Opérateurs de téléphonie mobile : Censeurs des jours de manifs

lundi 11 avril 2011 à 02h34min

En 2000, les téléphones portables ont joué un rôle non négligeable dans l’élection d’Abdoulaye Wade à la magistrature suprême. En fin 2010, les mêmes moyens de communication et l’utilisation des réseaux sociaux sur Internet ont permis aux jeunes Tunisiens et Egyptiens de se mobiliser massivement pour chasser du pouvoir Ben Ali et Hosni Moubarak.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ainsi, les nouvelles technologies offrent de nouveaux cadres d’expression et des espaces de libertés aux peuples. Les expériences des révolutions maghrébines font et feront tache d’huile et serviront les causes des organisations qui luttent pour satisfaire leurs revendications ; chose qui inquiète les pouvoirs publics, lesquels tentent de bloquer ou de perturber l’utilisation ou le fonctionnement de ces moyens de communication dès lors que des crises pointent à l’horizon.

Notre pays n’est pas en reste et nos autorités semblent craindre le syndrome des cellulaires dans la mobilisation populaire. En effet, depuis les événements de Koudougou avec la mort de l’élève Justin Zongo, les SMS sont régulièrement perturbés chaque fois qu’il y a des manifestations d’élèves et d’étudiants.

Le 8 avril 2011, à l’occasion de la marche organisée par les syndicats pour exiger des gouvernants des solutions justes et urgentes à la vie chère, l’on a constaté qu’il était impossible de communiquer par SMS pratiquement toute la journée. Perturbation des réseaux ou pannes techniques ?

La coïncidence est troublante et on susurre que les opérateurs de téléphonie, sur instruction des autorités, ont volontairement bloqué le fonctionnement de la messagerie le temps que les manifs prennent fin pour prévenir les troubles à l’ordre public.

Quand bien même ce serait des mesures conservatoires pour des raisons de sécurité intérieure, par respect pour les consommateurs, il était bon que les populations en soient informées pour leur éviter les désagréments qu’elles ont subis .

Rabi Mitbkèta

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 avril 2011 à 11:54
    En réponse à : Opérateurs de téléphonie mobile : Censeurs des jours de manifs

    A mon avis la Population doit poser une plainte contre ces opérateurs téléphoniques pour "la non fourniture de services" auxquels Elle a droit. Dans tout ça, où est passée la Ligue des Consommateurs ?
    Imaginer si la SONABEL devrait couper le courant, l’ONEA devrait couper l’eau et que sais-je encore (c’est parce qu’on mange et boit qu’on a la force pour manifester, marcher...) lors des "mouvements" de la Population, qu’adviendrait à la Population. En Égypte, l’Armée a forcé certains opérateurs téléphoniques à utiliser "leurs services" pour "influencer" les manifestations du Peuple ; ces opérateurs téléphoniques qui n’appréciaient pas ces pratiques, se sont plaints. Si les opérateurs téléphoniques du Burkina sont dans une situation où c’est l’État qui leur force la main, qu’ils prennent le Peuple à témoin (au cas contraire ils sont consentants).
    RESPECTEZ LE PEUPLE SINON VOUS LE REGRETTEREZ TÔT OU TARD !

    Un Citoyen du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2011 à 12:57, par AROSS
    En réponse à : PEUR OU FUITE EN AVANT ?

    Le même scénario a été pratiqué dans l’après midi du 10 mars jusqu’au lendemain à 14h à la veille de la marche des étudiants dans la nuit du 14 à l’après midi du 15 mars, juste parce qu’il y avait un meeting sur le campus.
    C’est vraiment regrettable que nos autorités se comportent ainsi et que les opérateurs de téléphonie se fassent complices d’un tel avatar. Manifestement il s’agit de mesures estinées à museler les gens en empêchant la mobilisation aux manif. Or celles-ci sont pleinement garanties par la constitution. De quoi avez-vous peur, chères autorités, vous avec qui un Burkina émergent sera bientôt possible ?Retenez que pour émerger, il faut pouvoir communiquer et pour communiquer, il faut arrêter de gripper les réseaux de la sorte.
    D’ailleurs, si une manif a été légalement accordée et que par ces actes de sabotage on la boycotte, je pense qu’on viole les dispositions constitutionnelles reconnaissant la liberté de manif. Par conséquent, et le législateur et les juridictions compétentes devraient descendre au rôle.
    Vivement que ça cesse

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2011 à 17:34
    En réponse à : Opérateurs de téléphonie mobile : Censeurs des jours de manifs

    C’est bien la preuve que nous ne sommes pas encore dans une véritable démocratie ici. Où est l’agence de régulation des télécommunications pour dénoncer ces faits ? Où est la ligue des consommateurs ?
    En 2011,le portable est un outil de travail comme un autre. Combien d’argent avez vous fait perdre à la population les jours où on ne peut envoyer des sms ? rendez vous manqués ! déplacements inutiles...
    Avec des méthodes de type staliniennes ou d’autres temps, il est clair que le chemin pour marcher vers le début de l’émergence est long et, pas près de sortir de notre pauvreté.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2011 à 19:09, par Zié Sanogo
    En réponse à : Opérateurs de téléphonie mobile : Censeurs des jours de manifs

    je me suis rendu compte de cette suspension seulement cette fois-ci à l’occasion de la manif du 08/04.

    Il faut dire que cela m’a choqué pour 2 raisons. 1) Cette une véritable entrave à la liberté d’expression, droit fondamental acquis. 2) Si c’est pour prévenir des troubles à l’ordre publique ou comme mesure de précaution sécuritaire, cette suspension n’a aucun sens, et ressemble, comme d’habitude à l’amalgame de la fièvre et du thermomètre.

    Bref, c’est très grave dans le fond et inapproprié pour l’objectif visé.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés