Vendeurs de cyclomoteurs contre douaniers : « Ils sont devenus des policiers »

lundi 21 février 2011 à 00h03min

Le vendredi 18 février 2011, l’Association des vendeurs de cycles et cyclomoteurs de la ville de Bobo a protesté contre les contrôles qu’effectuent les douaniers sur les cyclomoteurs en ville. Sortis nombreux, ils se sont rassemblés devant la direction régionale de la douane de l’Ouest pour le faire savoir.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Nous n’en pouvons plus. Ils prennent les mobylettes des citoyens bien que tous les documents soient au complet », a lâché un des protestataires. « Vous êtes journaliste ? Venez donc ! Faites des photos et allez écrire dans les colonnes de vos journaux que nous sommes fatigués des sorties intempestives des douaniers en ville pour le contrôle des cyclomoteurs qui sont en règle », nous déclare un autre. Avant de poursuivre : « Allez-y dans le bureau du directeur régional de la douane de l’Ouest, les responsables de l’association sont en pourparler avec lui et ses collaborateurs ».

Sur les lieux, nous n’aurons pas accès à la salle. Nous restons quand même dehors à attendre pour de plus amples informations. Plus d’une demi-heure de tractation, et les responsables de l’association vont enfin sortir du bureau. A la question de savoir pourquoi une telle manifestation, le secrétaire général à l’information de ladite association, Mamadou Zallé nous dira qu’il « s’agit pour le moment d’une marche pacifique. Parce que dit-il : « la douane exagère dans sa mission. Tous les jours, elle poursuit les populations pour prendre leurs mobylettes. Il est vrai que l’un des objectifs majeurs de la douane est la lutte contre la fraude, mais nous, nous pensons qu’elle doit la mener dans les frontières et/ou dans les périphéries des villes.

Mais c’est tout le contraire actuellement. Ils sont là, en ville et ils arrêtent les usagers comme des policiers. Il arrive qu’ils les poursuivent pour leur retirer leurs engins. Avant, la douane sortait une fois dans l’année. Après ils l’ont ramené à trois mois, mais maintenant, c’est toutes les semaines, sinon tous les jours ». Raison pour laquelle, les vendeurs de cyclomoteurs ont trouvé que ce comportement ne relève pas de leur mission. Ils leur ont adressé une lettre dans laquelle ils demandent « l’arrêt de ces contrôles sans raison ». Sans raison, parce que selon Zallé Mamadou, « un client qui quitte Orodara ou N’Dorola pour l’achat d’une moto ne peut pas sur le champ entrer en possession de la carte grise.

Nous gardons les originaux et nous lui remettons les photocopies ». Les documents sont entre autres le certificat de mise en circulation, la quittance de douane, la déclaration de douane et la liste de colisage. Un document qui comporte par ailleurs deux signatures, c’est-à-dire celle du vérificateur et celle du chef de bureau. Pour plusieurs raisons, seule la liste de colisage, la déclaration et la quittance sont faciles à obtenir Pour l’obtention du Certificat de mise en circulation (CMC), il faut souvent attendre plus d’une semaine. Ainsi, la moto peut être mise en circulation en attendant le CMC.

« Mais la douane retire souvent les motos dans cette situation tout en réclamant le CMC qui se trouve à leur niveau », déplore le SG. D’où cette rencontre avec le directeur régional qui a pris connaissance de la lettre. « Pour le moment, il ne s’est pas prononcé, mais nous attendrons de voir la suite. Si dans les prochains jours, il n’y a toujours pas d’issue, c’est là que nous allons réellement marcher », a souligné Mamadou Zallé. Lorsque nous avons voulu rencontrer le directeur régional de la douane pour comprendre son avis par rapport à cette situation ; celui-ci a tout simplement dit qu’il n’est pas disponible.

Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 février 2011 à 03:34, par Dave
    En réponse à : Vendeurs de cyclomoteurs contre douaniers : « Ils sont devenus des policiers »

    Puisque commerçant est devenu synonyme de fraudeur, les douaniers aussi sortent pour chercher l’argent et construire leur villa le plus vite possible. Ceux qui étaient en ville n’avait pas trop d’occasion de s’enrichir comme les gars des frontières, avec ces sorties, ils viennent de mettre les pendules à l’heure.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février 2011 à 10:42, par Bakarijan
    En réponse à : Vendeurs de cyclomoteurs contre douaniers : « Ils sont devenus des policiers »

    Et dire que cette activité est inscrite dans l’agenda des contôles de routines de la police municipale qui profite de cette situation pour rendre la vie impossible aux acquereurs des nouveaux engins.
    Le comble est que certains agents dela police municipale igorent même la procédure d’immatriculation d’un engin. Pendant que ton dossier est encours de traitement à la direction de transport, s’il mettent la main sur toi, on te demande bonnement de leur présenter le CMC. Et pourtant le CMC est le document de base pour l’immatriculation des engins. Si la douane aussi doit accentuer sa pression, il faut avoeur que notre liberté d’aller et venir en sera menacé.
    Comme solution, il serait interessant que ces genres de contrôle se fassent de façon ponctuelle( uNE FOIS PAR SEMESTRE PAR EXEMPLE) et non en continue.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février 2011 à 14:03, par Alexio
    En réponse à : Vendeurs de cyclomoteurs contre douaniers : « Ils sont devenus des policiers »

    Abus de pouvoir douanier,on est pas au Texas dira-t-on.Pourqoi des requisition effectuees par des douniers et non pas la police ?Pourqoi de telle confusion professionelle.Ou est le ministre du Commerce ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 février 2011 à 18:41, par koutou
    En réponse à : Vendeurs de cyclomoteurs contre douaniers : « Ils sont devenus des policiers »

    Chers forumistes, attention aux jugements à la hâte ! A mon avis il faut attendre le son de cloche de la Douane. Mais d’ores et déjà je m’étonne que des commerçants veuillent imposer leur loi aux douaniers en leur disant quand et où ils doivent sortir. On est où là ? Auncun corps paramilitaire ne va oser opérer au mépris de la loi. Ces commerçants pensent qu’une fois la marchandise fraudée est entrée en ville c’est fini. Je dis non. La douane a le droit de traquer tous ces malfrats qui s’enrichissent impunément. Remarquez que les honnêtes citoyens n’ont jamais rien à craindre de qui que ce soit. J’ai été malmené par un commerçant avec ces engins fraudés et c’est finalement la gendarmerie qui m’a retabli dans mes droits. Donc je soutiens cette traque des fraudeurs. Je déplore d’ailleurs que le marché du Théâtre Populaire à Ouaga se soit transformé en un État dans l’État dans le domaine de la fraude sans qu’on ne réagisse et cela sous prétexte que c’est pour "préserver la paix sociale" dixit le DG de la Douane. Nul n’est au-dessus de la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février 2011 à 01:44, par Flouz
    En réponse à : Vendeurs de cyclomoteurs contre douaniers : « Ils sont devenus des policiers »

    Si les fraudeurs ne sont pas contents, c’est la preuve que les douaniers font du bon boulot. Courage à vous les bérets noirs !

    Répondre à ce message

  • Le 22 février 2011 à 11:31, par l’enseignant
    En réponse à : Vendeurs de cyclomoteurs contre douaniers : « Ils sont devenus des policiers »

    Attention aux dérives :
    Tout le monde
    ( militaires,policiers,transporteurs,taximen,..) (et tout dernièrement les prisonniers de la MACO ) y va de sa révendication et on estime q sans leur satisfaction...totale la paix sociale est menacée ! ATTENTION, à comprendre beaucoup de situations, trop de situations,on va dans un mur qui ne dit pas son nom. ATTENTION

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés