’enfant que porte au dos cette jeune fille ? Un enfant sans père biologique reconnu. En attendant de connaître le sort réservé à Madjara, Paulin se la coule douce. Il continue de mener sa belle vie d’irresponsable sans être inquiété. Madjara qu’il a fait rêver à un monde merveilleux au début de leur aventure est laissée pour compte. Reniée par ses parents, elle passe ses nuits chez certaines camarades de lycée qui la soutiennent comme elles peuvent. Une histoire de fesse d’un éducateur qui risque de détruire à jamais l’avenir de cette pauvre. Paulin certainement n’est pas adepte de cet adage populaire qui dit, « éduquer une jeune fille, c’est éduquer une nation entière ».

Souro DAO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 mai 2011 à 11:18, par ZSER
    En réponse à : Fait de chez nous : « Nous sommes nombreux à l’avoir enceintée »

    Bonjour,
    je voudrais juste savoir comment prendre contact avec cette jeune fille. Je suis une femme et je voudrais juste la soutenir. Je ne sais pas si Paulin est le père ou pas de l’enfant, mais il devrait la soutenir, parce qu’il ne peut quand même pas nier qu’il a couché avec Madjara. Paulin est instruit et il sait qu’en couchant avec une femme sans préservatif, on peut l’enceinter. Si les moyens manquent pour faire un test de paternité, il devrait quand même un peu de respect pour cette jeune fille, en pensant à sa mère, ses soeurs, ses filles, ... Je ne le blâme pas, je lui demande seulement un peu de respect à l’endroit des femmes. Je vous remercie

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 11:43, par danoisa
    En réponse à : Fait de chez nous : « Nous sommes nombreux à l’avoir enceintée »

    Paulin même si aujourd’hui on peut plus éduquer enfant d’autrui, toi tu doit le faire à partir du moment que tu as eu des relations intimes avec sa mère et que tu doutes de la parternité et si c’était ton sang. soit compréhensif et responsable mon cher Paulin ne donne pas desespoir à cette fille qui risque sa vie. bon courage

    Répondre à ce message

    • Le 21 mai 2011 à 18:55, par La grâce
      En réponse à : Fait de chez nous : « Nous sommes nombreux à l’avoir enceintée »

      A mon avis ; il est inconcevable de voir un educateur enceinté son élève.Ce MR dont il est question n’est pas digne d’être dans ce milieu où il trouve facilement ses proies. Il serait alors nécéssaire de l’envoyer dans un mileu scolaire uniquement masculin.
      Pour la fille, je pense qu’elle n’est pas aussi à sa première. Elle est à la recherche du gain facile et met ainsi ses études au second plan. Je ne peux comprendre qu’elle soit en troisième et qu’elle est le courage d’aller avec son educatteur sans même mésurer les risques qu’elle coure : grossesse, infection.
      Je demande à ses parents de la reçevoir et la pardonner afin qu’elle puisse continuer ses études et entretenir aussi sa grossesse. Elle peut toujours reussir si elle accepte de changer de comportement.
      La grâce

      Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 12:28, par Parimyéllé
    En réponse à : Fait de chez nous : « Nous sommes nombreux à l’avoir enceintée »

    Quand vous relatez de tels faits, evitez de nous donner votre point de vue ou vos ressentiments.A lire votre compte rendu, rien n’oblige Paulin à reconnaitre l’enfant comme sien.Et d’ailleurs, il se fonde sur des arguments quand bien même ils ne sont pas fiables, mais sont vérifiables. Mais vous,en tant que journaliste, vous vous fondez sur quoi, pour interpeller Paulin à reconnaitre la grossesse de Madjara ?Faites attention, quand il s’agit de relater des faits. Vous pouvez faire votre commentaire à côté. Mais ne faites pas de commentaire ou d’analyse dans le même papier de compte rendu. Ce n’est pas professionnel. Donnez uniquement les faits qui sont sacrés en matière de journalisme.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 13:57, par pugneere
    En réponse à : Fait de chez nous : « Nous sommes nombreux à l’avoir enceintée »

    Dans quel monde sommes nous ??? Je suis vraiment ecoeuré ; ce Paulin n’a pas sa place dans l’enseignement, qu’il ait engrosser ou pas, il a eu des relations intimes avec la fille. lui au moins savait que la fille n’était pas serieuse mais au lieu de lui donner des conseils en tant qu’éducateur, il a profiter de la situation ; maintenant qu’il assume, pauvre con il ne vaut pas mieux que la fille

    Répondre à ce message

    • Le 20 mai 2011 à 18:12, par SIMPO
      En réponse à : Fait de chez nous : « Nous sommes nombreux à l’avoir enceintée »

      Dans toute cette affaire, ou sont les parents de la fille que vos commentaires semblent innocenter ? Personnellement, je trouve que les parents de Madjara sont plus responsables d’elle que Paulin. Cette fille semble encore etre sous la tutelle de ses parents qui l’ont reniee a cause de sa grossesse. Je crois qu’ils sont plus criminels que le pretendu auteur de la grossesse ! Nul besoin de proteger des coutumes irresponsables qui donnent pretexte aux criminels pour fuir leurs responsabilites de parents. Sincerement, la question de paternite du bebe ne doit pas etre associee a celle des etudes de Madjara, que ses propres parents soient interpelles a temps pour que la pauvre fille puisse passer son examen.
      Je suis tres decu pour vos analyses partiales et retrogrades.

      Répondre à ce message

      • Le 21 mai 2011 à 21:07
        En réponse à : Fait de chez nous : « Nous sommes nombreux à l’avoir enceintée »

        merci simpo tu as touche du doight le vai point ! les gens se precipitent sur les evenements sans vraiment analyser. il est clair pour moi que rien ne dit que Paulin soit le responsable de la grossesse. independamment de cela et comme le dit la premiere intervenante, quelque soit la situation, il ne peut pas laisser cette pauvre fille dans cette situation, ne serait qu’en tant qu’etere humain
        Cela dit je suis totalement d’accord avec toi que le premier responsable de cette fille ce sont les parents : devant la loi ils sont responsables et on devrait les poursuivre pour mise en danger de la vie d’un mineur. Et puis depuis quand un pere renie sa fille, sa propre fille... ce meme pere la va chercher probablement les enfants des autres pour coucher avec et se comporte ainsi. Ce monde n’a plus de coeur ! Et qu’on ne vienne pas dire que ce sont les traditions africaine !!!
        SOME

        Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2011 à 17:40, par Le B
    En réponse à : Fait de chez nous : « Nous sommes nombreux à l’avoir enceintée »

    en journaliste, un fait divers n’est pas une histoire montée de toutes pièces.ce n’est pas le cas ici, mais mon cher n’oublie pas souvent les pricipes élémentaires du metier.où et quand s’est passée la scène ?pour nous situer daventage

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés