Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

vendredi 4 mars 2011 à 03h55min

Dans le cadre de sa rénovation, l’aéroport international de Ouagadougou-Taamsê dispose désormais de deux tapis-bagages (un petit de 35 m pour les vols moins chargés et un grand de 70 m pour les vols très chargés). “C’est la surprise que nous voulions offrir pour le FESPACO 2011”, a souligné le ministre des Transports, Gilbert Noël Ouédraogo qui a visité les installations, le mardi 1er mars dernier. 250 nouveaux chariots à bagages ont été également acquis pour le plus grand bonheur des passagers qui apprécient de voir leur trafic ainsi fluidifié. En ce qui concerne l’avancée des travaux, l’objectif principal des entreprises qui en ont la charge est de faire en sorte que le mois prochain, l’aéroport soit en état optimum de fonctionnement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Mardi 1er mars 2011, aéroport international Ouagadougou-Taamsê, il est 17h 02. Le petit tapis-bagages à l’extrême gauche du hall d’arrivée se met en marche avec les bagages du vol Air Mali en provenance de Bamako qui vient d’atterir. Munis de charriots blancs, les bagagistes aident un à un les passagers à récupérer leur baluchon. Cette scène serait tout à fait banale dans tout autre aéroport du monde. Cependant, pour le cas de Ouagadougou, il s’agit d’un véritable événement. C’est la première fois en effet depuis le début de sa rénovation que les passagers bénéficient d’un tapis roulant pour acheminer leurs bagages. De plus, les chariots blancs, utilisés ce mardi, le sont pour la première fois car ils sont flambants neufs. Les premiers à se délecter de ce nouveau service sont évidemment les passagers.

En témoigne le sourire radieux qu’affiche Alexandru Arhire, le premier à récupérer son sac. “C’est formidable ! On attendait ça depuis longtemps !” s’exclame cet employé de la société Genivar qui dit franchement apprécier les efforts consentis pour leur confort. Même son de cloche chez Paul Désiré Tonou, un autre passager : “Tout est allé plus vite aujourd’hui qu’auparavant. Le tapis nous facilite les choses et c’est une très belle initiative”. En fait, ce sont deux tapis-bagages qui sont ainsi mis à la disposition des passagers dans le cadre de la rénovation de l’aéroport : un petit de 35 m pour les vols moins chargés (déjà fonctionnel depuis le mardi 1er mars) et un grand de 70 m pour les vols très chargés (en finition).

S’il y en a qui sont bien plus heureux que les passagers de la mise en service de ces tapis, ce sont bien les manutentionnaires. Confirmation avec l’un d’entre eux, François Kikiembou : “On est très contents ! On attendait ça depuis près d’un an. Pendant ce temps, on était obligé de tout faire manuellement : décharger les conteneurs, acheminer les bagages, etc... On faisait un double travail alors on est content d’avoir les tapis. C’est un grand avantage parce qu’aujourd’hui par exemple on a fini très vite. On est très content parce que ça nous facilite la tâche et que les passagers aussi sont contents”.

Au dire du gestionnaire des aéroports du Burkina, Moumouni Barro, les deux tapis-bagages ainsi que les 250 nouveaux chariots vont permettre de faire en sorte qu’il n’y ait pas de goulot d’étranglement au niveau de l’Arrivée en facilitant considérablement l’acheminement des bagages. 17h 10. Arrive sur les lieux le ministre des Transports, Gilbert Noël Ouédraogo, qui n’a sans doute pas voulu se faire conter un tel événement. Il inspecte d’ailleurs aussitôt les installations et les nouveaux chariots. “Ces tapis qui fluidifient le trafic, c’est la surprise que nous voulions offrir pour le 22e FESPACO qui se tient actuellement et les entreprises ont travaillé nuit et jour pour qu’ils soient fonctionnels au plus vite”, nous confie-t-il.

Auparavant, il a fallu abattre un énorme travail : réserver les espaces en démontant les tapis existants, mettre à niveau, poser le carrelage avant de commander les tapis en Europe avec un délai de fabrication de 3 mois, et ensuite les acheminer par bateau (NDLR : actualité oblige, il a fallu laisser tomber entre-temps le port d’Abidjan pour celui d’Accra). Aussi le ministre des Transports se réjouit-il que les tapis soient fonctionnels : “L’esprit qui a prévalu à leur mise en place est d’assurer un meilleur fonctionnement et un meilleur service au niveau de l’aéroport”. Il a ensuite visité les différents chantiers de la rénovation dont notamment celui du futur parking automatisé, du salon ministériel et du hall de départ.

A l’en croire, le visage de l’aéroport change tous les jours et il reste optimiste quant à l’avancée des travaux. Pour ce qui est de leur réception finale, Gilbert Noël Ouédraogo préfère ne pas donner de délai : “Ce que nous souhaitons surtout c’est de faire en sorte que d’ici le mois prochain, l’aéroport soit en état optimum de fonctionnement. D’ici un mois donc, la plupart des travaux du bâtiment principal doivent être achevés puisque nous y avons d’ores et déjà terminé les gros œuvres et qu’il ne reste plus que les finitions notamment le faux plafond, la climatisation, le téléaffichage et la signalétique”.

Resteront alors les autres chantiers de la rénovation. Il s’agit, entre autres, du parking qui est scindé en deux parties : A et B. (le parking A en construction actuellement est prévu pour finir en mai avant que ne débutent les travaux du parking B qui prendront 2 mois) mais aussi du salon ministériel qui sera fermé après le FESPACO afin de le rénover (un chapiteau a été mis en place à cet effet pour servir de salon ministériel pendant les 5 mois que vont durer les travaux).

Au niveau des halls de départ et d’arrivée, des espaces ont été libérés et les banques d’enregistrement multipliées pour un meilleur confort des usagers de l’aéroport. 17h 30. C’est au tour des passagers du vol Air France de goûter au plaisir du tapis-bagages de l’aéroport de Ouagadougou. De quoi ravir le chef d’escale de la compagnie, Benjamin Bordet, satisfait de voir leurs clients récupérer rapidement leurs bagages. Pour lui, la rénovation de l’aéroport va apporter un service de qualité à leurs clients communs.

Et le ministre Gilbert Noël Ouédraogo de souligner qu’un aéroport qui fonctionne est toujours en chantier : “De par le monde, il y a toujours des chantiers sur les aéroports qui connaissent un important trafic. La difficulté est de faire en sorte que l’aéroport continue de fonctionner pendant qu’on exécute les travaux”. Foi du premier responsable du département des Transports, en ce qui concerne Ouagadougou-Taamsê, toutes les craintes seront bientôt dissipées.

Hyacinthe Sanou

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 mars 2011 à 07:45, par Next
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    Je crois rever ! Pendant qu’on y est Mr le ministre ne voudrait-il pas etre decore pour avoir aider le pays en installant le tapis pour le FESPACO ? Tenez-vous bien : il s’y est meme deplace. C’est vrai que tout les grands airports du monde ont generalement quelques petits travaux par ci, par la(ex:CDG-Paris, JFK-New-york, Trudeaux-Montreal, O’hare-Chicago...) mais on prend la peine de demarer un autre tapis avant d’arreter le premier. On assure au moins un minimum et les travaux sont rapides !!! Ouaga-taamse etait un desastre quand on y arrive et cela pendant 1 an au moins. Pour qui(mon association) a eu a competir avec des Senegalais pour "vendre" la destination Ouaga ou Dakar a des occidentaux voulant prendre des vaccances en Afrique(et qui veulent un minimum de confort et de quietude), l’etat de l’aeroport(meme en travaux) n’aide pas. C’est un desastre, un manque de serieux car un minimum de confort doit etre assure. Le message au etrangers : l’interieur du pays et son fonctionement est sans doute a l’image de l’aeroport. Oui bien sur, car on a q’une seule chance pour faire une premiere impression, bonne ou mauvaise. Maintenant, Mr le ministre ne sait meme pas quand les travaux finiront. S’il vous plait, dites moi qu’il plaisante. C’est dommage.....

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2011 à 09:56, par Toi
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    Haaaaaaaaa,

    Voilà une bonne nouvelle, j’espère que maintenant le passager aura le choix de prendre son propre chariot ou de payer les transporteurs pour déplacer les chariots.

    J’ai fais un rapide calcul :

    1- Le déplacement d’un chariot sur 60m (maxi) coute quand vous négociez bien 500 FCFA/par voyage (mais la le gars qui pousse vous insulte parceque vous payez 500 F, sinon normalement c’est entre 1000 et 3500).

    2- Sur un vol qui arrive un transporteur peut se faire jusqu’à 5 clients.

    3- En moyenne un transporteur peut se faire 15 clients par jours à 500 FCFA le client, soit 7 500 FCFA/jours pour une distance parcouru de 15*60= 900 mètres au maximum dans la journée.

    S’il travail 26 jours par semaine, il peut se faire 195 000 FCFA net d’impôts par mois.

    Imaginez donc ce qu’on peut se faire quand on facture en moyenne 2500 FCFA le voyage (les étrangers peuvent donner jusqu’à 5 euros).

    C’est vraiment un bon business, je crois que je vais faire ça maintenant...

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2011 à 10:38
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    C’est un événement certes, mais ca ne devrait pas être un... Pendant combien d’année plus d’un Burkinabé venant embarquer ou arrivant à l’AO s’est senti honteux de l’état de ces lieux.

    L’aéroport donne une première vision d’un pays, et j’avoue que j’en était pas vraiment fier. Des délais de travaux à n’en pas finir, bref, et maintenant qu’ils se bougent on trouve cela extraordinaire.

    Ce n’est pas extraordinaire, il n’ya rien de plus normal d’avoir des lieux décents pour accueillir nos compatriotes ainsi que nos touristes. A ce que je sache, c’est nous encore qui payons pour que le travail soit fait...

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2011 à 11:06
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    hahahahahaha

    pour un tapis on fait du tam tam. c´est un minimum quand meme qui parle d´aéroport. C´est une culture de la mediocrité ce qui se passe là

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2011 à 13:56, par cheicklamenace
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    tout ça pour ça j’y crois pas !!!
    quelle est l’entreprise qui a remporté l’appel d’offre ? si bien sur il y a eu appel d’offre.
    quel est le délais d’exécution ?
    les chariots doivent être mis à la disposition des voyageurs qui ta mettre un jeton pour les recuperer. je ve bien comprendre qu’il faut donner du job au bagagistes mais quand il faut payer 1000fcfa pour 30m c’est du vol il faut arrêter la on es ou la ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2011 à 14:29, par Mamadou
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    mon frere tu as raison, mais laisses les faire le tapage, car l absence de ce tapis etait la honte de tout le pays. moi en tt cas ça eté presque la honte de ma vie, qd l’année dernière je me decidai d’aller faire mes vaccances dans mon pays bien aimé coe d’habitude. Quelle ne fût ma surprise ! je vois des gens qui tirent les bagages sur un chariot et viennent les jetter pêle mêle sur le sol. En mm tps je voyais les passagers europeens qui enlevaient leurs appareils pour photografier la scène ! c’estait vraiment surréel et d’un
    autre monde ! je me suis simplement dit qu’on est tombé trop trop bas !!! Dieu merci y a un nouveau tapis !

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2011 à 14:51, par le toubabou
    En réponse à : Tapis-bagages Ça roule enfin à Ouaga

    j’ai 67 ans....j’ai vécus 4 arrivées EPIQUES sans tapis....et sans chariots.( avec arnaques des porteurs )
    Oserais-je revenir tranquillement ???
    oui...je reveindrai...mais parce que des amis m’attendent !

    le toubabou

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2011 à 14:55
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    quelle honte !

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2011 à 16:15, par Abou Diallo
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    Hahaha geniale !! mais c’est le desordre a l’aeroport de Ouaga surtout les transporteurs ! On ne sait meme pas qui est officiel qui est faux. Ils sont tous labas et font tout pour transporter tes baggages. Il faut qu’il y mettent l’ordre, on finit par perdre des baggages et jamais les retrouver.Moi j’ai tjr mn baggage avec Air France, apres milles allez retour a l’aeroport j’ai fini par abandonner. Il faut qu’ils mettent un peu plus de securite.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2011 à 16:18
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    ahahahahahahaha hohohohohohohoh bravo mr le ministre.prochainement ça sera l’inauguration de nouveaux paniers a bagages lol.j’espere au moins que vous avez deja voyage.suis mord de rire

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2011 à 18:38, par Black
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    Qu’est ce qu’ il raconte le ministre c’est pas pour le Fespaco ça, le tapis roule le 1er mars alors que les festivaliers sont arrivés avant le 27 février ou bien le 27. C’est à l’arrivée qu’on attend les bagages sur tapis roulant, le départ c’est autre procédure. S’il vous plait que les journalistes qui font ce boulot nous renseigne correctement ou bien je pourrais comprendre s’ils n’ont jamais voyagés par les airs. Ne laissez pas ces ministres venir nous raconter n’importe quoi pour plaire au grand Naaba

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2011 à 19:14, par johnson
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    on dirait que nos soit disant officiels ne voyagent pas et ne voient pas les autres aéroports du monde entier ! c’est vraiment la honte quand on arrive ou que l’on parte !
    rentrer dans un bus pour à peine 10 mètres....hall d’attente merdique ...

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars 2011 à 23:11, par Jack
      En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

      Que l’on impose une taxation au titre des voyages d’au moins 10,000FCFA pour chaque sortie applicable aux nationaux qu’aux etrangers et une taxe d’au moins 50,000FCFA pour visas de sortie a tous les etrangers.

      Les fonds pourront etre utilises pour parrer aux futurs castastrophes dans le pays.

      Tertius et aux membres du gouvernement veuillez bien analyser mes suggestions pour le bien de ceux qui s’ouvrent des catastrophes naturelles dans le pays....Merci de mettre en place les conditions d’une bonne utilisation de ses fonds.

      Répondre à ce message

      • Le 5 mars 2011 à 19:42, par Tapsoba
        En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

        Mon frère Jack,ce n est pas pour rien que les frais du pasport burkinabè a connu une hausse de 100%(de 25000 à 50.000),les visas de courte durée (3mois), prix à partir de mon point de départ (bruxelles par exemple) de 26 euros à 70euros(269% d augmentation),prix à partir de la frontière (aéroport de Ouaga) de 10.000fcfa à 90.000fcfa (900%d augmentation).Sans oublier les visas lon sejour minimum 6mois,acte administratif aux ambassades du Burkina à travers le monde.Que voulez vous encore ? Il ne faut pas oublier que le Burkina a aussi besoin des touristes pour alimenter ses caisses et une telle taxe en plus de ce que je viens de citer ci-haut pourrait faire réfléchir plus d un.

        Répondre à ce message

      • Le 5 mars 2011 à 20:17, par Tapsoba
        En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

        Mon frère Jack,ce n est pas pour rien que les frais du pasport burkinabè ont connu une hausse de 100%(de 25000 à 50.000),les visas de courte durée (3mois), prix à partir de mon point de départ (bruxelles par exemple) de 26 euros à 70euros(269% d augmentation),prix à partir de la frontière (aéroport de Ouaga) de 10.000fcfa à 90.000fcfa (900%d augmentation).Sans oublier les visas long sejour minimum 6mois,acte administratif aux ambassades du Burkina à travers le monde.Que voulez vous encore ? Il ne faut pas oublier que l’Etat Burkinabè a aussi besoin des touristes pour alimenter ses caisses et une telle taxe en plus de ce que je viens de citer ci-haut pourrait faire réfléchir plus d un.

        Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2011 à 20:02, par lilboudo
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    Quelle honte ! 1. Du tapage médiatique pour un tapis ! 2. Un ministre des transports qui ne sait pas quand les travaux finiront (aucun contrat d’engagement donc avec le prestataire, si sur la durée, ni sur le cout ?), et 3. on nous fait croire que le tapis a été inauguré le 3 mars pour le fespaco qui a commencé le 27 fev, soit donc un médecin après la mort ! Bref, a vous de conclure...

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2011 à 20:15, par koutou
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    Lamentable. Je ne veux pas jouer au rabat-joie mais pour que ce soit une surprise ce tapis aurait dû être fonctionnel avant l’arrivée des festivaliers et pas après que tout le monde ait palpé notre misère. Je comprends que le Ministre ne veuille plus donner de "deadline" pour la fin des travaux puisqu’on nous avait promis la fin des travaux pour le cinquenaire du BF ! S’il connaissait la honte il ne se serait pas pointé à l’aeroport. Avec ça on se dit "machin émergent".

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2011 à 00:43, par cecile
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    he, ça fait pitié vraiment.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2011 à 02:15, par Le boss
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    Moi, en tout cas, je ne suis pas etonne ; l’etat de cet aeroport traduit amplement celui du pays.
    Je ne serai pas etonne d’apprendre ques ces 2 tapis sont de seconde main.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2011 à 12:00, par fissoni
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    Franchement c’est du n’importe quoi ,même le ministre se déplace uniquement pour un tapis roulant.Vraiment on a trop de temps au pays.Depuis des années que les travaux de l’aéroport trainent.Heureusement que le ridicule ne tue pas.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2011 à 13:26, par YECLOTA
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    LES CHARIOTS DOIVENT ETRE GRATUIT . CELUI QUI VEUT SE FAIRE AIDER PAYE. LE PRINCIPE C EST QU IL SOIT GRATUIT.C EST TRISTE DE DEBARQUER ET DE SAVOIR QUE CE QUI EST GRATUIT SOUS D AUTRES CIEUX EST PAYANT CHEZ NOUS ET SURTOUT DANS UNE GRANDE CACOPHONIE DES CHARIOT DRIVERS.....
    OUI IL FAUT CREER DE L EMPLOI MAIS SI CELA DOIT ETRE UNE ACTIVITE LUCRATIVE ELLE DOIT S INSCRIRE DANS UNE REGLEMENTATION STRICT.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2011 à 13:44
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    non mais c’est pas sérieux ! tout les aéroports du monde font des travaux de rénovations ! c’est vrai mais personne ne prend plus de 2ans pour de tels travaux au détriment de tout confort des voyageurs ! c’est vraiment une honte et Monsieur le Ministre qui est fier de se déplacer pour ça !! éééééééé mon pays yako !!

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2011 à 20:10, par Bala Wenceslas SANOU
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    Quels sont ou étaient les délais pour exécuter les travaux de l’aéroport ? Est-on dans les délais ?
    Le sérieux de l’information commence par cela à mon avis ; et surtout pas balancer un morceau qu’on veut brandir comme un trophée !
    Que signifie finalement ’intégrité’ ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2011 à 23:02
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    Ce ministre n’a pas honte. Cet aeroport est en chantier depuis combien d’annee ? et comme le disait quelqu’un plus haut, avant d’arreter un tapis il faut s’assurer au moins que le nouveau est sous votre hangar sinon deja installe.
    Le manque de confort et la mediocrite engendres par ce chantier de renovation n’a pas pour autant impacter en baise le prix de la destination Burkina. Les taxes aeroportuaires n’ont pas baisse.

    Voila pourquoi il faut eviter certain deal politique. Ce ministre ne craint rien. Je me demande meme s’il a des comptes a rendre. Son poste est une recompense pour avoir participe a la mouvance presidentielle. Tout burkinabe le sait.
    C’est dire que, s’il ne s’agissait pas d’un deal politique, le ministre serait limoge pour incompetence.

    Je sais pas les autres deal qui freinent la finition de ces travaux mais a ce rythme nos transports et infrastructures attendront longtemps pour connaitre un developpement reel.

    C’est pas serieux !

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2011 à 09:14, par lapin
    En réponse à : Tapis-bagages : Ça roule de nouveau à l’aéroport de Ouaga

    c le desordre a l’aeroport ! il faut que le commerce soit reglemente ou bien. il ne faut pas que les marchands ambulants agressent les etrangers ! vous pouvez recruter des gens du lycee pour faire un part-time job a des tarifs reglementes et fiables. C ;est tout un pays dont il est question. Un tapis a bagages qui fait bouger un ministre.C’est ca la surprise pour le FESPACO ? han ! pitoyable.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés