Soirée de la femme scientifique : La science se conjugue aussi au féminin

mardi 15 février 2011 à 01h04min

JPEG - 23.7 ko
Le Pr Geneviève Kabré/ Barro

L’Association des femmes scientifiques du Burkina a procédé samedi dernier au lancement de ses activités 2011. Placée sous le thème "Femmes engagées pour l’éveil d’un plus grand intérêt de tous pour la science, la technologie et l’innovation et pour la promotion de la jeune fille et de la femme", cette cérémonie fut l’occasion pour l’AFSCI-B de célébrer la brillante victoire d’une de ses membres, le Pr Geneviève Kabré/ Barro.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

L’amphi J de l’université de Ouagadougou a servi de cadre samedi après midi au lancement officiel des activités de l’association des femmes scientifiques du Burkina. Pour la présidente Dr Marie Claire Millogo, l’AFSCI-B a pour objectifs de valoriser les compétences de ses membres, considérée chacune comme un maillon de la chaîne du développement. Selon elle, la femme informée et sensibilisée pourra servir de relais dans son milieu afin de contribuer au développement durable du Burkina Faso.

Cette soirée qui a connu une grande mobilisation des élèves des lycées et collèges de la ville de Ouagadougou a été consacrée à la présentation du prix scientifique de l’Union africaine, catégorie sciences fondamentales, technologie et innovation, remportée par le Pr Geneviève Barro. Le focus sur ce modèle de succès a pour but de motiver les élèves et surtout les jeunes filles dans leur orientation scolaire et professionnelle.

Le Pr Geneviève Kabré/ BarroDans son adresse, la lauréate, le Pr Geneviève Barro a regretté le manque de femmes en grand nombre dans les filières scientifiques, dû notamment au faible taux de scolarité et de succès des filles, aux idées erronées, à une orientation non adéquate, au faible taux de rémunération et au manque de politique incitative. Pour y remédier, Pr Barro affirme qu’il faut donner la même chance aux filles et aux garçons au niveau des familles, mettre en œuvre des politiques incitatives, rassurer et aider les filles à s’orienter.

Il revient aussi aux filles, poursuit-elle, de se départir de l’idée reçue selon laquelle il est plus difficile aux filles de réussir dans les matières scientifiques. La toute première lauréate du prix scientifique de l’Union africaine a prodigué tous les conseils et astuces nécessaires aux élèves et étudiantes pour réussir brillamment leurs études. « On peut parfaitement concilier une carrière scientifique brillante et une vie de famille épanouie », croit- elle fermement. En vue de mettre à la disposition des élèves et étudiants des informations sur les grandes écoles, les bourses, Geneviève Barro a créé le site web http://reussir.elearningouaga2.net. La cérémonie a été rehaussée par la présence de trois représentants de la CEDEAO.

Koundjoro Gabriel Kambou

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés