FAIT DIVERS : « Là, où tu te caches, nous, on dort là-bas »

lundi 14 février 2011 à 01h15min

Il est un commandement des saintes écritures qui dit ceci « Tu ne voleras point ! ». Apparemment, il y a en qui pense que ce commandement ne leur est pas adressé et ne savent que faire de pareils adages. Le fait d’aujourd’hui est une histoire que j’ai observée le week-end dernier à Koulouba. Vous savez ? Il y a aussi une chanson bien connu qui dit que « là où tu te caches nous on dort là-bas » c’est ce que notre infortuné du jour aura eu le malheur de constater.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ce n’est pas moi qui vous apprendrai que Ouagadougou foisonne de malfrats de toute espèce et ces rebus de la société ne manquent malheureusement pas d’ingéniosité que dis-je ? , ne manquent pas de plans d’attaques (car je ne me permettrai pas d’employer un si joli mot pour qualifier de vulgaires voleurs à la sauvette). Pour revenir aux faits, disons donc que le week-end dernier j’étais invité à un mariage à koulouba. Ainsi donc je me mis sur mon trente un et m’y rendit, comme je sais bien comment les cérémonies festives sont organisées à Ouaga, je pris le soin de faire d’abord un tour au kiosque du quartier me « faire » un plat de spaghetti.

Ayant pris alors cette précaution je me résolus de faire un tour aux noces car je me doutais bien que je pourrais avec mon légendaire flair accrocher un quelconque évènement pour mon canard. Ainsi, j’arrivai au dit mariage, je fus étonné par le monde que j’y trouvai. Je me résolus de garer ma moto dans un parking aménagé pour la circonstance car j’avais déjà repéré quelques faciès qui ne me semblaient pas du tout catholiques. Après le « lunch », je restai à discuter avec quelques copains mais nous fûmes attirés tout d’un coup par un attroupement et il fusait des « laissez-nous le tuer sur place, c’est un voleur ! », nous rapprochant de la foule hystérique pour nous renseigner sur les raisons d’un tel agitement on nous rapporta qu’il s’agissait d’un individu qu’on avait appréhender en flagrant délit de vol.

En effet, l’individu en question aurait essayé de subtiliser une moto « crypton ». Ce qui m’a étonné c’est d’abord la jeunesse (20-25 ans) et la condition physique du présumé voleur car il était d’une excellente condition physique apte à exécuter un quelconque travail. Tenez-vous bien et voyez par vous-même, comment le type a procédé ; ayant repérer une moto, le bonhomme a sorti son téléphone portable et feignant d’être en communication, il alla s’asseoir sur la moto et toujours dans sa pseudo communication le bonhomme sortit son trousseau de clés et introduit une des clés dans le contact et essaya de démarrer la moto mais manque de pot pour lui, le propriétaire de la moto observait son manège depuis un certain temps aussi il alerta ses amis qui aussitôt se ruèrent sur lui.

L’individu n’eût la vie sauve que grâce à l’intervention d’un honnête citoyen qui calma la fureur de la foule. Pendant que l’honnête homme s’efforçait à comprendre la situation afin d’éviter au pauvre individu un lynchage certain, d’autres individus ne faisaient qu’attiser la colère de la foule disant qu’il n’y avait rien à comprendre et qu’il fallait séance tenante lyncher le voleur qui était déjà ligoté en pareille circonstance. Notre brave homme, ignorant la vindicte populaire appela simplement les autorités compétentes et c’est ainsi que le délinquant à la tire échappa à la mort. Il nous a ensuite été rapporté que les individus qui criaient la mise à mort du voleur étaient ses compères et ils voulaient semer la cohue afin de délester l’assistance de leur portables et autres portefeuilles. Ce fait vient donc nous renseigner sur les nouvelles modes opératoires des malfrats et appelle chacun de nous à plus de vigilance.

Par G. Maurice BELEMNABA

LE QUOTIDIEN

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés