Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

lundi 4 avril 2011 à 01h09min

Le Burkina Faso traverse une crise socio-politique, économique et surtout militaire depuis quelques jours. Pour résorber la crise, le président du Faso a initié une série de rencontres avec les différents acteurs. Ce vendredi matin, c’était le tour du haut commandement de l’armée de prendre place autour de la table avec Blaise Compaoré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Elle a réuni autour du chef de l’Etat les chefs d’Etat-major des différents corps de l’armée ainsi que le ministre de la défense et des anciens combattants, Yéro Boly. Après le haut commandement, le chef de l’Etat a achevé les rencontres par les officiers des différents corps de l’armée du Burkina. La satisfaction semble se dégager à la sortie des échanges.
Les attentes semblent nombreuses. Mais « à travers les recommandations qui ont été faites par le chef de l’Etat, nous sentons venir des axes d’efforts que nous allons travailler encore à renforcer », déclare le général Dominique Diendjéré, chef d’Etat-major général des armées à la sortie de la rencontre entre le haut commandement de l’armée burkinabè et le président du Faso.

Des recommandations que l’on peut repartir en deux axes : le renforcement de la communication interne et l’axe social. « Quelquefois aussi, il peut y a des lacunes du côté du commandement », a reconnu le chef d’Etat major. Mais même si le commandement connait quelques lacunes, « je n pense pas qu’il y ait un problème entre le commandement et la troupe », a précisé le Gl Dominique Diendjéré. Néanmoins, cet aspect mérite d’être pris en compte dans les concertations. Toutes les couches sociales connaissent des problèmes sociaux, mais « l’armée étant spécifique, il y a des problèmes sociaux spécifiques que nous devons intégrer », a-t-il reconnu.

La réflexion sur les questions opérationnelles, la logistique, le matériel, l’habillement… voilà des sujets sur lesquels le président a demandé au haut commandement de porter une réflexion approfondie afin que les problèmes soulevés puissent être bien étudiés et trouver des solutions.

A la suite du haut commandement, Blaise Compaoré a achevé sa série de rencontre des hommes de l’armée par les officiers des différents corps. Là, la rencontre a été plus longue. Près de deux heures de temps. Au cours de cette rencontre, les officiers ont soumis les problèmes perçus par le commandement.

En tant qu’interlocuteurs directs des soldats au niveau des régiments, ils sont censés voir les problèmes que ces jeunes vivent. Ce sont entre autres « des problèmes liés aux conditions de vie et conditions de travail que nous avons répertoriés », précise le sous-lieutenant François Zoungrana, commandant du 2e régiment d’infanterie Commando, Ouahigouya.

« Je ne peux pas me prononcer sur la crise en elle-même mais je sais que nous avons eu une écoute particulièrement attentive du chef de l’Etat », ajoute un autre officier. Les débats vont se poursuivre afin d’apporter des solutions aux problèmes que nous vivons. Promesse du président mais aussi des différents corps rencontrés. Le souci actuel étant de travailler à un retour du calme et un apaisement de la situation.

Moussa Diallo


Blaise Compaoré après la rencontre des différentes couches de l’armée : « Je pense que la crise est terminée »

« Je pense que la crise est terminée, mais ce que nous cherchons aujourd’hui c’est des solutions aux problèmes qui étaient à la base de cette crise. Ce qui fait qu’aujourd’hui nous avons parlé du commandement et de la formation. C’est aussi sur cette base qu’on peut parler d’une armée disciplinée, d’une armée plus responsable, plus forte.

Je crois que les officiers ont pris conscience de leur responsabilité sur ces deux questions fondamentales pour une armée à savoir assurer un commandement plus ferme, plus ouvert, plus disponible pour écouter les subordonnés mais aussi savoir que la formation initiale qui est donnée aux soldats n’est pas suffisante.
Il faut accompagner cela d’une formation continue, d’exercices, d’entrainements afin de former davantage la cohésion et aussi d’éduquer les hommes de rang, les militaires d’une manière générale et savoir aussi les inscrire dans le contexte de l’Etat de droit, de l’espace républicain. Ça ouvre des perspectives très grandes pour la liberté. C’est en même temps un espace de responsabilité.

Je pense que la crise est terminée. Il y a une adhésion forte des militaires de rang, des sous-officiers, des officiers à cette initiative. Les réflexions vont continuer. Là, nous n’avons fait que les écouter. Nous allons revoir à la fois les militaires de rang, les sous-officiers et les officiers pour une rencontre synthèse au cours de laquelle vous aurez les orientations du traitement à donner sur le commandement mais aussi sur les problèmes liés à l’habillement ».

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er avril 2011 à 21:59, par pataarbe taale le fils du pauvre
    En réponse à : Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

    les officier quil disses reellement le font du probleme au PF ils sont entierement responssable de ce qui ce passe les soldas sont brime jusqu,au cous quand ont les pose une question aux cour du conseil de ministre consernant l ;arme leurs reponse (RAS) alors ,quils ya des problemes ils sont les coupables de tt ce qui ce passe quil rende fidelement les compte si non rien ne vas change ds l,armee les soldas reçoivent des ordes et apret ils reçoivent les pots casse que les auteures endosse leur responssabilite la hyrachie est pourri tousse sont des viveure ya plus de commandement donc il faut que le PF ouvre l,oeil merde a ce commandement de corronpu

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril 2011 à 15:11, par Tapsoba
      En réponse à : Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

      À lire:les “histoires” de femme de militaire.

      Version du plaignant et de la concubine du militaire.

      www.evenement-bf.net/pages/societe_206.htm

      Répondre à ce message

      • Le 4 avril 2011 à 00:32
        En réponse à : Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

        Assez triste mais drôle quand mm cett affaire là....

        Répondre à ce message

        • Le 5 avril 2011 à 03:51
          En réponse à : Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

          JE ne devais pas rire. c’est pas rigolo mais j’ai ri quand meme. Que le monsieur qui a ete victime m’ en excuse. Surtout la partie ou il devait se mettre debout sur la pk50 pour demarrer avec une main parce que la main gauche etait occupee a sauver son intimite pour un bout de temps. Les militaires - la croyaient se divertir mais est-ce qu’ il savaient que le monsieur pouvait se tuer ou bien meme revenir bruler tout dans la maison ? Pour une femme qui voulait faire la cour a un monsieur et qui n’a pas pu cacher le numero de telephone de celui-ci, voila ou on est arrive.Elle a ete obligee de mentir vis- a vis que le monsieur voulait lui faire la cour. Si c’etait le cas, qui avait interet a prendre le numero de telephone de qui ?
          SEM Blaise dialogue avec tous les acteurs sociaux mais il ne faudrait pas qu’ on oublie la victime qui a ete humiliee comme jamais un homme ne peut etre humilie. Mais c’est un croyant et c’est pourquoi il vit toujours aujourd’ hui. J’ai tellement de respect pour ce garcon. Normalement il devait attaquer l’armee en justice ne serait -ce que pour un dedommagement financier. Ca ne fera pas revenir son honneur d’ homme bafoue. C’est pourquoi on parle de compensation. Ce n’est pas une perequation. Les juges aussi ont raison mais pour etre pratique, moi je prefere que la justice soit tordue avec la liberation des 4 militaires . Ce qui se passe en CI doit nous faire reflechir. Mais les militaires doivent aussi profiter pour se dire qu’ ls ne sont pas au dessus de la loi et ne pas vouloir defendre n’ importe soldat qui aurait maille a partir avec la justice de ce pays. Que cette justice travaille aussi a etre juste pour tout le monde et elle sera respecte. Mias quand il y a une justice pour l’ homme teint court teint long, il y a probleme.
          Que Blaise ameliore ausi les conditions de vie des militaires et des civils. Ca ne va plus au pays et quand on a faim, la colere se leve vite.
          LOP

          Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2011 à 01:41, par Doudou
    En réponse à : Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

    Je pense que les presumés Mutins doivent se preparer a subir les consequences.Ca vout dit la double parole en politique,vous m en direz apres.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2011 à 01:42, par Doul
    En réponse à : Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

    JE PENSE QUE LA CRISE EST LOIN D’ETRE TERMINER. Pour que cette crise prenne fin de facon durable il faut :
    1- reduire les inegalites entre les militaires de la RSP et les autres (reduire le Vlop)
    2- En plus de la formation physique, mettre un accent particulier sur la formation civique, pour ce faire il conviendrait de relever le niveau de recrutement pour mieux assimiler cette formation
    3- rendre l’armee productive ce qui va non seulement leur permettre d’avoir une source de revenu pour resoudre leur problemes sociaux, mais aussi d’eviter l’oisivite mere des vices
    4- executer fermement les decisions judiciaires en reincarserrant les militaires fautifs qui ont ete juges et condamnes et qui ont donnes les pretextes aux aures pour creer ces troubles
    5- dedommager les victimes des troubles (commercants et autres)
    6- mener des campagnes d’explication pour reinstaurer la confiance et l’amour entre les militaires et les autres citoyens
    En plus de ces actions urgentes, il faut a moyen terme, reouvrir tous les dossiers suspendus ou fermes sur les crimes de sang et/ou economique sinon que tot ou tard ces dossiers surgiront et les pretextes ne manqueront pas pour semer des troubles.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2011 à 02:38, par Niba
    En réponse à : Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

    Simplement, rappelez aux jeunes soldats et aux jeunes officiers subalternes (Eh oui !) ceci :
    1. un militaire est né civil ;
    2. d’une mère elle-même civile ;
    3. épouse une civile de parents civils ;
    4. fait la guerre avec des civils (combats,
    renseignements, logistiques et surtout soins) ;
    5. et enfin, s’il a bien travaillé (sauf pour ce qui sont morts au front avec des civils pour des civils et contre des civils) retourne à la vie civile.
    Alors pourquoi une armée au Burkina Faso (il y a des pays sans) si c’est pour casser du civil qu’il est sensé protégé ?
    Enseigner aux soldats et aux jeune officiers subalternes que les deux guerres honteuses contre le Mali on étés menées avec des civils à tous les niveaux. Que la 1er et la 2e guerre n’étaient pas des histoires de militaires mais de peuples et que les héros de guerre sont pour la grande majorité des civils !
    Arrêtez d’insulter vos mamans, vos femmes, vos pères et vos autorités !

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril 2011 à 08:15, par Madjer
      En réponse à : Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

      Monsieur le president c’est pa en rencontrant vos militaires seulement que la crise est terminée !!! Et les pauvres commerçants ? Bon, eux ce sont vos petits ministres qui les rencontrent !. Et les elève et etudiants ? Bon, eux c’est pas grave ils peuvent finir leurs chaussures ! Et les fonctionnaires ? Bon, ce n’est que 10% de la population, même s’ils ne vous votent pas le compte est bon !

      Répondre à ce message

    • Le 2 avril 2011 à 12:00, par Y’en a marre
      En réponse à : Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

      Pourquoi cette discrimination en Citant que les soldat s et les jeune officiers subalternes comme vous le dites ?Alors les officiers superieurs ne sont pas concernée ?Ah ca se voit, vous avez surement echoués a un concour pour le cour officier. Sinon dites moi : avez vous vu des officiers lors de la marche ? Et puis arretez de generaliser les choses, depuis tout le monde s’acharne a insulter les militaires, l’armée burkinabé compte des milliers d’homme. Les quelques centaines de soldats qui ont causé ces actes reprimables ne doit pas etre pour vous une occassion de vous decharger sur toute l’armée burkinabé. D’ailleur ces pas tous les soldats qui ont marché alors ne generalisez pas. Aussi puisse que vous parlez de militaire et civil, dites vous que l’armée te donne une formation et une instruction sur une education deja acquise a la maison (donc faite par des civils).
      Ne generalisé pas sur vous plait, et laissez nous regler le probleme.

      Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2011 à 03:02, par George Frêches
    En réponse à : Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

    On se croirait en Guinée.
    Il ne manque qu’un Dadis et un Toumba Diakité.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2011 à 15:45, par COURAGE
    En réponse à : Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

    Regardez comment ils sont arrêtés : grosses bédènes, regard gluant, pieds minces et le coeur noir.
    on recolte ce qu’on a semé, ce pletor de colonnels et de généraux comment les caser ? puisque chacun veut faire le plein et surtout qu’ils étaient tous capitaines comme toi pendant la revolution.
    c’est triste, notre pays à mal, pourras tu rencontrer les autres aussi (para militaire, fonctionnaires, commercants, étudiants....) à ce rythme je suis sûr que tu ne pourras pas satifaire tout le monde. les signes sont visibles le lion a perdu ses dents.
    j’espère au moins que tu as fais comprendre aux militaires que les cinq condamnés doivent repartir en tôle et que la reparation des dégâts causés sera prelévée sur leur salaire. je pense que l’international t’avait bien averti qu’il y a trop de béret rouge dans la capital, mais tu n’as pas voulu écouté. au contraire tu les as engraissés amadoués et voilà que tes fauves ont grandi et veulent te dévorer.
    au moins utilise le reste de tes 4 ans pour équilibrer les forces (militaire, gendarmerie, police) avant de partir sinon apres toi c’est le chaos, on le sens venir.

    n’oublier d’en parler de l’insubordination qui règne chez les para militaires lorsque tu vas les rencontrer.

    Cher Président en bon entendeur !!! SALUT

    quant à toi le modérateur je vous prie de bien vouloir faire passer mon message, MERCI

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 10:14, par franchise
    En réponse à : Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

    je crois que le PF(Blaise Compaoré) refuse de voir le vrai problème c’est pas la situation des militaires mais surtout l’injustice, car les vrais problèmes sont sans suite(nom lieu) pour affaire SANKARA,NORBERT et autres diligenté par les hommes du pouvoir et exécute de façon inconsciente par la justice OK.cette justice à double vitesse est seul responsable de ceux qui l’arrive aujourd’hui

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 14:55, par machiavel
    En réponse à : Concertations Blaise Compaoré-officiers et haut commandement de l’armée nationale : vers une solution durable pour l’armée

    Monsieur le Président,
    vous avez rencontré des hommes qui n’ont aucune maîtrise des troupes. C’est bien de donner l’impression de les avoir écouté, ils se sentent valorisés alors que eux-mêmes savent pertinemment qu’ils ne peuvent même pas dormir car ils ne commandent personne. Les subordonnées exécutent les ordres mais n’obéissent plus à la hiérarchie. Parce que la hiérarchie ne donne plus l’exemple. Un bon chez n’est pas celui qui a plus de maîtresses, c’est pas celui qui a la plus belle voiture, c’est pas celui qui a l’épouse la plus arrogante... Les troupes ont besoin de meneur et un meneur fait parti de la troupe out en restant le chef. Vous en avez très peu aujourd’hui et les carottes sont cuites.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés