ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

mardi 17 mai 2011 à 01h07min

Les travailleurs de l’Office national des télécommunications (ONATEL-SA) de Ouagadougou, ont suspendu leur sit-in le 15 mai 2011 car ils ont enfin obtenu gain de cause. Selon le secrétaire général (SG) du Syndicat national des travailleurs des télécommunications, Souleymane So que nous avons rencontré le 16 mai dernier, presque tous les 4 points extraits de la plate-forme revendicative à satisfaction immédiate, ont été pris en compte à l’issue des négociations. La reprise du travail par les agents de l’ONATEL a été constatée par le ministre des Transports, des postes et de l’économie numérique, Gilbert Noël Ouédraogo qui a accompagné le directeur général de l’entreprise, Mohamed Morchid dans son lieu de travail avec les encouragements du gouvernement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Après 5 jours de sit-in qui a entraîné la paralysie des services de l’ONATEL, les travailleurs ont jugé opportun de mettre fin à leur mouvement et de reprendre le travail, car les négociations ont abouti à la satisfaction de leurs 4 points revendicatifs à satisfaction immédiate. Ces 4 points concernent l’augmentation des salaires, la dotation des travailleurs en forfaits téléphoniques, la mise à leur disposition de documents pour conclure une convention collective, le rétablissement des acquis relatifs aux concours professionnels et à la vaccination, etc., a indiqué le SG du SYNATEL, Souleymane So.

C’est au regard des réponses apportées à ces 4 points que les travailleurs ont décidé de reprendre le travail afin de réparer rapidement les pannes survenues au cours du sit-in pour ne pas laisser la clientèle dans la souffrance. Mais ce qui motive davantage les agents à reprendre le travail, a-t-il soutenu, c’est l’implication du gouvernement qui lui a permis de comprendre tout ce qui se passe au sein de l’entreprise en matière de gestion. A l’en croire, le gouvernement s’est engagé à faire en sorte que le management puisse continuer à être à la hauteur des attentes des travailleurs. Pour le SG du SYNATEL, la privatisation de l’ONATEL n’a pas été une bonne chose car les travailleurs sont passés d’une gestion étatique que l’on peut qualifier de transparente à une gestion opaque. « Si on ne prend pas de dispositions comme nous le souhaitons, nous allons aller vers le chaos sur le plan technique », a-t-il prévenu.

Les excuses de l’ONATEL

Il a présenté les excuses des travailleurs aux abonnés de l’ONATEL pour les dommages subis durant la période du sit-in en demandant leur compréhension. Le directeur général de l’ONATEL, Mohamed Morchid en a fait de même. « Les désagréments ont été énormes, les clients ont vécu des moments difficiles à cause de la rupture des services de l’ONATEL notamment le réseau, l’internet, le téléphone fixe, etc., », a reconnu M. Mohamed.

Tout en demandant la compréhension des abonnés, il a promis de redoubler d’efforts pour leur offrir des services de qualité. Abordant le volet des revendications des travailleurs, il a confié qu’il y a eu des propositions et des contre-propositions. Mais grâce aux efforts des autorités gouvernementales, un accord a été trouvé et va permettre à l’entreprise de vivre une sérénité durant une période de 5 ans. Le DG de l’ONATEL n’a pas voulu donner de détails sur l’augmentation des salaires accordée aux travailleurs. Il a surtout remercié le ministre Gilbert Noël Ouédraogo qui a participé activement aux négociations qui ont abouti à la reprise du travail. Selon les affirmations de ce dernier, il y a eu beaucoup de rencontres auxquelles divers acteurs dont le gouvernement, la direction générale de l’ONATEL et le syndicat ont pris part avant de parvenir à un accord qui porte sur 5 ans.

Sans entrer dans les détails, le ministre Gilbert Noël Ouédraogo a indiqué que le protocole d’accord sommaire qui contenait les points essentiels a été signé le 15 mai. Les autres points annexes, a-t-il ajouté, vont être finalisés dans les jours qui viennent avec l’autorité de régulation des télécommunications. Il a salué l’esprit de concession dont ont fait preuve les deux parties qui étaient en conflit. Il a souhaité que le climat de sérénité dans lequel la reprise du travail s’est effectuée, puisse se poursuivre durant les 5 ans. Du reste, le gouvernement veillera à ce que l’accord soit respecté et va tirer les leçons afin que ce qui s’est produit ne se répète plus, a-t-il promis.

Pas de chasse aux sorcières

Il a dit avoir signifié aux deux parties que la loi prévoit que lorsqu’il y a une telle situation, qu’il y ait un service minimum garanti. Selon le ministre des Transports, des postes et de l’économie numérique, la direction a promis qu’il n’y aura pas de chasse aux sorcières mais souhaite que chacun fasse son travail comme il se doit. Il a traduit les encouragements du gouvernement au DG de l’ONATEL.

Dabadi ZOUMBARA

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 mai 2011 à 03:41
    En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

    Les salaires, seront-ils donc aussi bloqués pour une période de 5 ans ?
    Attention car nul ne connaît aujourd’hui, le prix des matières premières et vitales de demain et le salaire devrait quand même aussi tenir compte de cela !

  • Le 17 mai 2011 à 09:18
    En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

    felicitation aux agents de l’onatel. Seul la lutte paie......

  • Le 17 mai 2011 à 11:35, par sri amos
    En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

    nous nous en avons mare d’être les victimes de votre mécontentement et de vos bisbilles avec vos patrons.un conseil prochainement c’est mieux de prendre en otage vos patrons que de nous prendre pour cible. si ça continue comme ça on va pas s’entendre.

    • Le 17 mai 2011 à 13:26
      En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

      J’ai un conseil à donner aux salariés de l’Onatel ; pour les avoir vus à l’oeuvre dans d’autres pays, je peux vous dire que ce que les patrons ont signé, c’est du bleuf pour eux ; juste pour que le travail reprenne ; on en reparlera mais ils n’appliqueront aucun engagement pris tant qu’ils n’ont pas le couteau sous la gorge ! Vous êtes avertis

  • Le 17 mai 2011 à 13:26
    En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

    J’ai un conseil à donner aux salariés de l’Onatel ; pour les avoir vus à l’oeuvre dans d’autres pays, je peux vous dire que ce que les patrons ont signé, c’est du bleuf pour eux ; juste pour que le travail reprenne ; on en reparlera mais ils n’appliqueront aucun engagement pris tant qu’ils n’ont pas le couteau sous la gorge ! Vous êtes avertis

  • Le 17 mai 2011 à 13:55, par Malick
    En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

    Si vous avez eu ceux que vouliez, tant mieux. Mais c’est à croire que vous de la télé...communication vous avez oubliez la ...communication.

    A défaut de laisser le système fonctionner,désactiver les clés pour qu’il soit gratuit.

    Tout comme les balles perdues des militaires, avez-vous idées de combien personnes sont mortes par l’unique telephone Telmob qui était là n’a pu servir pour joindre les pompiers ?
    Combien de jeunes ont perdu la chance de leur vie par qu’ils sont restés injoignables par le recruteurs, ou leurs fournisseurs de l’autre bout du monde...

    La Guerre propre n’existe pas ; mais il est touojours possible de faire moins de victimes innocentes.

  • Le 17 mai 2011 à 14:31, par Le muet
    En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

    C’est idiot d’aller en grève sans prévenir les clients. Je penses que ces agents de l’ONATEL ne s’en prennent pas seulement à leurs patrons mais aussi aux qui assurent leurs salaires. Et si les clients qu’ils négligent décident de gréver contre l’ONATEL à quoi servirait cette augmentation qui restera orale. Agents de l’ONATEL,vous ne pensez qu’à vous seulement. C’est ingrat de votre part. Avant d’agir pensez à ceux qui vous permettent d’offrir le minimum à vos familles. Des affaires qui devaient procurer des millions voire des milliards à certains de vos clients sont allées à eau.Vous avez même achevé des malades parce que leurs parents n’ont pas pu faire de retrait faute de connection. Vous êtes semblable à ces militaires et policiers qui ont oté des vies. Que dits-vous de nos cinq jours de connection que nous avons payés. Connection qui d’ailleurs même quand elle existe ne doit pas être appelé connection parce que très défaillante. C’est parce que nous sommes au Faso on vous aurait traduit en justice avec votre bande patrons rapaces. Ce qui est sûr j’ai pris la décision ferme de ne plus jamais mettre un sou dans les unités de Telmob. Je me contenterai des réseaux où les agents sont un peu plus polis. Mais c’est chiant ! Où allons ? dites-le moi s’il vous plait.

    • Le 17 mai 2011 à 17:58
      En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

      je veux bien vous repondre mais le muet n’a pas besoin de phone . vous pouvez donc communiquer sans rechargé !!! ou bien ???

    • Le 18 mai 2011 à 00:25, par le responsable
      En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

      cher muet, merci de rappeler l’ingratitude des agents de l’onatel-sa, mais n’oubliie pas aussi de rappeler les circonstances de la privatisation de l’onatel
      n’oublie surtout pas de souligner que vos parents ont construit cet ex joyau de l’economie burkinabè en transportant les echelles et les cables-et à pied-de ouaga à koupela : joyau qui a su aider a payer les salaires des militaires a certaines periodes.
      Pour votre gouverne le president malien a dit aux marocains que s’ils croient pouvoir faire comme au BF il n’ont qu’à prendre leur argent et foutre leur camp.Avez vous connu AIR SENEGAL INTERNATIONAL ? renseignez vous.Bref ne traiter pas les lutteurs d’ingrats car si un agent onatel a 100 frs de plus c’est 10 bouches qui ont 10 frs de plus.Ne soyez pas ingrats vous memes. c’est pour tout le peuple burkinabé que ces agents luttent.Comprend plus le burkinabé.ou va-t-il ;les muets parlent

  • Le 17 mai 2011 à 14:55
    En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

    Je pense que nous devons faire très attention à ce genre d’accord qui s’étale sur plusieurs années avec une vie de plus en plus cher, et des patrons hostiles à toute amélioration des conditions de travail et salariales. Monsieurs de l’ONATEL, j’espère que vous avez pris assez de garde fous vis à vis de ces accords. Pour votre cas, reconnaissons que vous êtes victime d’une mauvaise privatisation et vous serez un bouc émissaire pour la suite.... en bon entendeur salut !!!!
    Toutes mes félicitations ! Cette bravoure fera tâche d’huile. Seule la lutte paie.

  • Le 17 mai 2011 à 17:58
    En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

    je veux bien vous repondre mais le muet n’a pas besoin de phone . vous pouvez donc communiquer sans rechargé !!! ou bien ???

  • Le 17 mai 2011 à 19:15, par sietson@yahoo.fr
    En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

    moi j’attendais un appel depuis le Kenya pour un entretien téléphonique relatif à un emploi mais helas !!!!!!!!!!!
    je dis ainsi aurevoir à telmob

  • Le 17 mai 2011 à 21:51
    En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

    Puisque la lutte paix, des travailleurs de la communication pourraient dans les jours à venir se faire entendre. C’est un ministère où pendant plus de 20 ans il n’y a pas eu de possibilité de concours professionnels pour des catégories d’agents. Ceux qui sont rentrés dans ce ministère en B et même en A sont restés sur place sans autre possibilité de voir leur carrière s’améliorer. Bientôt 7 ans ces agents attirent l’attention des autorités sur cette injustice de fait. Mais personne ne leur prête une oreille attentive. Or ce n’est pas la faute de l’agent si l’état lui donne pas les possibilités d’évoluer dans sa carrière. C’est une injustice que la reforme de la fonction publique a bien constaté.
    C’est pour cela que d’autres ministères (Santé ? Police, Sports,...) qui avaient ce genre de problèmes ont dû organiser des tests ou concours de reclassement. Si rien n’est fait pour retablir ces agents qui jusque là ont gardé leur serénité et leur patience, dans leur droit, ils vont se faire entendre aussi. REGARDEZ DU COTE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION.

  • Le 18 mai 2011 à 00:25, par le responsable
    En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

    cher muet, merci de rappeler l’ingratitude des agents de l’onatel-sa, mais n’oubliie pas aussi de rappeler les circonstances de la privatisation de l’onatel
    n’oublie surtout pas de souligner que vos parents ont construit cet ex joyau de l’economie burkinabè en transportant les echelles et les cables-et à pied-de ouaga à koupela : joyau qui a su aider a payer les salaires des militaires a certaines periodes.
    Pour votre gouverne le president malien a dit aux marocains que s’ils croient pouvoir faire comme au BF il n’ont qu’à prendre leur argent et foutre leur camp.Avez vous connu AIR SENEGAL INTERNATIONAL ? renseignez vous.Bref ne traiter pas les lutteurs d’ingrats car si un agent onatel a 100 frs de plus c’est 10 bouches qui ont 10 frs de plus.Ne soyez pas ingrats vous memes. c’est pour tout le peuple burkinabé que ces agents luttent.Comprend plus le burkinabé.ou va-t-il ;les muets parlent

  • Le 18 mai 2011 à 10:19, par BOEFMINGA
    En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

    je suis indigné du comportement brutal des agents de l’ONATEL, comment vous pouvez couper vos clients sans les prévenir ? ce sont des foutaises car ce sont les clients qui payent vos salaires. au lieu de nous permettre de communiquer gratuitement pendant votre grève, vous nous couper subitement comme si nous sommes des malpropres.
    Nous voulons des dommages et réparation.

  • Le 18 mai 2011 à 17:53
    En réponse à : ONATEL : Les travailleurs obtiennent gain de cause

    Moi le conseil que j’ai à donner, c’est de toujours penser à la masse populaire ; qui peut vous soutenir (ce qui sera toujours utile) ou qui peut se retourner contre vous (ce qui serait catastrophique) !
    vous aurez pu laisser les "vannes" ouvertes plutôt que de les fermer !
    Juste une question : qui dans ce pays aurait été contre vous si vous aviez laissé les communications et les accès libres et gratuits pendant ces jours de grève ?à part vos patrons !mais personne n’aurait perdu ni son affaire, ni une opportunité !...
    Demandez un "micro trottoir" à Canal 3 à la question : qui n’est pas content de votre grève ainsi perpétrée ? et vous comprendrez que dans toute lutte mieux vaut avoir la masse populaire...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés