Situation nationale : Le Premier ministre Tiao annonce la suppression de la TDC, la baisse de l’IUTS et d’autres mesures contre la vie chère

vendredi 29 avril 2011 à 01h37min

Reçus à la Primature ce 28 avril 2011 à la suite des représentants du patronat burkinabè, les responsables de la Coalition contre la vie chère vie, des centrales syndicales et des syndicats autonomes avaient de quoi être satisfaits de leur rencontre avec le Premier ministre Beyon Luc Adophe Tiao qui leur a annoncé un certain nombre de mesure visant à maîtriser la cherté de la vie au Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ainsi, il a été question de la suppression de la Taxe de développement communal (TDC), de la baisse de 10% de l’IUTS, du retrait de l’acte instituant une augmentation des frais de consultation au niveau des établissements sanitaires. D’autres mesures visant de manière générale à lutter contre la vie chère au Burkina Faso ont été annoncées par le PM Tiao.

Face à ces propositions alléchantes qui vont dans le sens de la prise en compte de leurs revendications, les responsables de la Coalition contre la vie chère, des centrales syndicales et syndicats autonomes se sont dit plus ou moins satisfaits de leur entrevue avec le Chef du gouvernement.

En attendant une prochaine rencontre avec Luc Adoplphe pour discuter des décisions finales ou des modalités pratiques, ces organisations entendent d’abord faire le point à leurs bases et réfléchir en famille sur les propositions.

Les barons de la Coalition contre la vie chère se veulent quelque peu prudents vis-à-vis des mesures annoncées. Ainsi, Tolé Sagnon, président de la Coalition dit attendre « de juger sur l’effectivité des mesures », tout en se félicitant de la réceptivité du gouvernement Tiao à leurs doléances.

Paul Kaboré, président du mois des centrales syndicales, lui, en revanche, semble plus satisfait des propositions gouvernementales au point qu’il pense placer la manifestation du 1er mai prochain sous le signe de l’apaisement.

Autre satisfaction exprimée ce 28 avril : celle des représentants du patronat, reçus en premier lieu par le Chef du gouvernement. « Nous sommes satisfaits de notre rencontre avec le Premier ministre. Nous avons les mêmes points de vue sur la situation nationale. Nous sommes tout à fait disposés à jouer notre partition pour l’apaisement », confie à la presse Birahima Nacoulma, vice-président du Conseil national du patronat.

Faut-il pour autant s’attendre à des augmentations de salaires en faveur des travailleurs ? « Il n’en a pas été question pendant la rencontre », relève le vice-président Nacoulma.

Luc Adophe Tiao a terminé sa série de consultations en cette matinée du 28 avril par les acteurs de la société civile.

Grégoire B. BAZIE
Ph. Bonaventure PARE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés