Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

vendredi 20 mai 2011 à 05h42min

Le Premier ministre Luc Adolphe Tiao a effectué, hier 19 mai 2011, une sortie sur les chantiers de construction et de bitumage des grands axes de la ville de Ouagadougou. Accompagné du ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Jean Bertin Ouédraogo, il s’est agi pour lui de s’imprégner de l’état d’avancement des différents chantiers.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le 19 mai 2011, le Premier ministre Luc Adolphe Tiao a fait le tour des différents axes routiers de la capitale, actuellement en chantiers dans la capitale. Il s’agit de l’interconnexion RN 1 et 4 (sortie de Bobo-Dioulasso) ; du tronçon échangeur de l’Ouest (RN 1) – échangeur Ouaga 2000 ; de Ouagadougou (échangeur de l’Est) – sortie Koupéla (RN 4) ; du prolongement du boulevard des Tansoba – route de Kaya (RN 3) ; Avenue de la Liberté – Paspanga. Parti du rond-point de la Bataille du rail.

La mission conduite par Luc Adolphe Tiao, a marqué son premier arrêt sur le pont Kadiogo. Là, la patronne de l’entreprise adjudicatrice du marché, Alizèta Ouédraogo, communément appelée Alizèt Gando, a rassuré Luc Adolphe Tiao que Kara-Establishement/SACBA-TP est dans le délai d’exécution, quand bien même elle regrette un retard de décaissement des décomptes. Ce n’était pas l’avis du maire Simon Compaoré, pour qui, l’entreprise a accusé un gros retard.

Il s’en est suivi de chaudes discussions entre Alizèta Gando et Simon Compaoré obligeant Luc Adolphe Tiao à jouer au médiateur. Le deuxième arrêt, juste après la SONABHY où le PM a eu à recueillir les avis des riverains. L’un de leurs porte-parole, Hyacinthe Noufé, regrette la lenteur des travaux, des déviations non indiquées par des panneaux de signalisation qui font des victimes.

L’étape suivante a été sur le pont du barrage de Boulmiougou qui a également fait couler beaucoup d’encre et de salive. Simon Compaoré a encore insisté sur le respect du délai et les questions d’assainissement et l’enlèvement des gravats dans les caniveaux.

A ce niveau, les riverains ont encore eu à s’exprimer sur les désagréments causés par les travaux, notamment le déguerpissement de nombreux commerçants et jardiniers ainsi que la perte de maisons à cause des inondations consécutives aux travaux. Le Premier ministre a souhaité le renforcement de la main-d’œuvre pour non seulement réduire le délai d’exécution mais aussi offrir de l’emploi aux jeunes.

A en croire les responsables du groupement d’entreprises, dans deux semaines l’ouvrage du barrage de Boulmiougou sera prêt. Toutefois, les riverains victimes du chantier, environ 30 000 selon leur porte-parole, attendent impatiemment le dédommagement. Quant au chantier du tronçon RN1 – Echangeur de Ouaga 2000, réalisé par SOGEA-SATOM, il n’a pas été enregistré des tracasseries majeures même si certains riverains se plaignent d’inondations dues aux travaux.

De l’échangeur Ouaga 2000, le cap a été mis sur le tronçon de la sortie est de la capitale, à savoir Ouagadougou – Koupéla. Ce chantier exécuté par l’entreprise Oumarou Kanazoé est sur le point d’être achevé. Il en est de même du prolongement du boulevard des Tansoba en voie d’achèvement. Exécutée par l’entreprise EBOMAF, l’infrastructure a connu, au niveau du délai d’exécution, un prolongement de quelque trois mois.

A la délégation, le PDG de la « reine du BTP au Burkina », Mahamadou Bonkoungou, n’a pas hésité à faire part des difficultés rencontrées dans la réalisation des travaux : « retards dans les décaissements du financement, complexité du chantier, sous-estimation du délai, retards mis dans le déplacement des réseaux ONEA et SONABEL et la lenteur enregistrée par l’administration dans l’opération de déguerpissement des riverains », a-t-il en effet cité.

En dépit de tout cela, Mahamadou Bounkoungou a rassuré qu’il est disposé à préfinancer lui-même la suite des travaux et a donné rendez-vous au PM en mi-juillet pour la fin du chantier. S’agissant des problèmes des décaissements, Luc Adolphe Tiao a promis de s’y pencher avec les acteurs concernés pour des solutions diligentes.

Hamidou Ouédraogo

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 mai 2011 à 07:20, par kondire
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Enfin voici un premier ministre qui fait son boulot.esperons qu´il ne sera pas fatigué dans quelques mois .Courage et surtout vigilance car il yá surement des mecontants .On a vu avec SANKARA

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 07:48
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Il faut soutenir LAT, déjà il vire des DG qui croyaient que les boites qu’ils dirigeaient étaient familiales ; ce n’est pas fini, reste encore à virer et puis il faut faire les audits de leur gestion.
    Pour les travaux sur les routes, depuis quand Alizèt Gando a appris à faire du béton ? c’est du n’importe quoi ; il faut dare dare lui retirer le marché et le confier à quelqu’un a qui l’expertise ! Elle nous fatigue celle-là

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 11:20, par will
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Alizèta il faut te calmer cette fois ci Simon a eu raison sur toi les routes ce n’est pas la tannerie tu es en retard et on doit t’imposer des pénalités de retard.Si tu ne peut pas tu passe la main à OK c’est son job. vas voir son chantier à ouaga 2000

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 11:22
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    De ce coté Simon a raison Alizèta a des foutaises elles joue à la belle mère national ; le Premier Ministre devrait s’aligner derrière Simon pour qu’ensemble ils disent la vérité à la damme jouer au médiateur prouve qu’il est du coté d’Alizèta Gando et pourtant à chaque sortie des autorités pour constat elle dit la même chose. Satom viens de commencer mais allez-y voir tout est propre les usager son à l’aise mais depuis 2009 la route de gounghin est occupé par une entreprise irresponsable gérer par des escrocs du pays qui pillent nuit et jours qui prennent le pays pour leur champs de leurs papas. Elle n’a qu’à rester dans le gando et laisser les compétents faire les travaux public. Tout finira un jour ici au Burkina Faso !!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 11:22, par will
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Alizèta il faut te calmer cette fois ci Simon a eu raison sur toi les routes ce n’est pas la tannerie tu es en retard et on doit t’imposer des pénalités de retard.Si tu ne peut pas tu passe la main à OK c’est son job. vas voir son chantier à ouaga 2000

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 11:32
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Si Alizet Gando ou EBOMAF ne sont pas à la hauteur des marchés que l’Etat leur a attribué de façon cavalière, qu’on leur retire simplement le marché.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 11:37, par Nanoukda
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    A han. Je comrend. C’est pour ca que j’ai vu que le chantier de EBOMAF (prolongement circulaire vers route de Kaya) qui était en souffrance, sans signalisation et jamais arrosé malgré ces énormes crevaces a tout de suite était très bien signalé et arrosé. A l’occasion, ils ont emmener quelques engins pour remplacer les brouettes sur le terrain. Monsieur le PM, ces vereux font exprès pour tomber le gouvernement et le PF. Sinon, comment comprendre ces laxismes révoltants et ces mensonges sur les délais comme si c’était un contrat verbal.

    il faut souvent sortir de manière inoppuné. tu verra comment, ils nous traitent, ces nouveaux esclavagistes.

    A Simon, bravo d’avoir tenu tête à la belle mère. Mais attention, "oub na yis f la buudu" (Excommunier).

    Bonne chance nous tous

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 12:01, par Parimyéllé
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Si Alizet Gando ou EBOMAF ne sont pas à la hauteur des marchés que l’Etat leur a attribué de façon cavalière, qu’on leur retire simplement le marché.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 12:07, par le bon citoyen
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Bonjour à tous,

    Les choses commencent vraiment à changer au BF. Qui aurait cru à une discussion sur un chantier de la Belle Mère Nationale ? On se rappel de ce DG qui avait retiré un marché de la belle mère à Bobo. Ce monsieur a été viré et remplacé dans la semaine et son remplaçant n’a trouvé mieux que de reconduire la même entreprise avec un avenant car aucune autre entreprise n’à oser soumissionner contre la Belle Mère Nationale. Mais disons nous la vérité, même si Simon déconne souvent, face à cette mafia, c’est la seule personne qui ose encore lever le ton.

    Il ne fallait pas des discussions inutile, le DAO et les contrats existent avec les délais d’exécution, il suffit d’y référer pour comprendre que cette dame n’a pas du tout respecté le délai.

    Il est de la faute de nos dirigeants aussi, quand les décaissements connaissent des retard ou le déguerpissement des riverains (à ce niveau, Simon abat chaque fois un travail énorme). Il faut aussi voir le cas des interventions de l’ONEA, de la SONABEL et de l’ONATEL lors des montages des dossiers. J’ai l’impression qu’on ne consulte pas ces structures pendant le montage du dossier si bien fait qu’on leur accorde des délais irréalisables pour enlever leur installation et permettre aux entrepreneur d’être dans les délais.

    Pour EBOMAF qui parle des délais d’exécutions irréalistes, je le condamne puisqu’il s’est engagé en connaissance de cause.

    Pour les chantiers au BF, LAT au beaucoup à faire, car c’est le secteur le plus pourri au BF après la Douane.

    Du courage LAT

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 12:10
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    HA ! QUELLE HISTOIRE !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 13:07, par Siida
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Pour une fois je suis d’accord avec le Maire Simon COMPAORE. Voila un chantier attribué en avril 2009 pour 15 mois ; qui devait être terminé en juillet 2010 ; qui a été prorogé de quelques mois ; qui devrait être clôturé depuis belle lurette et qui est toujours en cours malgré toute la bile déversée par les ouagalais à cause de toutes sortes de désagréments dont ils sont victimes.
    Que voulez-vous Mme Alizet GANDO est toute puissante. Elle fait ce qu’elle veut et même tout ce qui s’est passé au Burkina depuis février 2011 ne l’émeut outre mesure.
    Mme Alizet GANDO fait ce qu’elle veut au vu et au su de tous. Elle engage le minimum de personnes et parfois non qualifiées pour ses chantiers au risque de gêner la réalisation de ceux-ci, par appât du gain ce qui ne permet pas de lutter contre le chômage ; elle n’a aucun respect pour son personnel et ses vis-à-vis ; elle est d’une vulgarité hors du commun.
    Voilà un morceau trop gros pour Luc Adolphe TIAO. Ce n’est pas de sa faute car même le peuple n’y peut rien. A moins que...

    Répondre à ce message

    • Le 22 mai 2011 à 07:40
      En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

      Moi je dirai plus tot que c’est ce genre de morceaux intouchable qui font et qui ferons toujours revolter ce peuple. Aucun individu ne doit etre considere comme au decu des lois de la nation. La crise a montre que beaucoup de choses etaient toujours possible au pays et le peuple est temoigne et desormais conscient de cela. Il appartient a nos autorites de prendre leurs responsabilites pour que le pays ne reconnissent plus une crise de cette empleur la. Et ceux-ci passent necessairement par l’elimination de la superprotection dont beneficie certains individus. Prenez garde car les crises connaisent generalement des effets de plus en plus negatives que les precedentes(experience).

      Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 13:15, par lelievre
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Au moins un PM qui travaille sur le terrain et dit certaines vérités même aux intouchables. Pour ma part je pense que le chantier devrait être retiré des mains de SACBA pour être confier à SATOM qui réalise si bien ses travaux. SACBA n’a aucune expérience en matière de bitumage. Que Tan’Aliz retourne à ses tanneries et laisse les experts faire leur job. Je me demande même comment a t elle fait pour avoir un marché de bitumage de routes.... Si ce n’est que par corruption. Pauvre Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 13:50, par olas
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    ce qu’on a peut etre oublié de dire à blaise au cours de la crise c’est que les 2 grandes causes des problèmes de ce pays sont : son frère et la belle mère de son frère.Tant qu’il ne trouvera pas de solution à ces 2 phénomènes la crise continuera et peut plus compliquée pour lui. Ce sont ces 2 là qui font la pagaille dans ce pays par leur boulimie de l’argent et surtout par leurs intrigues. en tout cas il est averti. Si jamais lui le chef doit doit encore fuir Ouagadougou cela sera causé par ce tandem diabolique

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 14:01, par Condo2
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    On a en marre de cette comédie, des sortis à coup de millions qui ne sert à rien.
    Alizèta Gando : on dirait que par finie cette dernière a acheté tous le Burkina Faso. Alizèta Gando par ci par là, en voyant ça fortune et toute les villa quelle possède et en plus les marché de milliard en gré à gré.
    Comme l’a dit hier un … Il faudra une véritable place pour la jeunesse et des signaux forts en prenant des sanctions courageuses sinon c’est baho baho baho ding ding ding bogoum bougoum bougoum et c’est pas sur que certains auront encore la force pour venir faire "a ré a ré aré" à la TNB !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 20:21, par gz
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Je demande à SEM Le PM de faire aussi un tour sur l’axe Ouaga-Pô et de faire la comparaison des tronçons Ouaga-Kombissiri et Kombissiri-Pô.

    Que Dieu nous garde !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2011 à 23:35, par Diff
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Alizeta Gando et EBOMAF sont tous pareilles. Le cas Alizeta encore grave. De la tannerie on passe au bitumage hahahahahaha !!!!!!!tout est possible au Faso. Tan Alize n’a pas d’ingénieur, elle n’a que des maçcons locaux pour trvailler. On va tout voir au Faso. Elle s’accapare de presque tous les marchés et n’est pas capable de faire un bon travail parce que belle mère de Blaise. Ça suiffit, nous sommes fatigués avec soit disant faveur qui n’arrange ni le pays ni ses enfants. Le Burkina a de grands ingénieurs des travaux publics qui n’attendent des occasions pour s’exprimer. M le premier Ministre n’octryez plus de marché de route a cette dame la svp.
    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2011 à 01:08, par lesdélaissés
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    "la belle mere nationale la waaa", c’est pour qu’on parle on va dire qu’on a parler, sinon rappeler vous de la chute de l’immeuble TAN ALIZ en face de la maco : cest elle qui peut pas gerer ce si petit chantier,qui aujourdhui construit des routes ; BONNE CHANCE

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2011 à 01:10, par Rassak-kégré
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Tout mon soutien à Simon COMPAORE contre les mensonges de la Dame des Cuirs reconvertie dans le béton. Simon,ici là tu as raison pian, et nous te soutenons. Ce sont des vérités comme celles là que nous voulons entendre dans le milieu des intellectuels du parti au pouvoir. La vérité rougit simplement les yeux mais ne les crèvent pas. Ton courage est louable et il est exploité à bon escient dans cette circonstance. Courage, courage et courage !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2011 à 14:05, par akelo
    En réponse à : Grands chantiers de Ouaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Tond mi taaba. ya wourou bala.

    Apres ils vont trinquer un verre ensemble. Esperons quand meme.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2011 à 12:40
    En réponse à : Grands chantiers de HOuaga : Luc fait le tour du propriétaire

    Je pense nil set gran tem pr les homes integers de dir non a ce que lon nous fai vivre. Nou meriton mieu ke ca. Si le pouvoir ne se preocupe pa d nous, changeon le d main !! I’m es ten ke tou ca change.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés