PRESIDENCE DE LA FEDERATION DE BASKET-BALL : Face-à-face entre Joachim Baky et Souleymane Yaméogo

vendredi 25 mars 2011 à 02h58min

La grande famille du basket-ball burkinabè aura le regard tourné vers l’Institut national de la jeunesse de l’éducation physique et des sports (INJEPS) ce dimanche 27 mars 2011. En effet, il va s’y dérouler ce jour-là, une assemblée générale extraordinaire élective pour un nouveau bureau exécutif de la Fédération burkinabè de basket-ball (FEBBA). Joachim Baky et Souleymane Yaméogo sont les deux candidats qui briguent la présidence de la FEBBA.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La conquête du fauteuil de la présidence de la Fédération burkinabè de basket-ball (FEBBA) est prévue pour ce 27 mars à Ouagadougou. C’est l’INJEPS qui va abriter le face-à-face entre Joachim Baky et Souleymane Yaméogo. On se rappelle que c’est en juin 2010 que Mamadou Drabo a démissionné de la présidence de la FEBBA. Le ministère des Sports et des Loisirs avait par la suite mis en place un comité transitoire présidé par l’ambassadeur Jean-Baptiste Ilboudo qui a été chargé de réorganiser l’environnement du basket-ball au Burkina.

Ainsi, au terme du travail du comité transitoire, une assemblée générale est annoncée ce dimanche pour décider de qui aura en charge les destinées de la FEBBA. Pour convaincre les membres statutaires de cette assemblée, les deux candidats leur soumettent leurs projets de programme respectifs. Souleymane Yaméogo a un programme basé sur cinq axes avec dans un premier temps, l’unité autour de la famille du bask

et-ball. Il met ensuite l’accent sur l’organisation de la FEBBA. A ce niveau, le candidat Souleymane Yaméogo entend oeuvrer pour une plus grande organisation des structures dirigeantes et des équipes ; l’acquisition d’un local pour abriter le siège de la FEBBA ; la redynamisation des compétitions nationales et internationales ; la formation de tous les acteurs du basket-ball (arbitres, entraîneurs, dirigeants sportifs, journalistes sportifs, des instructeurs et des joueurs). Il est aussi question dans ses actions de veiller à la redynamisation des compétitions féminines ; du renforcement des liens avec la FIBA-Afrique et des fédérations sœurs de la sous-région.

Le troisième axe consiste en la mise en place d’une stratégie de communication en partenariat avec tous les médias du Burkina. En outre, il y a la mobilisation des ressources financières en relation avec des partenaires financiers nationaux et internationaux et enfin la recherche de parrains pour la FEBBA. En face de ce programme, il y a celui du communicateur très avisé, Joachim Baky qui se présente sous quatre grands axes. S’agissant de l’organisation des compétitions. Il indique que pour les compétitions d’élite, un championnat national compétitif et visible va être organisé. Par la suite, il envisage de créer un répertoire des licenciés, participer au championnat d’Afrique des clubs et accueillir une phase finale de cette compétition et surtout organiser une nuit d’excellence du basket-ball pour récompenser les meilleurs sportifs.

Dans la même dynamique, Joachim Baky a en projet l’organisation d’un tournoi international de basket-ball à Ouagadougou avec la participation de pays de référence tant africains qu’européens. Aussi projette-t-il envisager d’organiser une CAN de la balle au panier tout en engageant les clubs et les équipes nationales dans les compétitions internationales et permettre le regroupement périodique de joueurs burkinabè évoluant à l’étranger afin de créer de la familiarité et des automatismes.

L’opposition de deux styles

Il évoque ensuite les compétitions à la base avec la création, en dehors de Ouagadougou et Bobo Dioulasso qui en possèdent déjà, d’une ligue dans chacune des onze autres régions afin de leur permettre de participer aux compétitions nationales. Il prévoit également de créer un championnat féminin de même que organiser des compétitions de petites catégories et instituer des tournois inter-quartiers pendant les vacances et rendre visible les compétitions USSU-BF en basket-ball. La formation est un axe aussi important et Joachim Baky, qui est un homme de conviction et de passion, veut assurer une formation continue au profit des dirigeants, des encadreurs, des arbitres, des acteurs et créer une compétition annuelle pour les différents centres de formation.

Mais, pour parvenir à la réalisation de tous ces objectifs, il faut mobiliser des moyens et l’homme travaillera à trouver des sponsors et des partenaires qui soutiendront l’organisation du championnat national. Il n’omet pas de doter les clubs de moyens financiers et matériels en début de championnat et de doter la Fédération d’un siège fonctionnel avec un secrétariat permanent. Celui qui veut apporter sa modeste contribution au progrès du sport burkinabè entend donner une véritable place à la direction technique nationale qui sera chargée de l’élaboration de la politique nationale du basket-ball. La communication et le marketing sont au cœur du programme de Joachim Baky qui compte créer avec les médias nationaux les conditions d’un bon partenariat pour le relais des compétitions nationales et internationales et la visibilité de celles-ci, tout en les rendant attractives à travers certaines activités. Souleymane Yaméogo mise sur son ancienneté dans le milieu de la balle au panier pour avoir été président de l’AS SONABHY de 1995 à 2011 avec des titres et trophées dans pratiquement toutes les catégories à la clé et vice-président de la FEBBA de 2004 à 2010. Joachim Baky fait partie de la nouvelle génération d’opérateurs économiques du Burkina qui allient ambition et mobilisation de moyens pour le développement du sport et veut apporter à la balle au panier, du sang neuf et faire rêver les Burkinabè à nouveau. Les uns et les autres ont encore en mémoire son bref passage à la tête des Faucons du RCK basket où en deux saisons (2005-2007), il a remporté autant de titres de champions du Burkina et une coupe du Parc animalier de Ziniaré.

En tant que promoteur de la radio Ouaga FM, Joachim Baky qui est le président directeur général du groupe EDIFICE, est à l’origine du tournoi de basket-ball portant le nom de la radio. Ainsi, rendez-vous est donné aux amoureux de la balle au panier au Burkina le 27 mars pour connaitre le nom de la personne qui va diriger la FEBBA.

Antoine BATTIONO

Le Pays

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés