Centre Culturel Burkinabè : Exposition « Autour du serpent de Séguénéga »

jeudi 6 janvier 2011 à 00h49min

Du 15 décembre 2010 et ce jusqu’au 15 janvier 2011 se tient au Centre Culturel Burkinabè CCB, une exposition de tableaux réalisés par les écoliers de l’école primaire de Goumbré. Situé à 10 km à l’est de Séguénéga, ce village travaille en bonne intelligence avec l’ASBL belge « Afrique en cœur » pour le bien être des écoliers.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Les 16 tableaux réalisés par des gamins de 8 à 14 ans, principalement avec du papier, du cuir et de la cotonnade sur le thème « Autour du serpent de Séguénéga » sont très beaux et pleins d’imaginations. L’association « Afrique en cœur », représentée par Marianne Blairon, Hugues Wilquin et Bernard Descamps, mène ce combat depuis une dizaine d’années maintenant. Cette amitié née lors de la visite d’une délégation du Lycée Yadéga de Ouahigouya en Belgique entre le bibliothécaire du Lycée originaire de Goumbré et un professeur Belge a beaucoup profité au village.

En effet, chaque année, de tels travaux sont menés et la vente des productions des élèves en Belgique est totalement restituée pour contribuer à construire des logements pour les maitres, ravitailler la cantine scolaire en vivres etc. Cela maintient de nombreux élèves qui auraient abandonné leurs études par manque de nourriture. Cette contribution de « Afrique en cœur » qui amène les élèves à participer à la prise en charge de leur formation est salutaire à plus d’un titre. En plus de cela, les différentes formations peuvent faire naitre des vocations pour ces jeunes enfants.

Ce qui n’est pas négligeable au moment où notre système éducatif se veut plus adapté à nos réalités. Le serpent sacré de Séguénéga que les populations considèrent comme un protecteur, est très présent dans leur quotidien. C’est ce qui explique le choix du thème.

Encadrés par la teinturière Denise Ouédraogo officiant au Centre national d’artisanat d’art (CNAA), ils ont pu réaliser des toiles selon la technique du bogolan. Quant à Issa Ouédraogo bronzier également au CNAA, il leur inculque la technique de la cire perdue. Jusqu’au 15 janvier 2011, vous pourrez voir les belles réalisations de ces jeunes enfants au Centre Culturel Burkinabè au quartier Gounghin non lion du Lycée Mixte de Gounghin.

David SANON

L’ESSENTIEL DU FASO

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés