ACCIDENT MORTEL AU TOGO : Les commerçants du 10 yaar dans la consternation

mardi 10 mai 2011 à 01h47min

Depuis l’accident survenu au petit matin du 6 mai 2011 en République togolaise et qui a causé la mort de 26 commerçants et fait 42 blessés, les Burkinabè sont dans la consternation notamment les commerçants du 10 yaar où exerçait la majorité des victimes. Avant que l’Etat ne décrète le lundi, journée de deuil national, les commerçants dudit marché avaient procédé à sa fermeture depuis l’annonce de la triste nouvelle, le vendredi 6 mai dernier. Quatre jours après, on constate toujours la fermeture du yaar mais surtout la grande tristesse qui habite l’ensemble des marchands.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Quatre jours après l’accident survenu au Togo dans lequel ont péri 26 commerçants, la tristesse se lit toujours sur les visages de leurs camarades au Burkina. A notre arrivée au marché du 10 aux environs de 10 h le lundi 9 mai, l’ambiance était morose. Les boutiques étaient toutes fermées, seules quelques vendeuses de légumes étaient installées à l’entrée du marché pour approvisionner les riverains. On constatait également la présence de groupuscules aux alentours du yaar pour, ont-ils dit, se recueillir et témoigner leur compassion aux familles éplorées. "Nous avons accueilli la nouvelle avec beaucoup de tristesse. Ceux qui ont péri dans l’accident sont nos frères car nous étions comme une famille. Nous faisions tout ensemble. Que ce soit des événements heureux ou malheureux, on se soutenait mutuellement", a lancé tristement Georges Zongo, commerçant du 10 yaar. Pour lui, les commerçants sont impuissants face à ce qui est arrivé car c’est la volonté de Dieu.

Eviter que de tels drames ne se reproduisent

Il a cependant invité les autorités à prendre des mesures pour éviter que de tels drames, de plus en plus récurrents, ne se reproduisent plus car les commerçants ont encore en mémoire le triste accident qui s’est produit l’année dernière à Kara au Togo et qui a entraîné la mort de 14 personnes. Il a confié que les commerçants, après l’annonce de la triste nouvelle, ont dépêché une délégation forte de 60 membres au Togo pour participer à l’inhumation et assister les blessés. Le vieux Daouda Kondombo, tout en exprimant sa profonde tristesse par rapport au drame, a fait savoir que ce n’est pas la première fois que de tels drames frappent les commerçants du 10 yaar. " Nous sommes en rassemblement de compassion car la perte d’un être humain est difficile à supporter ne parlons pas de celle d’une vingtaine de personnes", a soutenu Mamadou Maïga.

Ce dernier est toujours sous le choc, car il a perdu des amis au cours de l’accident dont Boureima Ouédraogo qu’il a dit avoir aidé à charger ses affaires dans le car d’infortune avant son départ. Tout comme Mamadou Maïga, Amidou Ouédraogo aussi pleure ses amis et voisins dont Abdoul Rasmané Ouédraogo et Madi Ouédraogo. Il est dans un tel désarroi qu’il n’arrive plus à manger depuis que l’information lui a été portée, a-t-il confié. Croyant de son état, le jeune commerçant Amidou Ouédraogo ne peut que se plier à la volonté d’Allah le Tout- Puissant. Ce qu’il a, par ailleurs, reconnu en souhaitant que le créateur épargne le Burkina de tels malheureux événements. La commerçante Apété Madeleine, de nationalité togolaise qui totalise cinq ans au marché du 10, déplore également la lourde perte que les commerçants burkinabè ont enregistrée en l’espace de deux ans.

"Les mots me manquent pour exprimer ce que je ressens", a-t-elle soutenu. Pour elle, les autorités se doivent de trouver des solutions à ces accidents récurrents dont l’une d’elles est la réfection des routes. Le secrétaire général de l’association Song-taaba du marché du 10, Ousséni Sawadogo, a aussi dit être dans une grande affliction car il connaissait la plupart des victimes.

La succession de malheurs

" Ça commence à nous faire peur. Nous avons perdu 14 personnes l’année passée et 26 autres cette année. Cette succession de malheurs n’est pas de nature à rassurer les commerçants", a-t-il laissé entendre. Son voeu est que les autorités examinent cette situation avec sérieux afin de situer les responsabilités et prendre les mesures qui s’imposent. Il a salué l’initiative du chef de l’Etat qui a décrété le 9 mai, journée de deuil national. Selon les affirmations du SG de Song-taaba, le marché sera ouvert probablement ce jour mardi 10 mai 2011. C’est aussi ce qu’a affirmé Issaka Rabo. Pour ce dernier, ce ne sont pas les commerçants du marché du 10 seuls qui souffrent de la disparition de leurs camarades, mais l’ensemble des Burkinabè et en particulier, le propriétaire du car victime de l’accident, qui est aussi fortement déprimé et consterné. Pour sa part, Alimata Ouédraogo, l’une des vendeuses de légumes, a soutenu que leur présence sur les lieux ne signifie pas qu’elles ne déplorent pas la mort des commerçants. Seulement, ajoute-t-elle, les vendeuses ne peuvent pas suspendre leur activité pendant plusieurs jours car elles doivent subvenir aux besoins de leur famille quotidiennement.


LISTE DE BLESSES ADMIS A L’HOPITAL D’ATAKPAME

1 - Ouédraogo Kiswendsida
2 - Kantchi Damkoua
3 - Kanazoue Kadidjatou
4 - Belem Issifou
5 - Romba Mahamoudou
6 - Sana Madi
7 - Sankara Ibrahim
8 - Kabsoba Bila
9 - Dingue Emilie
10 - Porgo Madi
11 - Kabri Adama
12 - Bagna Alasane
13 - Korbiakou Yacoubou
14 - Ouédraogo Brouhima
15 - Kinentga Nasser
16 - Kaboreh Sétou
17 - Kouanda Sanoussa
18 - Zoungrana Mariyame
19 - Nana Pagna Saïdou
20 - Nikeima Juliette
21 - Tingueri Arouna
22 - Yamneogo Néguéra

NB : deux autres en état comateux


LISTE DE PERSONNES DECEDEES

1- Ouédraogo Mariyama
2- Saoudagou Barkié
3- Badadou Donné
4- Waraytou
5- Targuiguemde Lassane
6- Kampaoré Moussa
7-Kourita Jean Marie (chauffeur du car)
8- Savadogo Mahadi
9-Sedego Mamadi
10- Ouédraogo Ousséni
11- Ouédraogo Abdou
12- Kaboré Gilbert
13- Zangré Ablassé
14- Sani Salahou

NB : onze victimes non identifiées

Dabadi ZOUMBARA et Germaine KERE (Stagiaire)

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 mai 2011 à 08:28, par Emmanuel
    En réponse à : ACCIDENT MORTEL AU TOGO : Les commerçants du 10 yaar dans la consternation

    Que Dieu console les familles et le burkina faso !! que la terre leurs soient legère !! rip...

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2011 à 11:36
    En réponse à : ACCIDENT MORTEL AU TOGO : Les commerçants du 10 yaar dans la consternation

    L’Etat doit prendre des dispositions pour éviter cela à l’avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2011 à 13:32
    En réponse à : ACCIDENT MORTEL AU TOGO : Les commerçants du 10 yaar dans la consternation

    Nous sommes tous sous le choc de ce drame, mais dans de tels situations nous ne devons pas situer des responsabilités.
    Nous sommes tous responsables.
    Je profite de cette ocasion lancer un appel à tous les gestionnaires de sociétés de transports d’équiper tous les sièges de leurs cars de ceintures de sécurités, de prévoir 2 chaufeurs pour les longs tragets, de faire des escales prolongés sur tous les 500 à 800 Km. C’est très importants surtout pour les transports en commun.

    Toutes mes condoléances aux familles des victimes et de leurs proches.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2011 à 14:39
    En réponse à : ACCIDENT MORTEL AU TOGO : Les commerçants du 10 yaar dans la consternation

    Toutes mes félicitations aux auteurs de cet article. Lors du tragique accident de circulation survenu le Samedi 15 Novembre 2008, sur l’axe Ouagadougou Bobo-Dioulasso aux environs de Boromo qui a fait une hécatombe de 70 morts, j’avais déploré :
    - Que le chef de l’État absent du pays lors de l’évènement ne soit pas rentré immédiatement au pays pour la circonstance.
    - Que ne serait ce qu’une journée de deuil national n’ait pas été décrété.
    - Qu’une liste des victimes n’est pas été publié par Fasonet.
    On m’avait répondu que comment pouvait-on établir une liste des victimes dans de tels cas.
    Je vois que les auteurs de cet article on été pertinent, et je remarque que Lefaso.net tient compte des observations de c’est internautes.
    Poussez votre perfection jusqu’au bout en insérant les photos des victimes pour leur rendre hommage.
    Merci et courage

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2011 à 15:30
    En réponse à : ACCIDENT MORTEL AU TOGO : Les commerçants du 10 yaar dans la consternation

    La vie ne doit pas s’arreter pour les vivants parce qu’il y a des morts. Rouvrez vite le yaar. Sa fermeture apporte du reconfort pour un petit temps, mais fait une seconde perte pour tout le monde. Les commercants auraient pu donner une partie de cette seconde perte aux familles des victimes. Il faut depasser ca. Parfois, c’est de l’hypocrisie. Si on pouvait voir le coeur de chaque commercant de ce yaar, on se rendrait certainement compte que la plupart l’ont fait a contre-coeur. Condoleances et ourage aux familles, amis, et commercants.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés