Avenue de l’Union européenne : 81 accidents, 05 morts en trois mois et demi

lundi 25 avril 2011 à 22h56min

L’avenue de l’Union européenne, qui va du rond point de la Femme à la « colline bienvenue à Sya » est devenue depuis un certain temps une préoccupation. Au regard du nombre d’accidents qui y ont ces temps-ci.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Les faits sont inquiétants et parlent d’eux-mêmes. Au cours de l’année 2010 la section de la police nationale chargée des constats d’accidents a enregistré 187 accidents dont quatre mortels. A cela, il faut ajouter le nombre d’accidents non déclarés, résolus à l’amiable sur le champ qui sont très souvent les plus nombreux. Du 1er janvier au 19 avril 2011, cette seule avenue a enregistré, toujours selon la section accidents de la police nationale 81 cas d’accidents dont 5 mortels. Sans compter les cas non déclarés.

Les raisons de ces accidents sont multiples. Dans un premier temps, les riverains et les habitants des secteurs qui empruntent cette route qui est en même temps une route internationale accusent son non-éclairage la nuit. En effet, cette importante rue ne dispose pas de lampadaires. Si bien que la nuit venue, elle est complètent noire. La visibilité, à cause des lampes des échoppes y est très réduite. Ce qui naturellement est un facteur important qui explique le nombre d’accidents la nuit venue. Mais ce facteur à lui seul suffit-il à expliquer le nombre d’accidents assez élevés ? En effet, sur cette voie qui est d’ailleurs à double sens, certains usagers ne respectent pas du tout le code de la route.

A commencer par la vitesse qui y est très souvent très élevée. Il n’est pas rare de voir les soirs venus des groupes de jeunes qui y font pratiquement du rallye. Tellement ils font la vitesse. En plus, les nombreux usagers dont les engins ne possèdent pas de phare, constituent un facteur aggravant. C’est pourquoi, en attendant que la commune et ses partenaires trouvent les voies et moyens d’éclairer cette route, il faut que les usagers eux-mêmes observent un minimum de civisme.

En attendant, que faire ?

Selon le maire de l’arrondissement de Dafra, arrondissement dans lequel se trouve la voie en question, « nous allons procéder par des actes de sensibilisation comme nous le faisons habituellement en déguerpissant les stationnements abusifs et en demandant aux populations d’observer le minimum de prudence ». Le maire de la commune qui a été saisi du problème et qui a d’ailleurs rencontré des riverains de cette rue pense qu’il faut placer des feux tricolores au niveau du croisement avec l’avenue Nelson Mandela. Car visiblement cet endroit semble être le plus dangereux et où se produisent de nombreux accidents. Comme solution intermédiaire, des policiers municipaux pourraient être déployés le long de la route pour sensibiliser les usagers au respect du code de la route à l’intérieur de la ville. Ce qui, sans doute permettra de réduire le nombre d’accidents. Mais une fois de plus, les principaux acteurs de la réduction du nombre d’accidents sur cette route sont les usagers eux-mêmes.

500 millions pour les lampadaires

Pour éclairer la route de l’Union européenne, il faut la somme de 500 millions de F CFA. Une somme qui, visiblement n’est pas supportable pour l’instant par la commune de Bobo. Si l’on en croit le maire de la commune. C’est pourquoi, il a fait recours à l’Union européenne, qui a bitumé la route de Boromo à Bobo-Dioulasso. A l’inauguration de cette rue, le représentant résident de l’UE Amos Tincani avait accédé à cette requête et avait promis que son institution va prendre en charge son éclairage. Aux dernières nouvelles, le Budget aurait été acquis mais est adjoint à celui qui servira au bitumage de la route Boromo-Sakoinsé. C’est dire qu’en réalité, les choses ne devraient plus prendre beaucoup de temps. Mais en attendant, prudence.

Séri Aymard BOGNINI

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 avril 2011 à 09:11
    En réponse à : Avenue de l’Union européenne : 81 accidents, 05 morts en trois mois et demi

    *** Il Faut des Ralentisseur

    *** Il faut la signalisation au sol, avec les peintures spéciales réfléchissantes ; et non les peintures ordinaires simple

    *** Il faut définir des heures de déplacement pour les Poids lourds, afin de fluidifier la circulation
    Par exemple : de 6Heure à 9Heure puis de 11Heure à 13Heures et enfin de 17Heure à 18Heure, les élevés et les travailleur auront la priorité de circulation ; les autres plages horaires seraient sans restriction, les camion, citernes et autres poids lourds pourraient circuler à ces moments.

    ************************************************************En tout cas, en attendant les lampadaire, il faut faire quelque chose****************

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2011 à 10:33, par Donmozoun
    En réponse à : Avenue de l’Union européenne : 81 accidents, 05 morts en trois mois et demi

    Ce n’est pas la première fois que la sonnette est tirée pour cette avenue. Les solutions intermédiaires sont bien mais insuffisantes à mon goût. du fait que cette avenue est une route internationale, les voyageurs même en ville n’ont pas tendance à lever le pied de l’accélérateur. Pour moi, il faut faire des ralentisseurs et obligé ainsi tous les usagers à moto comme à véhicule à devoir ralentir. La communication est aussi importante. Il faut insister avec des panneaux de signalisation bien visibles que la vitesse est limitée à 50 km/h en agglomération. Tous les croisements sur cette route sont dangereux. Pour être efficace il faudrait placer des feux tricolores à tous ces croisements. Vu que cela n’est pas possible, penser aux ralentisseurs des deux côtés de chaque croisement. Ainsi, même s’il y a accrochage, les dégâts seront moindres. J’espère vraiment que l’union européenne s’exécutera et qu’enfin, l’on pourra se distinguer de loin sur cette route. J’habite le secteur 24 et j’ai toutes les difficultés la nuit, vu que le goudron même est noir. Tous les jours que Dieu fait, je vois un accrochage sur cette route.
    Les solutions ne manquent pas mais en attendant l’éclairage, PRUDENCE ET PRUDENCE.

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2011 à 10:57
    En réponse à : Avenue de l’Union européenne : 81 accidents, 05 morts en trois mois et demi

    Vous auriez pu dire dans quelle ville se l’avenue dont vous parlez !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2011 à 13:00, par Artisan de Paix
    En réponse à : Avenue de l’Union européenne : 81 accidents, 05 morts en trois mois et demi

    S’il vous plaît : cette route mesure envioron 2km. On nous annonce qu’il faut 500 millions pour son éclairage. Voyons donc : un demi-milliard pour éclairer ce petit bout de route !!. C’est plus qu’il ne faut pour le bitumer !!!!! J’imagine que les lampadaires seront en argent et les fils électriques en or : pauvre Afrique !.
    Autre question : comment le projet de construction d’une voie urbaine a pu être ficelé en excluant l’éclairage ??
    Le mensonge public, l’affairisme administratif, l’incompétence impunie, la bêtise politique et la mal gouvernance a encore de beau chemin dans cette contrée.

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2011 à 14:13, par lefaché
    En réponse à : Avenue de l’Union européenne : 81 accidents, 05 morts en trois mois et demi

    En réalité, l’on doit se demander à quoi servent nos autorités communales. N’est-on pas allé à la décentralisation pour resoudre plus facilement les problèmes ? Je reste convaincu qu’il n’y a aucune volonté de solutionner ce problème de la route en question. Pourtant il suffit de l’emprunter tôt le matin pour comprendre le danger qu’encourent nos enfants sur leurs engins allant à l’école lorqu’en même temps, se fofilent des camions mastodontes de marchandises et de produits souvent dangereux qui leur disputent la route. L’analyse et les solutions proposées sont pertinentes. Mais il faut se convaincre que même sans l’argent de l’UE on doit agir :
    - dejà prendre des textes pour rappeler la règlementation en matière de circulation routière (horaire) pour les gros engins
    - interdire les stationnements abusifs de ces engins qui gènent la circulation et au besoin sevir (Simon fait mettre des sabots à Ouaga et ça marche) ce sera d’ailleurs de amendes pour renflouer les caissent communales en attendant le complément chez nos partenaires.
    - interdire les installations anarchiques car la patie reservée aux deux roues est occupée par des étales de pétits commerçants et autres vendeurs ambulants.
    - servir contre ces transporteurs qui pensent que les abords de cette route constituent la gare routière.
    - réaliser rapidement des ralentisseurs
    Ensuite aller voir comment les chiffres se sont améliorés du coté des sapeurs pompiers et de la Police.
    Tout ceci sans un seul franc de l’UE et autres parténaires déjà gentille de nous avoir gracieusement construit cette route.
    Quant on a choisi d’être maire ce n’est pas pourtant ensuite avoir peur de prendre les dispositions qui s’imposent pour préserver la sécurité de la population. Si vous êtes incapables comme le montre votre attitude actuelle, démissionnez. C’est facile de chaque fois dire n’y a pas d’argent mais alors que faites-vous pour. L’éclairage de la route de Nienéta ( vers domicile du maire central) non prioritaire pourtant aurait suffit pour cette partie très dangéreuse pour nous. Faites quelques chose sinon .......

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2011 à 14:45, par Banou
    En réponse à : Avenue de l’Union européenne : 81 accidents, 05 morts en trois mois et demi

    Moi même suis un habitant du secteur 25, mais vivant présentement à l’étranger. Le problème d’accident est tellement criard sur cette belle avenue que certains habitants préfèrent passer dans la zone non lotie, mais s’il pleut tout le monde se retrouve sur la même voie.
    Comme l’ont dit mes prédecesseurs, en plus des feux tricolores dans les différents carrefours,je crois qu’une réflexion peut être menée sur comment désengorger cette avenue en construisant d’autres grandes voies praticables joignant directement les secteurs 25 et 24.Et aussi faire dégager les étalagistes qui y pilulent et constituent des causes d’accidents.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés