Crise sociale au Burkina : La période de chaleur est plus que chaude

jeudi 28 avril 2011 à 02h06min

Alors que la nationale d’électricité annonce la fin des délestages qu’ont connu les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, le Burkina Faso ne rompt pas pour autant avec la chaleur, au propre comme au figuré. En cette fin de mois d’avril, la canicule semble à son summum et les pluies se font fortement désirer.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Si les averses semblent quelque peu en avance dans l’Ouest du pays, la capitale, quant à elle, ploie sous une chaleur étouffante. En milieu de journée, il est quasiment suicidaire de s’exposer au soleil. Même les touristes occidentaux si friands de bronzage, fuient plutôt le feu déversé par l’astre du jour.

Pendant ce temps, le mercure social ne baisse pas non plus. Malgré la formation d’un nouveau gouvernement sous la houlette du nouveau Premier ministre Luc Adolphe Tiao, LAT pour les intimes, la grogne se poursuit aussi bien au niveau des partis politiques d’opposition que de la société civile. Les premiers prévoient une marche pour le 30 avril prochain.

Quant aux seconds, ils maintiennent la pression contre la cherté de la vie. Après les manifestations du 8 avril qui ont mobilisé une foule importante, les organisateurs ne comptent visiblement pas lever le pied.

Preuve que le gouvernement doit trouver des mesures urgentes pour faire baisser la fièvre et ramener la sérénité entre les différents corps de la société burkinabè. Comment réussir ce pari en étant sous la pression ? LAT et son équipe ont du pain sur la planche. Son seul soulagement est peut-être de voir le président Compaoré se confier à lui-même la gestion des affaires militaires en assurant personnellement le portefeuille de la Défense. S’il faut reconnaître un retour au calme au Faso, on peut également se demander si c’est une simple accalmie ou une paix des braves. En attendant, la capitale Ouagadougou vit toujours sous couvre-feu, même s’il a été plus ou moins assoupli, avec le week-end pascal.

Bark Biiga

Fasozine

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés