COALITION CONTRE LA VIE CHERE : Les militants battront le passé le 8 avril prochain

lundi 21 mars 2011 à 01h00min

La Coalition nationale de lutte contre la vie chère (CCVC) a organisé le 19 mars 2011, un meeting à la Bourse du travail de Ouagadougou ; un meeting voulu par les premiers responsables de la coalition, pour prendre position sur les récents événements de Koudougou, donner leur sentiment sur les conclusions de la dernière rencontre gouvernement-syndicats à leurs militants, et fustiger le phénomène de la vie chère en cours au Burkina Faso. Les responsables de la CCVC ont eu le soutien d’une foule nombreuse de militants qui ont pris d’assaut la Bourse du travail de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

"Ça suffit !" C’est le refrain qui aura été plus entendu à la bourse du travail le samedi dernier. "L’augmentation du prix du riz, l’augmentation du prix du mil, de l’huile, du savon ... ça suffit". Les participants au meeting ont scandé ces slogans tous en choeur et fustigé les pratiques répressives à l’endroit des populations et des travailleurs de tous les secteurs. L’animateur maison de la CCVC, Franck Ouédraogo n’est pas "passé par quatre chemins" pour décrier dans sa chanson intitulée "questions troublantes", "les dérives du pouvoir". Après cette entame du meeting, le président national de la CCVC, Tolé Sagnon devait prendre place à la tribune pour le seul discours. C’est le moment choisi par la grande foule de la Bourse du travail pour interdire à la RTB, la prise de vue et de son.

Cinq minutes durant, Il a fallu que Tolé Sagnon, use de tact et de la diplomatie pour calmer la foule en ire. Après avoir situé à tous, les objectifs du grand rassemblement du jour, Tolé Sagnon a dressé la liste des "sept pertes en vie humaines" consécutives aux événements de Koudougou et demandé "une minute de silence à leur mémoire". Toujours sur la situation nationale, la CCVC a qualifié de répressives les actions du "pouvoir de la IVe république" qui ont consisté à fermer les universités ainsi que les oeuvres universitaires et de décréter les congés anticipés au secondaire, primaire et post-primaire.

A cela s’ajoute ce que la CCVC appelle "une opération de provocation et d’intimidation qui a consisté à convoquer le président du MBDHP, Chrysogone Zougmoré au prétexte fallacieux que son organisation aurait suscité, planifié et organisé les manifestations et casses à travers tout le pays." Tolé Sagnon continue en affirmant qu’en agissant ainsi, "le CDP et son chef Blaise Compaoré n’ont pas compris la portée et la signification de ces événements." La Coalition contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés a dénoncé de tels comportements "répressifs et manipulateurs du pouvoir de la IVe République", des agissements qui ne sont pas nouveaux, d’où le manque de confiance entre les gouvernés et les gouvernants.

"C’est quel dialogue ça ?"

Sur les discussions gouvernement-syndicats, la CCVC estime qu’elle n’a pas été satisfaite. Elle en veut pour preuve le fait que le "gouvernement nie les problèmes des syndicats, leur dénie le droit de formuler des recommandations ne concernant pas directement les travailleurs, les propositions toujours présentées dans la limite du possible et au total 40 points sur 48 n’ont pas reçu de réponse favorable. Et Tolé Sagnon de conclure sur ce point : "c’est quel dialogue ça ?", Pourquoi le gouvernement cherche toujours à "expliquer ses réponses et "convaincre" les syndicats que les mesures gouvernementales sont les meilleures possibles".

Quant à la situation dans la sous-région et au Maghreb, la CCVC a salué le courage des peuples tunisiens et égyptiens qui auront compris que "la liberté ne se donne pas, elle se conquiert" laissant planer l’ombre du journaliste Norbert Zongo. Par ailleurs, la CCVC affirme son soutien au peuple de Côte d’Ivoire ainsi qu’aux ressortissants qui y vivent et s’inquiète que la solution ne soit une intervention armée extérieure à la Côte d’Ivoire. Aussi exige-t-elle le démantèlement des bases militaires et le retrait des forces d’occupation française et américaine de la sous-région. Tolé Sagnon a terminé son discours en réaffirmant le soutien de la CCVC à la lutte juste des élèves et étudiants pour la justice pour Justin Zongo et ses camarades, en condamnant sans réserve la répression, les fermetures intempestives des établissements et les suspensions abusives des oeuvres universitaires.

Il a aussi invité le gouvernement à une reprise, sans délai, des cours et des services universitaires. C’est "en conséquence de tout cela" que la CCVC a appelé tous les militants de la quarantaine des structures membres à une grande journée nationale de lutte le 8 avril 2011 dans toutes les localités du pays. Au cours de cette journée, les questions de la vie chère, celles de l’impunité seront évoquées en onze points.

Dayang-ne-Wendé P. SILGA et Aimé NABALOUM (Stagiaire)

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 mars 2011 à 03:43, par pipi
    En réponse à : COALITION CONTRE LA VIE CHERE : Les militants battront le passé le 8 avril prochain

    VS Savezil faut changer ts ces gars. Depuis des dizaines c’est les memes et ils nous ont tjs conduit dans des lutte qui n’ont jamais abouti.
    On veut du nouveau pour les grandes luttes à venir.
    Plus de dynamisme et de stratégie.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2011 à 04:49
    En réponse à : COALITION CONTRE LA VIE CHERE : Les militants battront le passé le 8 avril prochain

    battre le passe ???????????????????? ca veut dire quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2011 à 09:42, par MoD
    En réponse à : COALITION CONTRE LA VIE CHERE : Les militants battront le passé le 8 avril prochain

    soyons vigilant et saisissons le bon moment. En avant pour la justice sociale, la fin de l’impunité et le debut d’une ère nouvelle pour le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2011 à 11:04
    En réponse à : COALITION CONTRE LA VIE CHERE : Les militants battront le passé le 8 avril prochain

    Les militants battront le pavé vous voulez dire

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2011 à 11:19
    En réponse à : COALITION CONTRE LA VIE CHERE : Les militants battront le passé le 8 avril prochain

    il faut que les syndicats comprennent qu’ils sont mal lotis en s’en prenant à la RTB car c’est une façon de se tromper de cible et d’adversaire. On ne casse pas le thermomètre pour vouloir faire baisser la fièvre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2011 à 15:21
    En réponse à : COALITION CONTRE LA VIE CHERE : Les militants battront le passé le 8 avril prochain

    et si c’est un faut thermomètre ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2011 à 21:17, par Ydan
    En réponse à : COALITION CONTRE LA VIE CHERE : Les militants battront le passé le 8 avril prochain

    Pour contrer la vie chère, les amis, il faudra passer plus de temps au travail que dans la rue. C’est dans les pays où l’on travaille moins que la pauvreté aussi sévit. Si les fonctionnaires passent le temps à revendiquer qu’à travailler, comment voulez-vous que baisse la cherté de la vie ?

    Beaucoup de fonctionnaires ne sont pas des travailleurs consciencieux, ponctuels et intègres. Quand l’on parle de taxes, ils s’y opposent....dites moi où l’Etat peut trouver l’argent pour boucher tous ces trous....et en plus vous payer aisément ?

    Oooooh l’homme, sois raisonnable !!!!
    Prends le temps de réfléchir et tu verras comme le dit l’adage que seul "le travail paie". Le jour où les hommes au Burkina comprendront cela, la vie leur deviendra moins chère...Tant que les gens passeront leur temps à végéter, à ne faire que quelques heures au bureau, justifiant que la fonction publique n’est pas le champ de leurs pères...alors que s’il y’a légère augmentation des prix de denrées, là ils reviennent pour exiger le devoir du grenier collectif.

    Je suis toujours consterné quand je vois qu’un homme exige un changement tout en se considérant comme irresponsable. Toutefois sa responsabilité, c’est seulement celle de revendiquer comme un bébé le fait à sa mère pour son lait.
    Quelle tragédie !!! Dire qu’il faut être augmenté sans s’impliquer soi-même, sans changer de comportements dans le quotidien ; c’est mendier une solution magique. Il n’y a que pour les bébés que cette attitude soit normale et acceptable.

    Dans les pays où les conditions paraissent meilleures qu’ici, les fonctionnaires travaillent du lundi au vendredi ou samedi (pour au moins 48heures/semaine) tandis qu’ici la semaine commence le mardi pour la majorité pour s’achever le jeudi soir puisqu’à partir du vendredi l’on est déjà focalisé sur le samedi et le dimanche ; tout en récupérant le lundi de la fatigue du weekend. Et avec ça...c’est pas possible !!

    Depuis que vous battiez le pavé, quand est ce que les conditions ont changé ? Cela pourrait dire que la solution est quand même est ailleurs. Le reconnaître voudrait signifier que chacun doit s’impliquer pour la recherche d’un mieux-être et non faire porter la responsabilité d’une situation qui aujourd’hui est mondiale et ne relève d’aucun Etat. La situation sociopolitique en Côte d’Ivoire ne peut permettre le maintien des prix tout en sachant que les marchandises qui transitaient par Abidjan devraient emprunter un chemin plus long, donc plus coûteux.

    En toute sincérité, je plains le syndicalisme aveugle. Pas le syndicalisme mais le syndicalisme utopique. Malheureusement comme les hommes aiment se conformer et se noyer dans la masse, cet écrit ne va pas plaire...ce n’était pas son but.

    Pour réagir, prenez le soin de réfléchir profondément avant de jeter des pierres à cet écrit !!

    Répondre à ce message

    • Le 22 mars 2011 à 04:15, par Medes
      En réponse à : COALITION CONTRE LA VIE CHERE : Les militants battront le passé le 8 avril prochain

      Merci pour tes idées Yvan !

      La vie devient de plus en plus chere et l’ecart entre les riches et les pauvres grandit !
      L’impunité elle est patante dans le pays en temoigne les derniers evenements de koudougou qui reste jusqu à là du dilatoire au niveau du gouvernement.Et les syndicats luttent contre cette vie chere et l’impunité.

      Beaucoup profitent de ces luttent mais parfois leur mauvaise foie leur font l igonorer:Ex:la lutte pour verité et justice pour Norbert Zongo a donné plus de liberté aux journalistes et au peuple et le fameux slogan « si tu t amuses on te tue et y a rien » a disparu ;la hausse des salaires ;le freinage de la TDC « qu on peut payer » mais qui est injuste car deja incluse dans le prix d essence(225f sur Chaque litre) et est donc une double taxation ;.....

      Où gagner l’argent ?Deja repondu à moitié plus haut.Demande toi aussi où part notre argent ?Votre president fait partie des 3 richards de l’afrique pdt que son pays tire le diable par la queue.Où a t il gagné cet argent ?Aussi s il l investissait au pays ca genererait des emplois ca diminuerait la pauvreté.Il en est de meme de ses autorités qui s attribuent les grands marchés et surfacturés de l’Etat,qui detournent et qui fetent des milliards.

      Je suis bien d accord il y en a qui ont acquis leur argent à la sueur de leur front et qui travaillent dur.

      Ne faisons pas fi aussi de ces systemes imperialiste,capitalisme !

      Les syndicats ont leur place et leurs revendications sont justes et legitimes et je pense qu ils ne demandent pas la mer à boire au gouvernement !

      Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2011 à 11:25, par Alima
    En réponse à : COALITION CONTRE LA VIE CHERE : Les militants battront le passé le 8 avril prochain

    aah bon, y a vie chere o burkina ? nous on n est pas au courant ooh.
    ouaga c est pas la force, si la vie est chere allez cultivez au village

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2011 à 19:03
    En réponse à : COALITION CONTRE LA VIE CHERE : Les militants battront le passé le 8 avril prochain

    il y’a crise aujourd hui
    parce que les masses refusent que les richesses soient concentrées entre les mains de quelques individus. (thomas sankara)

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés