Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

dimanche 8 mai 2011 à 23h40min

L’annonce a été faite vendredi dernier : le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS), Jérôme Bougouma, a suspendu le maire de l’arrondissement de Boulmiougou, Séraphine Ouédraogo, pour une durée de 3 mois.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Même si la décision ministérielle n’a pas été justifiée, on croit savoir qu’elle serait liée aux nombreuses casseroles qu’elle traînerait sur les questions de lotissements notamment à Zongo, à Bassinko et dans d’autres localités de son arrondissement.

Cette suspension fait, en effet, suite à une séance d’audition du maire après de multiples plaintes enregistrées au niveau de l’arrondissement de Boulmiougou autour des questions de lotissement et d’attribution de parcelles dans ledit arrondissement.

Une mission d’inspection aurait été envoyée à cet effet, en vue de faire le point sur les questions de lotissements et d’attribution de parcelles et situer les responsabilités des différents acteurs, afin de faire des propositions de solutions fondées sur une application rigoureuse des textes.

Elle intervient également après la décision du gouvernement de suspendre les lotissements sur toute l’étendue du territoire pour une expertise comme l’a annoncé le Premier ministre Luc Adolphe Tiao, le 28 avril dernier.

Force est de reconnaître cependant que depuis toujours, Séraphine Ouédraogo est sur la sellette et il ne se passait pratiquement pas un mois sans qu’il n’y ait, ou une manifestation ou un écrit ou toute autre action sur les problèmes de lotissement de son arrondissement.

Elle s’est toujours défendue de faire son beurre sur les non-lotis sans véritablement réussir à convaincre tout le monde. Jusque-là, elle semblait d’ailleurs soutenue par les premiers responsables de la Commune. Est-ce donc là un lâchage de ceux qu’on désignait comme étant ses protecteurs qui auraient préféré la sacrifier au moment où tout le monde traverse une zone de turbulences ?

La responsabilité, si elle est établie, ne va-t-elle pas au-delà de la petite personne de Séraphine, d’abord dans l’Arrondissement et ensuite à l’échelle de la Commune ? Est-ce le début d’une opération mains propres qui va toucher tous les autres arrondissements de la ville et des communes du Burkina ?

En attendant que la suspension de Séraphine soit levée, après qu’elle aura été blanchie, ou que cela conduise à autre chose, l’intérim est assuré par le premier adjoint au maire, Johanny Ouédraogo, dont le nom est aussi parfois revenu dans ces histoires opaques de spéculation immobilière.

Hyacinthe Sanou

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 mai 2011 à 01:07
    En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

    Toutes mes félicitation au gouvernement pour cette décision courageuse. Cela fait près de 10 ans que les habitants triment derrière leurs parcelles et ce sont tjrs les riches qui s’octroient les parcelle à Boulmiougou. Je pense que c’est l’occasion pour la société civile et la population de dénoncer tous ceux qui sont liés à cette spoliation honteuse : les Colonel, Sanga, Joanny, Bandé,....ils doivent tous répondre de leurs faits. Ils sont tous devenus subitement riche. En exemple, Monsieur Sanga qui était mon Surveillant au Lycée Vénégré est allé à la retraite à location et depuis qu’il conseiller (silence, il "tape" ses bunker). Ces voleurs de la commune doivent être sanctionné et les parcelles injustement attribué purement et simplement retiré. Je suis hors du pays, mais quand je pense à cette affaire de parcelle (où j’ai dormi à la Mairie pour déposer mon carton et qu’après 8 ans de poursuite je n’ai rien eu, j’ai les larmes aux yeux et j’ai tjrs le sentiment de ne pas être burkinabé !
    Pour cette fois ci, le gouvernement a excellé.
    Bravo !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2011 à 01:37, par pasteur
    En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

    La nouvelle de la suspension du maire de Boulmiougou a été accueilli bien dans les differents par les populations. Avant tout propos, je tiens à remercier le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS)la décision salutaire prise.
    Boulmiougou est reputé être l’arrondissement ou les autorités municipales sont les plus corrompues.
    1) Mme le maire était devenu plus un dieu à Boulmiougou, il était plus facile de chercher à voir le premier ministe ou un ministre et même le maire Simon que de vouloir voir Seraphine, sous pretexet d’avoir dtrop de boulot.
    2) La commission qui a été depêchée à Boulmiougou doit ouvrir l’oeil et le bon. Elle doit bien élargir son champ d’action jusqu’à l’étendre aux reserves administratives qui ont été bradées par ci par là par mme le maire et ses complices. Un inventaire sur ces reserves vous en direz long sur la mafias qui sévissait à Boulmiougou, elles ont toutes été liquidées mais dans les nouvelles zones comme sandogo. Combien de dossiers de demandes de reserves appartenant à des ONG, associations ou à des promoteurs de centres ou d’établissement pour des réalisations de projets sociaux dorment sur le bureau de madame le maire ? Je ne saurai vous le dire.
    3)Difficile même de savoir exactement qui travaille à la mairie, du simple parker au vendeur de carte télephonique en passant par les fameux demarcheurs de parcelles, oh les voleurs de parcelles stationnés, tous ces monsieurs qu’on retrouvent devant la mairie chaque matin font du tout dans cette mairie, cela va jusqu’aux fausses légalisations et à l’établissement de faux actes de naissances.

    En somme tous les ingredients sont reunis pour que mme le maire ne puisse pas échaper à moins que ca ne soit une manière de détourner l’opinion des gens. Le contraire étonnerait plus d’un Séraphine doit repondre de ces actes. Les gens en ont marre et lui demandent de repartir prendre la craie dans son ancien lycée. La population attend de ferme pieds les conclusions de la commission. Elle a trop bouffé, il temps qu’elle s’en aille maintenant.

    Répondre à ce message

    • Le 9 mai 2011 à 18:16
      En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

      J’ose croire que le Comité sur les réformes se pencheront sur la libéralisation des législatives ! Au moins, un Maire indépendant penserait par deux fois avant de poser les actes de Séraphine, puisqu’il n’a pas de protection de gourous !

      Répondre à ce message

    • Le 9 mai 2011 à 19:19, par bad
      En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

      je remercie cet acte courageux du MATD.Voila le genre d actions que nous attendons de gouvernants.Je l invite à jeter un coup d oeil dans les communes de bobo avant que cela ne soit vraiment tard car la ba la population a vraiment mare de leurs maires qui n ont d autres projets que les lotissement.je suis a sarafalao et je puis vous dire que dans ce quartier personne ne sait ce qui se passe avec le maire de dafra SIDI.Voila un non lotti de plus de 30 ans et le maire et ses ouailles ne font que s enrichir sur le dos des malheureuses populations.Certains membres de la commission de ce lotissement se sont tellement vite enrichis qu ils sont passé de la P50 à 2 voitures.Aidez nous M le ministre

      Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2011 à 18:40, par pinto
    En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

    le gouvernement est a felicité, je pense qu’il serait souhaitable que dans toute les mairie l’inspection fasse une enquête pour regeler le problème des lotissement.
    A bobo a la mairie de dafra ces pareils aujourdhui meme ya une commission des ressortissant du non loti de ouezzin ville qui procede a un recemment des gens qui ont été recessement par la mairie et qui non pas eu de parcelle. les 3/4 des parcelles loti ont été dealer par les agents de la mairie moyennant 650 000fcfa au détriment des pauvres gars qui y loge.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2011 à 18:43
    En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

    Félicitations à monsieur le Ministre
    Cette dame a créé du n’importe quoi dans cette commune.

    Mais une grosse question reste posée : Que faites vous du - MAIRE DE KOUBRI -

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2011 à 18:53, par PHAMOUS
    En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

    C’est une bonne décision dans la forme il reste a ce que toute la lumière soit faite sur les opérations de lotissement dans l’arrondissement. J’insiste là dessus parce que j’ai été victime. Ils nous ont retiré nos cartons qui étaient la preuve que nous avons versé la cotisation pour bénéficier de parcelles. Et voila que après plus de 5 ans on court toujours derrière nos droits. Soit on nous remet l’argent qu’on a versé y compris les intérêts courus ou on nous remet nos parcelles.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2011 à 19:01
    En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

    Lachée ? Et par qui ? Juste pour que l’enquete puisse commencer par vos informations.
    Non, je crois que le terme "lachée" n’est pas exact, car elle est mise simplement devant ses responsabilités de maire, comme chaque responsable aura à le faire un jour ou l’autre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2011 à 19:03, par erp
    En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

    Felicitation
    C’est ça un gouvernement responsable.

    Il faut que cette femme là soit jugée. C’est quand même rare de voir une femme escroc.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2011 à 19:03, par ZORRO
    En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

    J’ose espérer que ce n’est que le début du commencement sur les deals des Maires et personnels d’arrondissements. Excepté Mr Marin ILBOUDO de la mairie de Baskuy, aucun des Maires de Ouagadougou et des villages rattachés n’est exempt de reproches. J’invite le gouvernement à s’intéresser aussi à la gestion des zones dites "réserves". Voilà un filon qui est devenu une véritable caverne d’Ali BABA pour les maires, et toutes ces personnes aussi bien des Mairies(conseillers...)que des sans-emplois qui en peu de temps sont devenus subitement très riches.Les zones dites "réserves" deviennent subitement des zones à habitation pour des Gourous au vu et au su de tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2011 à 19:30
    En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

    Tres tres bonne Nouvelle ! Il le fallait ! une veritable mafia organisée par cette mairie. ce qui etait dur a suporter , c’est que dans cette mairie , personne ne repond de quoi que ce soit dans son bureau : il faut imperativement passer par quelqu’un dehors. Pour une mutation on va jusqu’a demander 300 000, 400 000... et ce n’est pas fini ! les papiers tu ne les auras pas, on te fait juste regarder dans un registre ou figure ton nom, un registre qui change de jour en jour et leur fameuse clé Usb, tous en attente d’aller au domaine... une année , 2 ans .... rien. Ils savent que nous travailleur nous navons pas trop le temps donc ils nous tournent et nous tournoient comme des robot. Ah ! vraiment ! il faudrait que cette dame quitte ce coin , elle en est pleinement responsable. Nous sommes pret a la mettre au defis si elle conteste quoique ce soit , pret ! a mettre au grand jour tout ces demarcheur qui roulent pour elle.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2011 à 19:31, par merci king black
    En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

    elle a confondu vitesse et précipitation,salaire et recette.c’est une damme qui n’a jamais rien compris de la politique.politique doit rimer avec humanisme.son comportement n’était plus burkinabè.prise par le vertige du luxe,elle se croyait sur une autre planète.elle n’a jammais su respecter ses semblables comme si elle n’avait jamais été éduquée a la manière des femmes mossi.quelle honte.
    merci BOUGOUMA mon ministre.votre lucidité a permi de dégoupiller les problèmes du moment.vivement que véritable justice soit rendue.vraiment séraphine était une grosse poudrière pour le BURKINA.Ce sont ces mauvaises manières de diriger nos mairies qui compromettent le pouvoir de son excellence BLAISE COMPAORE et pourtant il n’est meme pas au courant de quelque chose.Que chacun porte sa croix.le président COMPAORE ne doit pas porter la croix relative à la faute d’autres personnes.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2011 à 19:35
    En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

    Vraiment c’est bien de régler le problème de ces maires, venu de néant et qui se sont enrichi en vendant les parcelles et les réserves publique. Séraphine n’est pas la seule. Il faut qu’on envoie cette commission aussi à Noogr’Masom. Dans cette commune, mr le maire fait la pluie et le beau temps. Les places attribué à des religieux sont parfois retiré et vendu à des particuliers riches. C’est le cas d’un grand magasin de riz situé en face des religieux qui dit-on était la propriété des religieux. Mais le besoin d’argent étant pressant pour Mr le maire, cette place est vendue au riche Kanazoe Inoussa.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2011 à 20:01, par porgo
    En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

    félicitation mr le ministre mais il faut que vous allez jusqu’au bout car le maire est suspendu mais le système reste là en place il faut des enquêtes approfondi ainsi vous verrez que la commission d’attribution est aussi impliqué voici quelque noms qui pourront vous êtres utile mr ALFRED c’est lui qui fait les enregistrement au nivau de la mairie contre des forte somme d’argent il est aidé par KARIM, Moussa dit petit tous des démarcheur , madame yameogo envoyé par le domaine,Mr Amidou 2eme adjoint au maire qui vient de s’achète des véhicules pas possible qui s’est occupe de l’attribution des parcelles à yagma, mr Cyril et SImon tous des contrôleurs en un rien de temps ont construit des villa pas possible et mr diallo démarcheur sans oublier Mr Johanny 1er adjoint au maire et présentement occupe la place de madame Séraphine.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2011 à 20:15, par Bédjou
    En réponse à : Suspension du maire de Boulmiougou : Séraphine a-t-elle été lâchée ?

    C’est vraiment triste ce qui se passait à boulmiougou notamment en matière de lotissement. Ce sont pratiquemment les même qui continuent à bénéficier de nouvelles attributions. Et la situation du lotissement de Zongo est assez confuse pour la majorité des postulants. Il faut bien un audit des lotissements. Chacun doit rendre compte de ses actes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés