Les militaires se font entendre à Pô

lundi 18 avril 2011 à 01h15min

Pendant que le couvre-feu battait son plein à Ouagadougou, des militaires ont, aux environs de 22 h, fait retentir des armes lourdes à Pô, province du Nahouri, située à une quinzaine de kilomètres de la frontière ghanéenne. Des véhicules d’autorités, notamment ceux du haut-commissaire de la province, du maire de la commune, du commissaire de police et du commandant de la compagnie de gendarmerie ont été retirés par les militaires. Les causes réelles des exactions de Pô, ainsi que l’origine des manifestations ne sont pas encore connues.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Selon certaines sources, les manifestants auraient visité certains commerces de la place qu’ils ont cassés et pillés. Deux blessés ont été enregistrés au CMA de Pô, selon le maire de la commune, Henri Koubizara.

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés