DECES DE BOUDA MADINA : Le gouvernement présente ses condoléances

vendredi 8 avril 2011 à 02h50min

Ceci est un communiqué du service d’information du gouvernement (SIG) relatif au décès de Madina Bouda, du nom de cet élève qui avait été victime d’un traumatisme pour avoir reçu, dit-on, une balle perdue.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Au cours de la nuit du 30 au 31 mars 2011, Mlle Bouda Madina, âgée de 15 ans, élève en classe de troisième au Lycée mixte de Gounghin, a été victime d’un traumatisme cranio-cérébral par balle perdue. Conduite par les sapeurs-pompiers dans une clinique, elle a été prise en charge par le personnel de santé de ladite clinique et de la direction régionale de la santé du Centre.

Au regard de la gravité de son cas, les spécialistes (neurochirurgiens et l’anesthésiste-réanimateur) de l’Hôpital Yalgado Ouédraogo ont été sollicités pour sa prise en charge sur place dans cette clinique. Pour une prise en charge plus adaptée, elle a été transférée par ambulance médicalisée dans le service de neurochirurgie de, l’Hôpital Yalgado Ouédraogo où elle a fait l’objet d’une attention particulière par une équipe multidisciplinaire afin de lui prodiguer les meilleurs soins possibles.

Au regard de son état de santé, le gouvernement a diligenté une procédure d’évacuation en urgence par avion médicalisé vers la France le 03 avril 2011 avec à son bord une équipe de spécialistes à laquelle le ministère de la santé a joint un médecin anesthésiste-réanimateur et un membre de la famille. Elle a été admise le même jour en réanimation à l’hôpital Necker de Paris, où elle a été immédiatement prise en charge.

Malheureusement, le 6 avril 2011, le ministère de la Santé a été informé par l’hôpital Necker et le médecin accompagnateur de ce que Mlle Bouda Madina a succombé à ses blessures. A la famille éplorée, aux élèves du lycée mixte de Gounghin et à la communauté éducative, le gouvernement présente ses condoléances et sa compassion en cette douloureuse circonstance. Toutes les dispositions ont été prises pour le rapatriement du corps.

Le Service d’Information du Gouvernement

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés