Crise ivoirienne : La Bourse suspend ses activités

jeudi 17 février 2011 à 00h35min

La situation née après le second tour de la présidentielle ivoirienne de novembre dernier affecte, on le sait, les milieux d’affaires en Côte dIvoire et, par ricochet, dans toute la sous-région. Un communiqué du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF), parvenu à notre rédaction, donne encore la mesure de cette crise postélectorale, qui amène la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a suspendre temporairement ses activités.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

“Le Conseil régional de l’Epargne publique et des marchés financiers (CREPMF), autorité de régulation du marché financier régional de l’UMOA, s’est réuni en session extraordinaire le mardi 15 février 2011 à Ouagadougou au Burkina Faso, sous la présidence de Monsieur Léné Sebgo, son Président en exercice.

La session a été consacrée à l’examen de l’impact de la crise politique en Côte d’Ivoire sur l’évolution des activités du marché financier régional, à la lumière des développements récents enregistrés.

Les membres du Conseil régional ont fermement condamné l’occupation illégale des sièges du CREPMF, de la Bourse régionale des Valeurs mobilières (BRVM) et du Dépositaire Central/Banque de Règlement (OC/BR).

Ces faits constituent une violation grave des engagements pris par l’Etat de Côte d’Ivoire, à travers le Traité de l’Union monétaire ouest- africaine et les Accords de siège signés avec les structures concernées. Le Conseil régional a mis en garde les responsables de ces actes contre toute action non conforme à la réglementation et aux procédures du marché financier régional de l’UMOA.

Le Conseil régional a décidé de procéder, à titre de mesure conservatoire, à la fermeture temporaire de ses bureaux à Abidjan. Il a, en outre, entériné la décision des Conseils d’administration de la BRVM et du OC/BR de suspendre temporairement l’exercice de leurs activités de marché.

Tout acteur agréé ou toute structure du marché qui ne respecterait pas les décisions prises s’exposerait aux sanctions prévues par les textes en vigueur. Le Conseil régional informe les intervenants agréés, les émetteurs, les investisseurs ainsi que tous les autres acteurs du marché que des dispositions sont prises en vue d’une reprise rapide des activités de la BRVM et du OC/BR. Par ailleurs, il informe les acteurs du marché que les activités d’appel public à l’épargne, d’habilitation et de contrôle des intervenants, de contrôle de l’information financière, etc. se poursuivent normalement à partir de son site temporaire de Lomé, en République togolaise.

Fait à Ouagadougou,
le 15 février 2011
Le président
Léné Sebgo

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés