Blaise Compaoré après la rencontre des différentes couches de l’armée : « Je pense que la crise est terminée »

lundi 4 avril 2011 à 01h09min

Nous vous proposons la réaction du président du Faso à la fin des rencontres avec les soldats, les sous-officiers et les officiers ce vendredi 1er avril 2011.
« Je pense que la crise est terminée, mais ce que nous cherchons aujourd’hui c’est des solutions aux problèmes qui étaient à la base de cette crise. Ce qui fait qu’aujourd’hui nous avons parlé du commandement et de la formation. C’est aussi sur cette base qu’on peut parler d’une armée disciplinée, d’une armée plus responsable, plus forte.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Je crois que les officiers ont pris conscience de leur responsabilité sur ces deux questions fondamentales pour une armée à savoir assurer un commandement plus ferme, plus ouvert, plus disponible pour écouter les subordonnés mais aussi savoir que la formation initiale qui est donnée aux soldats n’est pas suffisante. Il faut accompagner cela d’une formation continue, d’exercices, d’entrainements afin de former davantage la cohésion et aussi d’éduquer les hommes de rang, les militaires d’une manière générale et savoir aussi les inscrire dans le contexte de l’Etat de droit, de l’espace républicain. Ça ouvre des perspectives très grandes pour la liberté. C’est en même temps un espace de responsabilité.
Je pense que la crise est terminée. Il y a une adhésion forte des militaires de rang, des sous-officiers, des officiers à cette initiative. Les réflexions vont continuer. Là, nous n’avons fait que les écouter. Nous allons revoir à la fois les militaires de rang, les sous-officiers et les officiers pour une rencontre synthèse au cours de laquelle vous aurez les orientations du traitement à donner sur le commandement mais aussi sur les problèmes liés à l’habillement ».

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 avril 2011 à 04:08, par Un citoyen burkinabé
    En réponse à : Blaise Compaoré après la rencontre des différentes couches de l’armée : « Je pense que la crise est terminée »

    Donc pour lui, il n’y a de crise qu’en ses aspects qui touchent à l’armée !!!

    Alors là le Burkina est mal parti, très mal parti parce que les prochaines manifestations sociales risquent de se radicaliser davantage et de fédérer tout le corps social contre le régime et les militaires. Les revendications des élèves et étudiants restent en suspens ainsi que celles des magistrats, avocats, greffiers et huissiers et pendant ce temps, le Président affirme que la crise est finie !!! Qui sont ses conseillers et quelles sont leurs compétences pour ne pas voir cet aspect des choses. Ou alors, quelles sont leurs intentions ???

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril 2011 à 15:53
      En réponse à : Blaise Compaoré après la rencontre des différentes couches de l’armée : « Je pense que la crise est terminée »

      Le PF doit savoir que la "la crise" n’est pas "terminée". Cher PF, faites preuve de hauteur. ne confondez pas symptômes et maladie. La crise militaire est la goutte qui va déborder le vase, ce qui veut dire qu’il y avait de l’eau dans le vase.
      Ce n’est pas parce que les gens ne manifestent pas qu’il ne sont pas mécontents. Le mécontentement est général, pas seulement militaire.
      RENCONTREZ TOUT LE MONDE, OUVREZ LES YEUX ! les militaires peuvent vous faire peur avec leurs armes. mais le peuple, même sans armes, reste FORT. Les 80% qui vous ont élu ne sont pas que des militaires !
      LA CRISE N’EST PAS FINIE
      SOYEZ PRUDENT ! OUVREZ LES YEUX ! ANTICIPEZ ...
      VIVE LE BURKINA FASO
      VIVE LES BURKINABE

      Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2011 à 05:10, par prlefaso
    En réponse à : Blaise Compaoré après la rencontre des différentes couches de l’armée : « Je pense que la crise est terminée »

    C’est deja tres bien de savoir que les recentes manifestations ont des raisons qui depassent l’affaire de condamnation de militaire ; C’est donc une restructuration de l’armee nationale qui s’impose. Mr le President, vous comptez rencontrer les militaires du rang, sous-officers ... pour une rencontre de synthese. Apres cette rencontre, n’oubliez pas d’inviter les representants de la societe civile pour aussi vous enquerir de leurs problemes ; De la meme maniere que vous avez rencontre les militaires du rang, vous devez rencontrer les Burkinabe de la base (etudiants, fonctionnaires, secteur informel, le monde agricole et industriel, les commercants...). Je pense que c’est maintenant qu’il faut engager ces discussions. A l’issue de ces rencontres, faites une synthese televisee a toute la population ou bien meme une conference de presse en direct a la tele. Je l’avais dit une fois et je le repete, communiquez avec les citoyens qui vous ont elu. plus de 80% des electeurs vous ont elu ; Ils attendent beaucoup de vous ; ne leur tournez pas le dos. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 07:23, par ZAGLA YEELAME
    En réponse à : Blaise Compaoré après la rencontre des différentes couches de l’armée : « Je pense que la crise est terminée »

    on ne s’occupe que des militaires parce qu’on a peur d’eux ! Quid des revendications de la justice et les commerçants, collégiens, lycéens et étudiants n’ont même pas été consultés !

    serions nous toujours en régime militaire ?

    avec un peu d’effort, de pardon et d’audace on pourrait pourtant y arriver à faire émerger notre beau pays !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés