Gouvernement burkinabè : Koudougou comme baptême de feu

jeudi 28 avril 2011 à 02h07min

A peine installé dans ses nouvelles fonctions de chef du gouvernement du Burkina Faso, Luc Adolphe Tiao doit déjà faire face à sa première épreuve de la crise sociale que connaît le pays. Koudougou, la ville-source de la colère des élèves et étudiants qui s’étaient ligués pour exiger la lumière et la justice pour Justin Zongo, un de leurs camarades décédé dans des conditions non encore élucidées, était encore en feu ce mercredi 27 avril.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Cette fois-ci, ce sont des commerçants qui ont incendié le domicile du maire de la ville et le local qui abrite la police municipale. Par cet acte –qui est devenu malheureusement le principal mode de contestation-, ils entendaient ainsi protester contre une décision municipale qui a fait fermer une quarantaine de boutiques pour non-paiement de taxes. Depuis le 21 février, le climat était à la défiance entre les populations et les autorités politiques et administratives de cette ville du Centre-Ouest. Il suffisait d’une étincelle pour remettre le feu aux poudres. Quelle mouche a donc piqué le maire pour qu’il prenne cette décision plus que mal inspirée, vu le contexte de tension sociale ?

Cette énième folie meurtrière est certainement la preuve que le calme se fait attendre dans cette partie du pays. Pour le nouveau Premier ministre, c’est probablement l’occasion d’aller au charbon à Koudougou pour tenter de renouer les fils d’un dialogue jusque-là difficile. Le moins que l’on puisse dire c’est que la tâche s’annonce d’autant plus hardie qu’il est, comme son prédécesseur, originaire de cette région où des élèves, des étudiants et maintenant des commerçants, ont visiblement une grosse dent contre le pouvoir. C’est donc un véritable baptême de feu pour Luc Adolphe Tiao que de commencer par éteindre le feu qui vient de reprendre à Koudougou, la ville rebelle.

Bark Biiga

Fasozine

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 avril 2011 à 03:51
    En réponse à : Gouvernement burkinabè : Koudougou comme baptême de feu

    Même à Ouaga aussi il aura des problèmes puisque cette nuit encore on entendait des tirs. C’est la preuve que les differentes mesures prises sont largement en déça des attentes ; il faut encore voir sinon c’est bon mais c’est pas arrivé.

    Répondre à ce message

  • Le 28 avril 2011 à 06:14, par Jean-pierre Wandji
    En réponse à : Gouvernement burkinabè : Koudougou comme baptême de feu

    le monde Burkinabe est navre ; pour peu c’est l’ebulition ; que les autorites prennent conscience du probleme. les besoins primaires ne sont pas satisfaits, ou alors trop chers a satsfaire. Le cout de la vie a touche la plafond pendant qu’il y en a qui vivent dans l’opulence comme s’ils vivaient sur une autre planete. Le navire doit changer d’equipage.

    Merci.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés