Questions autour de Yagma : Yagma, puissance de la foi

lundi 7 février 2011 à 00h40min

La Vierge est-elle apparue à Yagma ? Que s’est-il passé à Yagma ? Pourquoi se rend-on à Yagma ? Yagma pose problème : on veut savoir et on n’hésite pas à comparer le pèlerinage de Yagma à celui de Lourdes ou d’autres lieux officiellement et mondialement reconnus et accueillis par la Tradition de l’Eglise. Précisément Yagma n’est pas Lourdes ! Pas même par imitation ou par vocation. Yagma, c’est Yagma seulement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

* Souvenir et actualisation de la Vierge de la chambre haute :

Yagma n’est pas venu après une apparition de la Vierge Marie. Yagma est la réponse des fidèles du Christ, laïcs de Ouagadougou qui cherchaient un lieu de prière pour aller se recueillir et rencontrer la Mère de Dieu. Comme les apôtres après l’Ascension de notre Seigneur Jésus-Christ. On s’entendra toujours pour dire que Yagma est d’abord une œuvre de la foi en la puissance de la prière de la Vierge Marie qui comme à Cana parle de nous à son divin Fils. Le chemin de la Grotte de Yagma et de son Calvaire est d’abord éclairé par la foi des pèlerins, chercheurs infatigables de Dieu.

De "pèlerinage interparoissial" en 1968, Yagma est devenu un "Centre de pèlerinage national" et accueille déjà des pèlerins qui montent des pays voisins. Qu’est-ce qui explique cette rapide ascension ?

* Etoile dans le grand ciel de la foi :

La foi n’a pas de limites. Ni dans le temps, ni dans l’espace. Elle est ici, elle est à Yagma, elle est ailleurs. Et elle se propage au gré du don de la grâce que Dieu accorde librement à ceux qui acceptent de renaître. Partout la foi éclaire et attire. Voilà le secret de la rapide ascension de Yagma qui, bien que très sobre et modeste dans la réalisation des différentes infrastructures sait apporter à tous ceux qui y montent la joie, la paix et le réconfort que tous nous cherchons. Yagma est une épiphanie de la Foi, une étoile dans le grand ciel de la foi. C’est pourquoi il ne laisse personne indifférent (les nouveaux rois mages comme les descendants d’Hérode).

Aujourd’hui, Yagma a plus d’un quart de siècle, et n’arrive pas à offrir aux fidèles une église et des infrastructures d’accueil adéquates. Qu’est-ce qui ne marcherait pas à Yagma ?

* Foi de notre époque :

Tout marche, et ça marche bien à Yagma. Mais tous ne marchent pas pour Yagma. C’est une nuance qui a tout son sens. On sait par exemple qu’il a fallu quarante six ans pour bâtir le Temple de Jérusalem, et plus de six cent trente ans pour la Cathédrale de Cologne : à chaque époque sa foi et les œuvres de la foi, avec ses manières et ses moyens proprès.

Yagma a bénéficié de subventions de Rome et de l’Action du Carême Suisse. Mais le moyen principal c’est la foi et l’argent des fidèles qui s’organisent pour donner à Yagma ses moyens de dire la foi et d’appeler à la conversion et à la prière. On peut mentionner également les dons de généreux bienfaiteurs.

Nous avançons lentement - c’est évident - mais nous avançons sûrement ! Nous ne sommes pas pressés. Il faut que chaque diocèse du Burkina Faso, chaque baptisé et chaque catéchumène entendent bien et accueillent favorablement le plaidoyer du saint Père, le pape Jean-Paul II, de vénérée mémoire, en faveur de la solidarité et du partage qui concerne aussi les ressources de nos différentes églises particulières, sans d’autres considérations que la foi et l’engagement pour la réalisation d’un centre de pèlerinage aux dimensions vraiment nationales. Le saint Père s’exprimait en ces termes : "En ce haut lieu de prière qu’est Yagma, chers fils et filles du Burkina, nous nous tournons vers la Mère de Jésus, Notre Dame de Yagma, comme vous aimez l’appeler... Je souhaite que vous puissiez édifier un sanctuaire digne de la Vierge Marie ; cela sera le signe visible de votre confiance en elle" (Jean-Paul II Homélie de la messe célébrée le 29 janvier 1990 à Yagma). Il ne suffira plus de dire ; il faut en faire concrètement une entreprise de toute l’Eglise du Christ au Burkina Faso.

Combien de francs faudra-t-il encore pour achever tous les travaux ?

*Priorités, foi et mobilisation :

Les travaux ne sont pas encore achevés. Ils demandent une forte somme d’argent que nous n’avons pas ; mais l’aboutissement des travaux n’est pas impossible. Car la foi, si petite soit-elle, peut déplacer une montagne ! (cf. Mt.17, 20). Nous sommes sûrs de pouvoir poursuivre l’œuvre entreprise, avec l’aide du Seigneur et de sa Mère. Puissions-nous ne pas rester sourds à cet appel, en nous montrant généreux au nom de la foi et de l’amour qui brûlent en nous et que Marie alimente par sa prière pour nous "maintenant et à l’heure de notre mort". AMEN

Vos dons peuvent être adressés à :
01 B.P. 1472 Ouagadougou 01
Burkina Faso
ARCHEVECHE DE OUAGADOUGOU
Compte BICIA-B N° 9053 060 211 001 16
Compte BIB N0 0110 71 800 10153
C.C.P. La Source N° 885 29 T. Avec la mention « Sanctuaire marial de Yagma »
Contacts :
Tél. (226) 50 30 67 04/05 ou 50 30 88 38
E.mail :
- econogl@fasonet.bf ;
- archidiocèse.ouaga@liptinfor.bf

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés