Grève de la police municipale de Bobo : Les agents demandent le départ de leur commissaire

mercredi 18 mai 2011 à 02h21min

Les agents de la police municipale de Bobo-Dioulasso ont observé un arrêt de travail dans la matinée du lundi 16 mai 2011 pour exiger le départ de leur commissaire et l’amélioration de leurs conditions de travail. A cet effet, le maire de la commune, Salia Sanou les a reçus avec promesse de les rencontrer le vendredi 20 mai 2011.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Pour les agents de la police municipale de Bobo-Dioulasso, ce mouvement à « caractère pacifique mais ferme, sans perturber la circulation ni la quiétude des populations et sans coups de feu », visait à demander le « départ immédiat et sans condition » de leur commissaire. A ce dernier, ils reprochent un « désintérêt total face à nos préoccupations », et le « non respect de la hiérarchie dans le fonctionnement et l’organisation du service, mais aussi la transmission de l’information ». A la rencontre de la police nationale et municipale avec le ministre de tutelle, ont-ils dit, toutes les autres polices municipales ont participé sauf celle de Bobo-Dioulasso.

Les éléments de la police municipale dénoncent également la vétusté de leurs locaux et le « manque cruel » de matériel de travail, avec seulement deux véhicules de service. Comme pour prendre la presse à témoin, ils lui ont fait visiter les bureaux des adjoints qui ne disposent d’aucun ordinateur, les toilettes qui sont détériorées et bien d’autres réalités du service qui a 15 ans d’existence. Par la suite, les policiers municipaux ont délégué six représentants pour rencontrer les autorités municipales afin de leur transmettre le désaveu de leur commissaire et la réclamation de meilleures conditions de travail. Ceux-ci ont été reçus par le secrétaire général de la mairie pendant près d’une heure, et ensuite par le maire de la commune lui-même.

Après quoi, le maire, Salia Sanou, a personnellement fait le déplacement du commissariat pour s’entretenir avec l’ensemble des grévistes. De cette entrevue qui n’aura duré que quelques minutes, le porte-parole du mouvement, le sous-officier Abdoul Aziz Fayama confie notamment : « Nous avons fait cas au maire, de toutes nos préoccupations. Il en a pris connaissance en promettant de nous rencontrer le vendredi ». Le sous-officier Fayama estime par ailleurs que cette rencontre avec le maire de la commune permettra de discuter largement de la plate-forme revendicative qui lui sera soumise.

Le maire de la commune aussitôt parti, les policiers ont levé les barrières et confié que leur mouvement venait de prendre fin. C’était dans les environs de 11h 45 mn. S’ils ont souhaité que la presse suive de bout en bout leur arrêt de travail, et demandé qu’elle soit présente vendredi à leur rencontre, le maire et le secrétaire général de la mairie quant à eux, ont refusé de se prononcer sur la situation. Chacun a décliné les interviews sous divers prétextes.

Jean-Marie TOE

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 mai 2011 à 13:00, par VP
    En réponse à : Grève de la police municipale de Bobo : Les agents demandent le départ de leur commissaire

    Les motifs que les policiers municipaux invoquent,ne sont pas imputables à leur nouveau Directeur qui n’a meme pas six mois de service.Il n’ont qu’à dire clairement qu’ils ne veulent pas etre commandés par un policier nationale.Si le Maire les accompagne,ça sera le déluge.Demander à Simon COMPAORE il va vous expliquer ses regrets avec son Directeur OUANGO.Ils sont plus escrocs et corompus que tout le monde.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2011 à 23:13, par gz
      En réponse à : Grève de la police municipale de Bobo : Les agents demandent le départ de leur commissaire

      MOn frère VP, vous ne dites pas la vérité. KPC a fait combien d’années à la PM ? (10ans). Et combien de mois il a fait au CCP comme DR ? (06 mois). Mais la merde il a sémé à la PM, il a voulu refaire la même chose au CCP ; ça lui a couté son poste. Son départ a été un ouf de soulagement et pour le maire Smon Compaore et pour l’ensemble des policiers municipaux. De grace, ne parlez pas de ce que vous ne savez pas. Surtout n’essayez pas de diviser les forces de police. On a vu des agents d’un corps reclamer le départ de leur patron du même corps. Si le commissaire se sentait policier municipal et travaillait dans l’intérêt des agents je ne vois pas pourquoi ils vont demander son départ. Mais s’il se met à l’écart et il veut commander, là il ya problème.

      Cordialement, mon cher VP.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2011 à 14:33, par Bakarijan
    En réponse à : Grève de la police municipale de Bobo : Les agents demandent le départ de leur commissaire

    Monsieur le maire, je ne suis pas de la police municipale mais je te pries de te pencher serieusement sur leur plate forme. La survie de ce corps est menacé dépuis la suspension des côntrôles policiers dans la ville de bobo. ILS NE PEUVENT PLUS SOUTIRER de l’argent aux citoyens pour couler à flot la bièrre le soir et entretenir leurs maitresses. Conscient que le virement à trois quatre ving degré peut être fatale à un homme, je te demande de les autoriser à sortir de nouveau pour reprimer les infractions. Par la suite, vous leur donnerez un preavis pour suspendre leurs activités. Si tu fais la sourde oreilles sans suivre mes conserils de sage, ne sois pas surpris d’avoir sur la consccience l’hecatombe qui se profile a l’horizon. merci bien monsieur le maire.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2011 à 17:14
    En réponse à : Grève de la police municipale de Bobo : Les agents demandent le départ de leur commissaire

    Quel travail fait la police municipale ? J’ai oublié, ils rackettent les gens. depuis que le gouvernement a suspendu les contrôles policières, il y a moins d’accident. on ne veut plus la police municipale caché aux abords des feux tricolores soit disant qu’ils réglementent la circulation alors que c’est pour remplir leur poche.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés