CONCERTATIONS A KOSYAM : La Police demande la compréhension de la population

mardi 12 avril 2011 à 03h17min

Le président du Faso, Blaise Compaoré, a rencontré le 11 avril 2011 à la salle polyvalente du palais de Kosyam les sous- officiers et les officiers de la Police nationale. L’objectif était de recenser leurs préoccupations et de voir dans quelle mesure y apporter des réponses afin de permettre au personnel de la Police d’accomplir efficacement sa mission.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ils étaient 97 assistants et 88 officiers de police à être reçus par le chef de l’Etat, Blaise Compaoré, dans le cadre des concertations qu’il a engagées avec les différentes couches sociales. Reçues différemment, les deux catégories de la Police ont soumis, au président du Faso, leurs préoccupations parmi lesquelles les moyens logistiques et les questions de commandement. Selon l’assistant de police Amadou Gueï, les questions de sécurité des populations ont été évoquées au cours des échanges. Il a souhaité que le chef de l’Etat, qui a dit avoir pris note, apporte des réponses aux différentes préoccupations qui lui ont été soumises afin de permettre au personnel de la Police d’accomplir efficacement les missions à lui confiées.

Aucun homme n’est parfait

"Aucun homme n’est parfait. Si des policiers commettent des bavures, c’est parce qu’ils sont des humains", a soutenu l’assistant de police, Emma Boumassi. Il a par ailleurs demandé la compréhension des populations en ces termes : "Nous sommes des frères et soeurs ; nous sommes là pour leur protection. Il ne faut pas que les populations voient en nous des ennemis. S’il y a une erreur, qu’on se comprenne car seul Dieu est parfait". Pour sa part, l’assistant de police Evariste Bassolé a laissé entendre que les problèmes que vit la Police sont ceux que vivent les autres institutions du Burkina. Quant à l’assistant de police Nouhoun Sourabié, il a demandé plus de retenue de part de certaines personnalités politiques lorsqu’il y a des événements malheureux. "Nous regrettons l’acte de l’honorable député Aline Koala qui a dit que nous sommes mal formés.

C’est une institution et le bon sens voudrait qu’on attende qu’une preuve soit établie avant qu’on inculpe les auteurs d’une forfaiture. Du reste, nul n’est parfait. C’est parce que nous travaillons que nous commettons des erreurs", a-t-il signifié. L’assistant de police Salifou Nikiéma a aussi souhaité qu’il y ait une compréhension entre les agents de police et les populations car le policier n’est pas là uniquement pour la répression. Pour lui, sans l’appui de la population, il est difficile pour la Police d’atteindre ses objectifs. A l’issue de leur entretien avec le chef de l’Etat, les officiers de police qui n’ont pas voulu dévoiler les différents sujets abordés ont salué l’initiative de la rencontre.

Des échanges directs et francs

Pour l’officier Amadou Borro, les échanges ont été directs et francs. "Toutes les préoccupations, notamment l’amélioration des conditions de vie et la question des tenues ont été soumises au chef de l’Etat qui a prévu une autre rencontre pour l’annonce des solutions", a-t-il indiqué. Son collègue Idrissa Dia Kassaba a aussi confié que les échanges ont porté sur les mêmes préoccupations. Pour lui, il appartient au chef de l’Etat et à son gouvernement d’apporter les solutions idoines aux préoccupations du personnel de la Police afin que les choses rentrent dans l’ordre. "Les échanges ont porté sur tout ce qui entre dans le cadre de la restauration de l’autorité du policier, notamment ses conditions de vie et de travail.

Cela afin qu’il puisse mieux servir la Nation et d’assurer convenablement la sécurité des populations", a confié l’officier de police Ivette Zombré/Boni de la Direction régionale de la Police du Houet. Outre les questions relatives à l’amélioration des conditions de vie et de travail, les officiers se sont gardés d’évoquer les autres sujets abordés car ils estiment qu’ils sont sensibles.

Dabadi ZOUMBARA

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 avril 2011 à 08:39, par si loin si proche(USA)
    En réponse à : CONCERTATIONS A KOSYAM : La Police demande la compréhension de la population

    Il est bien vrai que tout etre humain commet des erreurs mais les erreurs a repetition deviennent de la negligeance et dans les domaines sensibles comme le votre on ne peut se permettre aucune negligeance. Mort de policier par ci mort de policier par la, ca prouve que vous vous batter vvraiment pour la securite des citoyens ; seulement, il se trouve que par certaines exactions, la population commence a perdre confiance en vous( on se rappelle encore de l’affaire de Gaoua qui n’a pas aussi dure que ca). Il vous appartient de travailler a reinstaurer cette confiance. Pour cela il faudra revoir certains de vos de travail. Pour finir, j’appelle mes freres et soeurs au calme car je pense que la lutte a ete bien comprise. continuer de casser n’est pas la bonne solution( d’autant plus que la vie devient de plus en plus chere et que c’est dans les ressources existants qu’on va encore puiser pour reconstruire). Juste une contribution. Merci a tous.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2011 à 09:47, par Vital
    En réponse à : CONCERTATIONS A KOSYAM : La Police demande la compréhension de la population

    Si la police veut la compréhension de la population, elle doit être intelligente et cesser d’être barbare, c’est tout !!!!
    C’est votre comportement qui doit vous excuser !

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2011 à 09:51, par wakatt
    En réponse à : CONCERTATIONS A KOSYAM : La Police demande la compréhension de la population

    Félicitation monsieur le Président c’est comme ça qu’il faut écouter ton peuple comme le font les autres présidents comme ATT qui se rend souvent dans des baptème de quartier. La police est une institution qu’il faut respecter grace à cette police vous êtes tjr au pouvoir si non dépuis 98 vous n’étiez plus au pouvoir. Ils travaillent dans l’ombre par rapport à d’autres qui font du bruit pour se faire voir. Il faut militariser ce corps comme cela se fait par tout pour éviter certaines rivalités et instaurer le respect des corps c’est simple. Voici un corps qui doit avoir son statut particulier pour mieux s’exprimer. Vous même vous savez qu’en matière de renseignement ce sont les meilleurs et si vous prenez en comme leur écrit ça peut vous sauver. Demander au ministre Bassolé Dijbril qui est pandore mais il a su qui bosse parmi ces deux corps et vous avez vu comment il a gerer la sécurité proprement. Parlant des bavure même la meilleure police au monde commet des bavures. Tous ceux qui travaillent commettent des bavure dans leurs services même vous monsieur le président. Ya lieu donc de sensiviliser la population pour une meilleure collaboration avec les forces de défense et de sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2011 à 10:38, par Mazawa
    En réponse à : CONCERTATIONS A KOSYAM : La Police demande la compréhension de la population

    Je m’en veux énormement de les avoir mal jugé au debut, car les evenements ont montré qu’ils sont les plus respectueux. Contrairement à ces militaires qui semblent etre adhérer qu’à la violence. On voit ici des gens humbles, qui ont réconnu leurs erreurs et qui sont résolus à continuer leur travail : celui de la protection de la population.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2011 à 12:42, par yeral dicko
    En réponse à : CONCERTATIONS A KOSYAM : La Police demande la compréhension de la population

    n’gawou !!!!!!!!!aucun mossi n’a prit la parole devant nam Ablassé !qui est fou ?
    Alors à quand la rencontre avec les vigiles ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2011 à 12:44, par sri amos
    En réponse à : CONCERTATIONS A KOSYAM : La Police demande la compréhension de la population

    BONJOUR A TOUS JE SUIS CONTENT QUE LE PRESIDENT AIE RECU LES POLICIERS MAIS JE SUIS CONVAINCU QUE LE NŒUD DU PROBLÈME C’EST PAS A BLAISE DE RESOUDRE MAIS AU AUX POLICIERS D’Y APPORTE PAR LE BON SENS L EDUCATION RECU. C’EST PAS LE PRESIDENT QUI PEUT VOUS FAIRE RESPECTER LE CODE DE PROCÉDURE PENALE CEST UN PROBLEME DE CONSCIENCE .

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2011 à 13:31, par nasser
    En réponse à : CONCERTATIONS A KOSYAM : La Police demande la compréhension de la population

    he mes policiers que ça plaise ou non c’est la verité on peux comprendre que la police à tué une personne lors d’une intervention mais donner des coups à un élève ci vous étiez bien former ça n’allais pas arriver comment vous commettre des bavures et demander en m^me temps la nobles ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés